Réédition du livre d'Isabelle Aubry

Actualités Publié le 21.01.2021

La première fois, j'avais six ans - édition revue et augmentée

 

... Je prenais mon bain, mon père s'est déshabillé et est entré dans la baignoire. Ça a duré jusqu'à mes 14 ans, lorsque j'ai eu la force de fuir, de parler. Tous les jours des enfants sont attaqués dans leur propre maison, dans leur propre chambre par ceux qui sont censés le plus les protéger. Tant que ça durera, je n'aurai pas de repos.
Isabelle Aubry

Dans ce témoignage bouleversant, Isabelle Aubry raconte le calvaire de son enfance piétinée et nous parle du combat qu'elle mène avec son association Face à l'inceste.
En fin d'ouvrage, elle formule trente propositions pour que l'inceste soit reconnu comme un crime spécifique et imprescriptible, et en finir avec cette loi du silence qui, chaque année, brise des milliers de vies.

Acheter sur le site de la FNAC

Nous en parlons
O
OSIRIS
Publié le 21.01.2021
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Adhérent

je suis pour la peine de mort, pour tout crime sur les enfants et les vieillards, mais les enfants sont sans défense donc on doit le protéger dans une famille par toutes les pores de sa chair comme pour l'inceste sinon la mère ou le père sont, aussi, coupables pour non dénonciation donc ils doivent payer au même titre que le violeur, aussi, quand c'est un parent grand père oncle frère etc ou étranger peu importe, pas de condamnation non peine de mort peut être que cela en arrêterait plus d'un , peut être ou enfin !!
- un enfant n'est JAMAIS CONSENTANT JAMAIS DONC PAS DE LIMITE D AGE
- l'imprescribilité doit être à vie et non 20 ans après la majorité, ce n'est que pour s'acheter et avoir bonne conscience. les lois sont faites par des hommes pour des hommes, changeons cela....pas touche à mon enfant.. il st sacré et son corps et son être lui appartient et à personne d'autres merci.