Votre score ACE

Actualités Publié le 30.10.2013

Votre score ACE : Impact des traumatismes dans l'enfance

Brève introduction de l'étude ACE

ACE est l’acronyme en anglais de « Adverse Childhood Experiences » qui est traduit par l’ACE Study par « les expériences négatives de l’enfance ». Le but de l’ACE Study a été d’étudier les effets cumulatifs à long terme de traumatismes dans l’enfance et des dysfonctionnements dans la famille sur la santé et la qualité de la vie à l’âge adulte.

Elle résulte de la collaboration entre le Professeur Vincent Felitti, chef du service de médecine préventive de l’établissement du Kaiser Permanente à San Diego en Californie et du Docteur Robert Anda, épidémiologiste au Centre de Contrôle et Prévention de Maladie (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) à Atlanta.

Les premières hypothèses ont vu le jour en 1985 lorsque le Professeur Felitti, spécialiste de l’obésité, a compris que certains de ses patients utilisaient inconsciemment l’obésité comme un bouclier pour se protéger de séductions sexuelles non désirées et d’agressions et a publié ses observations.

Cette étude a été conduite de 1995 à 1997 à partir d’une cohorte de plus de 17 000 patients du Kaiser Permanente qui ont rempli un auto-questionnaire de 200 questions. Les premières données ont été analysées et publiés en 1998. Elles ont été suivies de 81 publications jusqu’en 2012 et continuent à être analysées.

Les résultats ont montré une relation proportionnelle entre le score des traumatismes et la sévérité des symptômes tant sur le plan mental (dépression chronique, tentatives de suicide, addictions au tabac, à l’alcool, aux drogues, etc.) mais aussi sur le plan physique (obésité, troubles cardio-vasculaires, bronchites obstructives, cancer du poumon, diabète, douleurs chroniques inexpliquées, etc.), sur le comportement sexuel (grossesses des adolescentes, grossesses non planifiées, etc.). Ils ont montré aussi que certains symptômes chroniques peuvent conduire à la mort prématurée.

Nous souhaitons remercier le professeur Vincent Fellitti et Jane Stevens de nous avoir donné leur consentement pour traduire ces documents issus des sites http://acestoohigh.com/got-your-ace-score/ et http://acestudy.org/
 

Nos adhérents peuvent également télécharger cet article au format PDF depuis notre section téléchargements.

  • Traduction française autorisée : Maryse Elliott, Dr Catherine Bonnet
  • Graphiques : Flore Tricotelle 

Qu'est-ce que le score ACE ?

Il y a 10 catégories d’expériences traumatiques de l'enfance avant l’âge de 18 ans mesurées dans l'étude ACE* :

- Cinq sont personnelles : violences émotionnelles,  physiques et sexuelles, négligences physiques et émotionnelles.

- Cinq autres sont liées aux dysfonctionnements dans la famille: un parent alcoolique, toxicomane, une mère  victime de violences, un membre de la famille en prison, un membre de la famille atteint d'une maladie mentale, l’absence d'un parent après un divorce, un décès ou abandon.

Chaque catégorie de traumatismes compte pour un.

Ainsi, si vous souhaitez calculer votre score ACE, il vous faut additionner les questions ci-dessous. Par exemple une personne qui a été victime de violence physique, qui a eu  un parent alcoolique et une mère qui a été battue  a un score ACE de trois.

Quel est votre score ACE ? (remplir le questionnaire en bas de cette page)

*A noter : Il existe, bien sûr, de nombreux autres types de traumatismes de l'enfance - voir un frère ou une sœur être maltraité, perdre un parent (grand-mère ,mère, grand-père, etc), vivre dans l'itinérance, survivre et se rétablir d'un accident grave, etc.  L’étude ACE  n'incluait que ces 10 traumatismes infantiles car ce sont ceux qui ont été mentionnés le plus fréquemment par un groupe d'environ 300 membres de Kaiser Permanente; Ces traumatismes ont également été bien étudiés individuellement dans la littérature scientifique. Le score ACE a été établi dans l’idée de donner une ligne directrice : si vous avez fait l’expérience d'autres types de stress toxique pendant des mois ou des années, il y a de fortes chances que ceux-ci augmentent les conséquences sur votre santé.

