Directives pour répondre à quelqu'un qui a été sexuellement violenté

Dossiers Publié le 03.11.2009

 

Tiré de « abused boys » Par Mic Hunter

 Les gens qui ont été victimes d'abus ont besoin de parler de ce qui leur est arrivé à plusieurs reprises et de différentes façons. Vous avez simplement à écouter du mieux que vous le pouvez.

 Vous ne pouvez ni les guérir ni les débarrasser de leur souffrance, n'essayez donc pas de le faire.

 Respectez la vie privée de la personne. Gardez tous les détails pour vous même ou au sein d'un groupe confidentiel, tel qu'un groupe de thérapie.

 N'affrontez pas vous même l'abuseur. C'est à la personne que vous aimez de le faire au moment où elle y sera prête. Ne lui volez pas cette expérience.

 Ne le(la) touchez sans pas sans lui avoir préalablement demandé la permission, à chaque fois. Sa tolérance au contact peut varier de moment à moment. Ce qui était correct une heure auparavant peut être terrifiant un moment plus tard.

 Soyez ouvert à vos propres émotions. C'est le signe que vous vous souciez de lui (elle) et cela pest important pour lui (elle). Si vous êtes triste en entendant ce qui lui est arrivé et que vous avez envie de pleurer, allez y. Mais veillez à ce qu'il ne se focalise pas sur vos émotions et oublie les siennes.

 Soyez attentif à ses émotions plutôt que de vous laisser absorber dans le détail de ce qui s'est produit.

 Répondez aux demandes raisonnables d'attention particulière ou de précautions. Par exemple, s'il (elle) a peur de répondre au téléphone de crainte que ce ne soit la personne qui a abusé de lui (elle), alors faire plus que votre partage juste de réponse et de filtrage d'appel.

 Évitez de lui dire ce qu'il(elle) doit faire.

 Parlez moins, écoutez plus.

 Apprenez le pouvoir guérisseur du silence partagé.

 Trouvent un endroit sûr pour exprimer vos propres émotions.

 Laissez le (la) aller à don propre rythme. N'essayer pas de lui dire de se mettre en colère ni de le sortir de sa tristesse. Faites lui savoir que vous serez présent et disponible.

 Rappelez lui à quel point vous vous souciez de lui(elle) et faites attention à lui(elle). Soyez patient.

 Traitez le (la) en personne de valeur.

 Traitez vous en personne de valeur.

 Cherchez un soutien pour vous-même.