De 1975 à aujourd'hui : il sévit toujours, libre.

Témoignages Publié le 13.12.2020

Il m'aura fallu une opération douloureuse pour que mon amnésie traumatique s'ouvre à moi. Il m'a violée de mes 4 à 8 ans ainsi que sa fille du même âge. La famille s'est tue.

Il profitait des réunions de famille chez les grands-parents. Il m'a menacée de mort, étranglée, frappée, passée à la douche froide, violée plusieurs fois. Mon cerveau m'a protégée en créant une amnésie traumatique. Son propre fils a assisté au viol de sa sœur et nie toujours les faits...

Je vais avoir 50 ans. J'ai déposé plainte en 2015... Je suis guérie du stress post-traumatique subit. La justice a dû classer nos dossiers sans suite pour prescription. Par contre, un autre enfant de la famille, qui n'a pas 12 ans aujourd'hui, a été sa victime il y a peu. Les parents attendent depuis 3 ans qu'il soit jugé. Aucune précaution n'a été ordonnée, pas d'interdiction d'approche, pas de sanction pour le harcèlement sur la famille... par contre la parole de la victime a été moultes fois mise en doute...

L'auteur des faits me poursuit pour diffamation ! Je ne crains pas le verdict. J'ai confiance dans la justice de mon pays à ce sujet. Depuis le début de ma plainte, tous m'ont pris au sérieux. Il n'a rien dans son dossier. Il tente de discréditer mes paroles et celle des témoins qu'ils soient des proches, des psychologues, médecins... il a fait moulte chantage et tentatives d'intimidation envers des proches. Il ne fait que démontrer toute sa perversité.

Pensez-vous que ce pervers a fait une pause durant toutes ces années ? Plus que probablement pas... Celui que je qualifie de psychopathe est libre, peut-être près de chez vous... parce que la justice française, à tous les niveaux, refuse de se baser sur les avis des experts et maintient le tabou qui tue. Les témoins n'ont même pas encore été tous entendus... Lui, il a de quoi se payer facilement les services d'un avocat réputé et agressif dans ce genre d'affaires...

Toutes nos économies sont parties en soins et avocats durant 4 ans. Le soutien psychologique m'est toujours nécessaire. Sachez-le : je suis guérie, l'inceste n'est plus un tabou chez nous. Nos enfants n'ont pas été victimes. Ma famille au sens large est sortie de toutes ces horreurs. Ma reconstruction continue. Le silence n'est plus.

À tous ceux qui ont le pouvoir de faire modifier cette loi ou de protéger les victimes, agissez ! Vite ! Le confinement a certainement fait des ravages chez de trop nombreux enfants. Vous pouvez les sauver. Beaucoup risquent des séquelles telles qu'une vie normale leur sera impossible... Moi, j'ai eu de la chance...

from_url : /agissons/temoigner