Maintenant que vous avez votre score ACE, qu'est-ce que cela signifie ?

Premièrement .... Regardons un peu le contexte vous aider à comprendre .....

L’étude ACE du CDC a révélé un lien stupéfiant entre les traumatismes de l'enfance et les maladies chroniques que les personnes développent à l’âge adulte, ainsi que les problèmes sociaux et émotionnels. Cela inclut les maladies cardiaques, le cancer du poumon, le diabète et de nombreuses maladies auto-immunes, ainsi que la dépression, la violence, être victime de violence, et le suicide.

Les premiers résultats de recherche ont été publiés en 1998, suivis de 57 autres publications jusqu'en 2011. Ils ont montré que :

• Les traumatismes de l'enfance étaient très courants, même dans les classes moyennes, les personnes ayant suivi une scolarité complète et ayant une bonne assurance de santé;

• Il y avait un lien direct entre les traumatismes de l'enfance et le début à l’âge adulte de maladies chroniques, ainsi que la dépression, le suicide, être violent et être victime de violence;

• Plus il y avait des catégories de traumatisme et plus cela augmentait les risques de problèmes de sante, sociaux et émotionnels.

• Les personnes éprouvaient généralement plus d'une seule catégorie de traumatisme – c’est rarement de la violence sexuelle ou de la violence verbale seuls.

Deux-tiers des 17.000 personnes dans l'étude ACE ont eu un score ACE d'au moins un traumatisme. Dix-huit Etats des Etats-Unis ont conduit des études ACE depuis, leurs résultats sont semblables à ceux de l’étude de l’ACE du CDC.

Les chercheurs de l'étude ont introduit le score ACE pour expliquer le risque de maladies chroniques associé à cette addition des traumatismes pour chaque personne. Pensez au taux de cholestérol lié au stress toxique chez l’enfant. Vous obtenez un point pour chaque catégorie de traumatisme. Plus haut est votre score ACE et plus vous encourez le risque de problèmes de santé et de problèmes sociaux. (Bien sûr, d'autres catégories de traumatismes existent qui pourraient contribuer au score ACE et  il est donc concevable que des gens puissent avoir des scores ACE supérieurs à 10; toutefois l'étude ACE a mesuré seulement 10 catégories).

Tandis que votre score ACE augmente, il en va de même pour les risques de maladies, de problèmes sociaux et émotionnels. Avec un score ACE de 4 ou plus, les choses se compliquent sérieusement. La probabilité d'une maladie pulmonaire chronique augmente de 390 pour cent ; l'hépatite de 240 pour cent; la dépression de 460 pour cent; le suicide de 1220 pour cent.

Ci-dessous se trouvent des exemples spécifiques de graphiques montrant comment l’augmentation des scores ACE augmente le risque de certaines maladies, de problèmes sociaux et émotionnels.

Tous ces graphiques proviennent du chapitre « Le lien entre les maltraitances infantiles et la santé, le bien-être, la fonction sociale et les soins de santé de l’adulte » édité par les Drs. Vincent Felitti et Robert Anda, co-fondateurs de l’étude ACE , dans l’ouvrage  « L’impact des traumatismes subis dans l’enfance sur la santé et les maladies, une épidémie cachée ».

Quelle en est la cause ?

Au moment auquel était conduite l'étude ACE, des recherches parallèles sur les cerveaux d’enfants ont montré que le stress toxique endommage physiquement le cerveau en développement de l'enfant. Ceci a été établi par un groupe de spécialistes en neuroscience et des pédiatres, y compris le neuroscientifique Martin Teicher et le pédiatre Jack Shonkoff, tous les deux de l'Université d’Harvard, le neuroscientifique Bruce McEwen de l'Université Rockefeller, et le pédiatre Bruce Perry de l'Académie des Traumatismes de l'Enfance.

