Une histoire

Témoignages Publié le 21.01.2007
Il était une fois des enfants qui rentraient chez eux le soir ,avec des trous au ventre sans savoir pourquoi .Ils s'disaient c'est bizarre ,pourquoi moi j'suis comme ça ?Ces petits enfants là, choisissent leur copains en calculant jusqu'à quel point ils se montreront envahissants ,si ils se sentent aimés sans complexe ,ils retournent leur veste ,quelque part sans savoir pourquoi ,eux préfèrent quand on les déteste ,encore un truc bancal, un truc à cacher .Il fallait rentrer tous les midi et se dire qu'un jour où l'autre ça passerait . Ils ont grandis en ignorant toujours pourquoi ,à leur place dans la glace ,y' avait un monstre monstrueux qui cachait qu'à l'intérieur ils étaient au moins deux .En cachant aussi sans arrêt cette foutue dépression qui les collait en prison .
Enchaînés à la tristesse ,loin de toute liesse ,là où un bruit peut signifier que tout allait encore recommencer .Mais tout quoi ?
Non ça peut pas être ça ...

Il était une fois des enfants qui en grandissant se sont rappelés .C'est encore à eux de savoir ,de trouver une solution, quoi faire ,quoi dire ,à qui ?Et le silence du vide blanc ,sans réponse ,encore le goût du néant ,et ces gestes d'amour qu'il y avait aussi des fois ,souvent, des vrais gestes d'amour qu'on donne à un enfant pour que l'monde soit rassurant ,et le même ou la même qui sur la pointe des pieds s'amènent pour que tout s'enchainent et qu'vous vous retrouviez à leurs pieds .
Le bien ,le mal ,le mal ,le bien ,eux aussi s'enchaînent mais le doute s'en va et ça libère et comme les autres, ces enfants là aussi trace leur chemin ,pour moi c'est le Divin ,un chemin où j'sais enfin ,au moins un peu ce qui est bien ,ce qui est mal .
Le doute est une torture ,le début des voix ,le doute tue .C'est la foi qui m'a sauver .Le silence de la prière fait que peu à peu je ne cherche plus à répondre aux voix qui ressemblent à des pensées mais qui ont pourtant chacune un visage ,un ressenti ,...un virage pour l'oubli .

Les enfants nauffragés ,bien des soirs sous leur couverture se sont tournés vers Lui et ont pu s'endormir au moins apaisés. Au moins apaisés.
Nous en parlons
H
helena
Publié le 06.12.2017
Inscrit il y a 11 ans / Habitué / Membre

temoignage bouleversant...et aussi plein d'espoir d'amour et de délicatesse...Merci... j'ai cherché dans la méditation ,le bouddhisme mais ,j'ai laissé car en fait ca me culpabilisait encore plus ..c'était mon karma...merci de ce témoignage il y a peut-être encore une piste de silence et prière ..je ne connais pas mais votre témoignage est très émouvant ,sincère et plein de douceur..je vous envoie de tout mon cœur un grand merci et plein de lumière et chaleur pour vous réchauffer...