Inceste et maternité

Témoignage Publié le 21.04.2020

Inceste et maternité

Je suis une survivante, une incomprise et souvent moquée. Abîmée par la vie, par ce frère qui m'aimait trop et par des parents, un qui protège "mon bourreau" et par un autre qui vit la douleur à la place. Neuf longues années de peur, de coups, de viols et j'en passe. Plus de quinze pour m'en "remettre". Une tentative de suicide, sauvée in extremis (passé pour parent 1 pour un caprice) et une descente aux enfers longue et fastidieuse... Puis est venu ce jour de la rencontre avec la psychologue qui allait changer ma vie et qui m'a permis de me voir telle que j'étais vraiment. Une jeune femme victime et non responsable. Je ne l'a remercierai jamais assez. Mes études d'éducateur spécialisé et l'exercice de mes fonctions m'auront permis de me recentrer sur les autres et non plus sur moi... Grandir, évoluer, accepter. Parce qu'il faut le dire, il ne sera jamais puni. La famille est AVEC LUI. Force de sa manipulation face aux ASSISTANTES SOCIALES et à la justice, qui lui on laissé la garde de son fils même après signalement.

Tout ça j'ai dû l'affronter seule, et je le porte seule, parce que mon compagnon ne peut comprendre et supporter cela. On est souvent catégorisé. Ma plus grande difficulté aura été de devenir maman et je vis la peur au ventre que mon fils fasse la même chose à ma ou mes filles et j'en devient dure avec lui. Chaque geste, chaque coups, chaque attitude déplacé me blesse et je vis la peur au ventre. Pourtant ce n'est qu'un enfant. Il est adorable et doux mais brusque. Et aime profondément ces soeurs.

Je suis perdue parce-que mon compagnon me reproche de faire le transfert, or, c'est inconscient et je le travaille. Coûte que coûte. Aujourd'hui je suis sensibilisé sur tout, certaine d'être une mauvaise maman, je me déteste un peu plus chaque jour. Il faudrait que je retourne voir un thérapeute, mais je ne suis plus entrain de parler de nouveau de tout cela.

Quelqu'un aurait-il connu cela ?

Nous en parlons
M
maela-jlz
Publié le 12.01.2024
Inscrit il y a 6 mois / Nouveau / Membre

Je n’ai pas connue cela mais je pense qu’en parler avec un professionnel pour jeune enfant (je ne sais pas comment ça s’appelle) pourrais être bien car cette personne pourra te renseigner sur comment lui expliquer que faire de l’inceste c’est mal car je pense que la plupart des agresseurs l’on fait sans savoir que c’était mal. Alors mon conseil faire comprendre à ton fils, de manière douce et en prenant le temp, que l’inceste c’est mal. En espérant t’avoir aider…