Participez à la nouvelle étude de Face à l'inceste

Dossiers Publié le 16.09.2017


 L' Face à l'inceste participe depuis sa création à la recherche scientifique sur le sujet des violences faites aux enfants, et des thérapies pour les personnes victimes de traumatismes durant l'enfance. C'est dans ce cadre qu'en collaboration avec l'Université d’Aix-Marseille, nous vous invitons à participer à une nouvelle étude scientifique.

De quoi s'agit-il ?

Cette étude est menée par le Laboratoire de Psychopathologie Clinique Langage et Subjectivité (LPCS) de l'Université d'Aix-Marseille, par Marie-Anaïs ROQUES, doctorante en psychologie clinique et psychopathologie.

Quel est l'objectif de la recherche ?

En avril 2017, le CNRS publie un rapport sur les violences sexuelles à caractère incestueux soulignant l’importance de « renforcer la recherche et de poursuivre l’expertise collective sur le sujet ».

C’est dans ce contexte que s’inscrit la recherche que nous vous présentons aujourd’hui. Son objectif est de mieux comprendre les conséquences des violences sexuelles à caractère incestueux chez les victimes.

Sa finalité est de saisir finement la manière dont l’association et les groupes de parole autogérés qu’elle propose aident les personnes membres de Face à l'inceste . Les constats qui en découleront permettront des réflexions pouvant être utiles au plus grand nombre (les victimes, Face à l'inceste ainsi que les professionnels du soin psychologique).

Pourquoi est-il important de participer ?

Comme l’indique le rapport publié par le CNRS, il existe peu de recherches sur les violences sexuelles à caractère incestueux. Il est donc nécessaire d’en mettre en place. C’est ce que nous faisons ! Néanmoins, l’aboutissement d’un tel travail tient à la participation des personnes sollicitées. Plus vous serez nombreux à le faire plus les résultats auront de la valeur.

Qu'aurez-vous à faire ?

Il s’agit de répondre à une étude en ligne. Sachez qu’elle est assez longue car nous souhaitons aborder différents aspects du vécu de l’inceste. Prévoyez être disponible pendant 30 à 45 minutes. Il y a beaucoup de questions mais c’est facile d’y répondre. Il suffit de cocher des cases, il n’y a rien à écrire. La procédure est simple. Sachez aussi que votre participation est anonyme et qu’aucun jugement ne sera porté sur les réponses données.

N’oubliez pas, participer à cette étude en ligne c’est une façon d’apporter votre témoignage !

Et nous en avons besoin pour faire avancer les choses. Nous comptons sur vous.

Et après ?

Une fois qu’un nombre conséquent de personnes aura répondu, il nous faudra analyser les résultats de façon statistique.

Ensuite nous les communiquerons sous forme d’articles ou de conférences pour informer et sensibiliser les professionnels et la population générale sur les violences sexuelles incestueuses. Nous proposerons des pistes de réflexion pour améliorer la prise en charge des victimes.

Vous pourrez avoir accès à ces résultats !

Ils seront publiés sur le site de Face à l'inceste et communiqués par e-mail aux participant(e)s ainsi que sur la mailing-list et sur les réseaux sociaux. Vous n’aurez qu’à cliquer pour y avoir accès.

Vous l’avez compris, votre participation est EXTRÊMEMENT importante. Nous vous remercions de nous aider à faire avancer les connaissances sur les violences sexuelles incestueuses.

Avertissement

Les différentes questions contenues dans le formulaire peuvent éventuellement provoquer une certaine charge émotionnelle. Il est donc recommandé de choisir un moment où vous sentez relativement calme, détendu(e) et disponible pour participer à l'étude. Si suite à votre participation, vous ressentiez le besoin de prendre contact avec nous, investigateurs de la recherche, n’hésitez pas ([email protected]).

Mise à jour: la phase de recueil des données est close depuis le 14 janvier 2017. Un grand Merci à toutes les personnes qui ont participé !