Lorsque les enfants sont pleins d’hormones de stress , ils sont en mode de déconnexion, de peur ou de blocage. Ils n’arrivent pas à apprendre à l'école. Ils ont souvent du mal à faire confiance aux adultes ou développer des relations saines avec leurs pairs (c'est-à-dire qu’ ils deviennent des solitaires). Pour soulager leur anxiété, dépression,  culpabilité, honte et / ou l'incapacité à se concentrer, ils se tournent vers des solutions biochimiques facilement disponibles - nicotine, alcool , marijuana , la méthamphétamine - ou des activités dans lesquelles ils peuvent échapper à leurs problèmes - sports à haut risque, la multitude de partenaires sexuels, et le travail / dépassement des objectifs. (par exemple, la nicotine réduit la colère, augmente la concentration et soulage la dépression. L'alcool soulage du stress. )

Consommer des drogues, manger trop ou s'impliquer dans des comportements à risque conduisent à des conséquences directes de ces comportements. Ainsi , le tabagisme peut conduire à la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive ), ou au cancer du poumon. Manger trop peut conduire à l'obésité et au diabète. De plus, un nombre croissant de recherches montre que le stress sévère et chronique conduit à des systèmes corporels produisant une réponse inflammatoire qui mène elle-même à la maladie.

Pour plus d'informations sur ce sujet, consultez le graphique interactif CEVA - Conséquences de l'exposition à la violence et aux abus. Voici une capture d’écran de la page d'accueil de ce site pour vous donner une idée de l'ampleur de la recherche.

Brève introduction de l'étude ACE
ACE est l’acronyme en anglais de « Adverse Childhood Experiences » qui est traduit par l’ACE Study par « les expériences négatives de l’enfance ». Le but de l’ACE Study a été d’étudier les effets cumulatifs à long terme de traumatismes dans l’enfance et des dysfonctionnements dans la famille sur la santé et la qualité de la vie à l’âge adulte.
Elle résulte de la collaboration entre le Professeur Vincent Felitti, chef du service de médecine préventive de l’établissement du Kaiser Permanente à San Diego en Californie et du Docteur Robert Anda, épidémiologiste au Centre de Contrôle et Prévention de Maladie (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) à Atlanta.
Les premières hypothèses ont vu le jour en 1985 lorsque le Professeur Felitti, spécialiste de l’obésité, a compris que certains de ses patients utilisaient inconsciemment l’obésité comme un bouclier pour se protéger de séductions sexuelles non désirées et d’agressions et a publié ses observations.
Cette étude a été conduite de 1995 à 1997 à partir d’une cohorte de plus de 17 000 patients du Kaiser Permanente qui ont rempli un auto-questionnaire de 200 questions. Les premières données ont été analysées et publiés en 1998. Elles ont été suivies de 81 publications jusqu’en 2012 et continuent à être analysées.
Les résultats ont montré une relation proportionnelle entre le score des traumatismes et la sévérité des symptômes tant sur le plan mental (dépression chronique, tentatives de suicide, addictions au tabac, à l’alcool, aux drogues, etc.) mais aussi sur le plan physique (obésité, troubles cardio-vasculaires, bronchites obstructives, cancer du poumon, diabète, douleurs chroniques inexpliquées, etc.), sur le comportement sexuel (grossesses des adolescentes, grossesses non planifiées, etc.). Ils ont montré aussi que certains symptômes chroniques peuvent conduire à la mort prématurée.
Nous souhaitons remercier le professeur Vincent Fellitti et Jane Stevens de nous avoir donné leur consentement pour traduire ces documents issus des sites http://acestoohigh.com/got-your-ace-score/ et http://acestudy.org/
Nos adhérents peuvent également télécharger cet article au format PDF depuis notre section téléchargements.

Traduction française autorisée : Maryse Elliott, Dr Catherine Bonnet
Graphiques : Flore Tricotelle 


