Abus et sexualité

Témoignages Publié le 29.05.2013

ado9J'ai la rage. Vraiment. De lire tant de souffrances. Comment peut on détruire a ce point un enfant. Les séquelles sont a Vie! Pour ma part je ne suis pas sûre d'avoir été abusee, mais j'ai des Doutes. J'ai des comportements bizarres des choses qui s'expliquent difficilement autrement que par la réaction a un traumatisme d'abus (pas forcément sexuel mais aussi abus de violence). Le coté sexuel de ma vie est très confus.

Une part de moi est attirée, je ne peut pas m'endormir sans me masturber a des doses plus au moins forte selon les périodes (le plus souvent sans même avoir des pensées d'ordre sexuelles, je me masturbe pour apaiser une énorme tension que j'ai en moi. Et celle-ci ne s'apaise que de cette maniere). Dans les mauvaises périodes je suis aussi dépendante au film pornos, il m'arrive même de mexhiber sur internet. Mais a partir du moment où il y a pénétration que ce soit dans les films ou dans la réalité cela me dégoute. Dans la réalité je souffre de vaginisme donc la pénétration est très difficile et douloureuse. De toute façon je me coupe. Je suis pas vraiment présente. Je me mets en position d'objet. Tout ce qui m'importe c'est le plaisir de l'autre. J'ai des comportements vraiment pas très nets. Je ne suis pas accro au sex. Je suis accro au désir de l'autre. Je me dégoute, je me vomis.

Nous en parlons
M
MENDIL
Publié le 17.11.2014
Inscrit il y a 6 ans / Nouveau / Membre

Bonjour,
Les traumatismes dont on n'a pas encore pris conscience, sur le plan intellectuel et émotionnel, agissent sur nous comme un besoin compulsif de les répéter ad vitam eternam afin de les réparer. Le travail psychanalytique, avec un bon ou une bonne psychanalyste, te permettra de parler et revivre ces traumatismes émotionnellement afin de t'en libérer en comprenant la répétition de ces derniers par l'inconscient qui cherche une réparation à cette douleur psychique qui envahie tous les espaces. Engages-toi dans un travail psy et tu verras les changements en toi et dans ta vie. N'aie pas peur. AIVI te donnera des adresses de professionnels compétents. Prends bien soin de toi. Cordialement, Noara

W
wesmuller
Publié le 23.06.2013
Inscrit il y a 8 ans / Nouveau / Membre

cela depent de la volonte de t en sortir,cela peut venir dans40 ans faut chercher au fond de ta mémoire,faut de la patience et de la motivation,faut aussi une oreille attentive a tes cote sans te juger.