Face à l’inceste lance officiellement sa deuxième antenne dans l’Hérault

Actualités Publié le 21.10.2021

Sept ans après les Bouches-du-Rhône, l’association Face à l’inceste ouvre officiellement sa deuxième antenne départementale dans l’Hérault, autour de Montpellier, ce jeudi 21 octobre. Un nouveau pas dans la lutte contre l’inceste au plus près des habitants de l’Hexagone et des élus de terrain.

C’est vers le sud que Face à l’inceste s’ouvre à nouveau. Ce jeudi 21 octobre, l’Hérault rejoint officiellement sa camarade des Bouches-du-Rhône en tant qu’antenne départementale de l’association. À Montpellier et ses alentours, la structure va donc créer du lien avec les élus, les habitants et les professionnels pour sensibiliser au mieux aux réalités de l’inceste.

Deux ans de préparation

Des liens qui ont déjà commencé puisque l’antenne est en préparation depuis maintenant deux ans. En 2019, Caroline Chaplain, alors bénévole de l’association co-organise une projection débat à Montpellier avec l’antenne des Bouches-du-Rhône et notamment sa responsable Randal Do. Le documentaire N’en parle pas c’est un secret  de Fanny Fontan est projeté. Le docteur Mathieu Lacambre et le psychothérapeute Wayne Bodkin animent le débat : l’antenne naissante noue alors son premier partenariat avec le CRIAVS (Centre ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles) dont dépend le Dr Lacambre. La dynamique est lancée. Les confinements successifs ne font que retarder le lancement officiel qui est finalement organisé ce jeudi en présence du parrain national Julien Masdoua – acteur dans le feuilleton Un si grand soleil – et de tous les partenaires.

Un complément de la stratégie nationale

Face à l’inceste est une association d’envergure nationale, avec des bénévoles installés dans tous les territoires. Tout en poursuivant son travail auprès des instances de pouvoir à Paris, où est établi son siège, son but est de créer un maillage dans les départements pour mieux faire connaître sa cause et l’appuyer auprès des décideurs. « On a observé que souvent, on obtenait des choses au niveau national grâce au réseau local que l’on a pu créer », souligne Caroline Chaplain qui pense notamment aux députés présents à la fois dans les circonscriptions et dans l’hémicycle. « Il y a aussi un objectif de représentativité de l’association sur le terrain et d’être au contact des gens », ajoute celle qui est devenue secrétaire générale de Face à l’inceste en 2020.

Des soutiens déjà solides

En plus du CRIAVS, la jeune antenne travaille en bonne intelligence avec la gendarmerie de l’Hérault, à l’initiative d’une sensibilisation à l’inceste – en partenariat avec notre association – qui va bientôt être diffusée au niveau national. Par ailleurs, fin août, l’antenne héraultaise a bénéficié d’un soutien exceptionnel de 5 000 euros à l’occasion d’une levée de fonds organisée par le Lions club Pays d’Oc et une association très locale intitulée « Les adeptes du Tiffany’s ». L’argent récolté sera utilisé pour réaliser un projet à l’échelle du département. La Ville de Montpellier accompagne aussi le développement de l’antenne, qui participe à ses manifestations.

Cette nouvelle antenne dans l’Hérault, c’est donc une force de frappe supplémentaire pour combattre l’inceste. Après le sud, pourquoi pas le Finistère ou le Nord ?

Une bénévole est en cours de recrutement, mais l’équipe cherche à se renforcer. Vous pouvez contacter l’antenne pour vous faire connaître à l’adresse : [email protected] ou via Facebook