 
Quel est votre score ACE ?
Il y a 10 catégories d’expériences traumatiques de l'enfance avant l’âge de 18 ans mesurées dans l'étude ACE* :
- Cinq sont personnelles : violences émotionnelles,  physiques et sexuelles, négligences physiques et émotionnelles.
- Cinq autres sont liées aux dysfonctionnements dans la famille: un parent alcoolique, toxicomane, une mère  victime de violences, un membre de la famille en prison, un membre de la famille atteint d'une maladie mentale, l’absence d'un parent après un divorce, un décès ou abandon.
Chaque catégorie de traumatismes compte pour un.
Ainsi, si vous souhaitez calculer votre score ACE, il vous faut additionner les questions ci-dessous. Par exemple une personne qui a été victime de violence physique, qui a eu  un parent alcoolique et une mère qui a été battue  a un score ACE de trois.
Quel est votre score ACE ? (cliquer ici pour répondre au questionnaire)
*A noter : Il existe, bien sûr, de nombreux autres types de traumatismes de l'enfance - voir un frère ou une sœur être maltraité, perdre un parent (grand-mère ,mère, grand-père, etc), vivre dans l'itinérance, survivre et se rétablir d'un accident grave, etc.  L’étude ACE  n'incluait que ces 10 traumatismes infantiles car ce sont ceux qui ont été mentionnés le plus fréquemment par un groupe d'environ 300 membres de Kaiser Permanente; Ces traumatismes ont également été bien étudiés individuellement dans la littérature scientifique. Le score ACE a été établi dans l’idée de donner une ligne directrice : si vous avez fait l’expérience d'autres types de stress toxique pendant des mois ou des années, il y a de fortes chances que ceux-ci augmentent les conséquences sur votre santé.
 

 
Maintenant que vous avez votre score ACE, qu'est-ce que cela signifie ?
Premièrement .... Regardons un peu le contexte vous aider à comprendre .....
L’étude ACE du CDC a révélé un lien stupéfiant entre les traumatismes de l'enfance et les maladies chroniques que les personnes développent à l’âge adulte, ainsi que les problèmes sociaux et émotionnels. Cela inclut les maladies cardiaques, le cancer du poumon, le diabète et de nombreuses maladies auto-immunes, ainsi que la dépression, la violence, être victime de violence, et le suicide.
Les premiers résultats de recherche ont été publiés en 1998, suivis de 57 autres publications jusqu'en 2011. Ils ont montré que :
• Les traumatismes de l'enfance étaient très courants, même dans les classes moyennes, les personnes ayant suivi une scolarité complète et ayant une bonne assurance de santé;
• Il y avait un lien direct entre les traumatismes de l'enfance et le début à l’âge adulte de maladies chroniques, ainsi que la dépression, le suicide, être violent et être victime de violence;
• Plus il y avait des catégories de traumatisme et plus cela augmentait les risques de problèmes de sante, sociaux et émotionnels.
• Les personnes éprouvaient généralement plus d'une seule catégorie de traumatisme – c’est rarement de la violence sexuelle ou de la violence verbale seuls.
Deux-tiers des 17.000 personnes dans l'étude ACE ont eu un score ACE d'au moins un traumatisme. Dix-huit Etats des Etats-Unis ont conduit des études ACE depuis, leurs résultats sont semblables à ceux de l’étude de l’ACE du CDC.
 

 
Les chercheurs de l'étude ont introduit le score ACE pour expliquer le risque de maladies chroniques associé à cette addition des traumatismes pour chaque personne. Pensez au taux de cholestérol lié au stress toxique chez l’enfant. Vous obtenez un point pour chaque catégorie de traumatisme. Plus haut est votre score ACE et plus vous encourez le risque de problèmes de santé et de problèmes sociaux. (Bien sûr, d'autres catégories de traumatismes existent qui pourraient contribuer au score ACE et  il est donc concevable que des gens puissent avoir des scores ACE supérieurs à 10; toutefois l'étude ACE a mesuré seulement 10 catégories).
Tandis que votre score ACE augmente, il en va de même pour les risques de maladies, de problèmes sociaux et émotionnels. Avec un score ACE de 4 ou plus, les choses se compliquent sérieusement. La probabilité d'une maladie pulmonaire chronique augmente de 390 pour cent ; l'hépatite de 240 pour cent; la dépression de 460 pour cent; le suicide de 1220 pour cent.
Ci-dessous se trouvent des exemples spécifiques de graphiques montrant comment l’augmentation des scores ACE augmente le risque de certaines maladies, de problèmes sociaux et émotionnels.
 

