Thème
Conséquences et santé

Les traumatismes subis dans l'enfance sont à l'origine de conséquences plus ou moins graves sur la santé tant physique que psychologique. On peut parler d'un véritable fléau de santé publique désormais scientifiquement évalué (ACE Study). La bonne nouvelle est que plus tôt nous pouvons identifier qu'un enfant souffre d'expériences traumatiques (ACE) et de stress toxique, plus tôt nous pouvons intervenir pour prévenir ou guérir les effets en l'accompagnant lui et sa famille.

Historique de l'ACE Study

L'étude ACE (Adverse Childhood Experience ou Expériences négtives dans l'enfance) menée en 1998 a interrogé près de 17 00 personnes sur leurs vécu traumatique dans l'enfance comme la maltraitance et la négligence, les violences sexuelles subies, la violence domestique, la maladie mentale des parents ou la toxicomanie des parents. Les chercheurs ont attribué un «score ACE» à chaque participant en additionnant le nombre de traumatismes déclarés. Ils ont ensuite corrélé ce score au dossier médical des répondants afin d'évaluer l'impact de ces traumatismes sur leur santé à l'âge adulte.

L'étude a démontré deux résultats inattendus :

1 : Les traumatismes subis dans l'enfance sont incroyablement communs

67% ont subi au moins 1 traumatisme

13% ont subi au moins 4 traumatismes ou plus

2. Plus de nombre de traumatismes augmente plus le risque pour la santé est important

3 X plus de risques d'avoir un cancer ou une maladie cardiovasculaire lorsque l'on a un score ACE élevé

20 ans de perte d'espérance de vie pour un enfant non soigné ayant un score ACE élevé

La recherche sur le stress toxique

L'exposition à un stress intense, fréquent et soutenu, sans soins ni soutien d'un adulte, peut changer le cerveau et le corps d'un enfant, perturber son apprentissage, son comportement, son système immunitaire, impacter sa croissance, son système hormonal et même la façon dont son ADN est lu et transcrit.

Système nerveux

La perturbation du cerveau en développement, y compris des modifications de l'hippocampe, du cortex préfrontal et de l'amygdale, peut entraîner une augmentation du risque de troubles cognitifs, de déficits de l'attention, de troubles d'apprentissage, d'hyperactivité, d'autorégulation, de mémoire et d'attention, et d'anxiété.

Système cardio-vasculaire

Le stress toxique peut augmenter le risque pour une personne de d'avoir une pression artérielle élevée, élevant les niveaux d'inflammation qui peuvent endommager les artères. Ces conditions peuvent entraîner des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et d'autres problèmes de santé graves plus tard dans la vie.

Système immunitaire

Un risque plus élevé d’infection et de maladies auto-immunes peut survenir en raison de l’inflammation chronique et d’autres facteurs qui modifient les réponses de défense immunitaire naturelles du corps.

Système endocrinien

Le stress toxique peut avoir un impact sur la croissance et le développement. Cela peut également entraîner l'obésité et des changements dans le moment de la puberté, ainsi que d'autres problèmes.

Source Center for Youth Welness

Une intervention précoce est la clé

Le dépistage des ACE chez les enfants le plus tôt possible afin de fournir à eux et et à leur famille le soutien dont ils ont besoin est une étape essentielle pour prévenir et réparer les dommages actuels et futurs causés au cerveau et au corps des enfants par le stress toxique.

Connaitre votre score ACE

Connaitre le score ACE de votre enfant