 
Tous ces graphiques proviennent du chapitre « Le lien entre les maltraitances infantiles et la santé, le bien-être, la fonction sociale et les soins de santé de l’adulte » édité par les Drs. Vincent Felitti et Robert Anda, co-fondateurs de l’étude ACE , dans l’ouvrage  « L’impact des traumatismes subis dans l’enfance sur la santé et les maladies, une épidémie cachée ».
 

 
Quelle en est la cause ?
Au moment auquel était conduite l'étude ACE, des recherches parallèles sur les cerveaux d’enfants ont montré que le stress toxique endommage physiquement le cerveau en développement de l'enfant. Ceci a été établi par un groupe de spécialistes en neuroscience et des pédiatres, y compris le neuroscientifique Martin Teicher et le pédiatre Jack Shonkoff, tous les deux de l'Université d’Harvard, le neuroscientifique Bruce McEwen de l'Université Rockefeller, et le pédiatre Bruce Perry de l'Académie des Traumatismes de l'Enfance.
Lorsque les enfants sont pleins d’hormones de stress , ils sont en mode de déconnexion, de peur ou de blocage. Ils n’arrivent pas à apprendre à l'école. Ils ont souvent du mal à faire confiance aux adultes ou développer des relations saines avec leurs pairs (c'est-à-dire qu’ ils deviennent des solitaires). Pour soulager leur anxiété, dépression,  culpabilité, honte et / ou l'incapacité à se concentrer, ils se tournent vers des solutions biochimiques facilement disponibles - nicotine, alcool , marijuana , la méthamphétamine - ou des activités dans lesquelles ils peuvent échapper à leurs problèmes - sports à haut risque, la multitude de partenaires sexuels, et le travail / dépassement des objectifs. (par exemple, la nicotine réduit la colère, augmente la concentration et soulage la dépression. L'alcool soulage du stress. )
Consommer des drogues, manger trop ou s'impliquer dans des comportements à risque conduisent à des conséquences directes de ces comportements. Ainsi , le tabagisme peut conduire à la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive ), ou au cancer du poumon. Manger trop peut conduire à l'obésité et au diabète. De plus, un nombre croissant de recherches montre que le stress sévère et chronique conduit à des systèmes corporels produisant une réponse inflammatoire qui mène elle-même à la maladie.
Pour plus d'informations sur ce sujet, consultez le graphique interactif CEVA - Conséquences de l'exposition à la violence et aux abus. Voici une capture d’écran de la page d'accueil de ce site pour vous donner une idée de l'ampleur de la recherche.

Score ACE
Avez-vous été ?
Un parent ou un adulte à la maison vous a-t-il souvent ou très souvent...dit des injures, insulté, rabaissé ou humilié ? Ou agi d’une manière qui vous faisait craindre des blessures physiques ?
Un parent ou un adulte à la maison vous a-t-il souvent ou très souvent poussé, empoigné, giflé ou jeté quelque chose sur vous? Ou frappé si fort que vous aviez des marques sur le corps ou que vous étiez blessé ?
Un adulte ou une personne d’au moins 5 ans de plus que vous, vous a-t-il touché ou caressé ou avez-vous touché leur corps de manière sexuelle ? Ou tenté, ou a-t-il effectivement eu des rapports sexuels oraux, anaux ou vaginaux ?
Avez-vous ressenti souvent ou très souvent que... Personne de votre famille ne vous aimait ou pensait que vous étiez important ou spécial.
Avez-vous souvent ou très souvent ressenti que... Vous n’aviez pas assez à manger, que vous deviez porter des vêtements sales et que vous aviez personne pour vous protéger
Avez-vous perdu un parent biologique à cause d'un divorce ou d'un abandon ou pour une autre raison ?
Est-il arrivé que votre mère ou votre belle-mère soit Souvent ou très souvent poussée, empoignée, giflée ou on envoyait contre elle quelque chose ?
Avez-vous vécu avec quelqu’un qui avait un problème de boisson ou était alcoolique ou était toxicomane ?
Un membre à la maison souffrait-il d’une dépression ou d’une maladie mentale ou un membre de la maison a-t-il tenté de se suicider ?
Un membre de la maison a-t-il été en prison ?
Votre email