Besoin de conseils

Témoignages Publié le 20.05.2015

Besoin de conseils

Bonjour,

Je me sens seule au monde en ce moment.

Ma fille de 4,5 ans actuellement a subi deux incestes de la part de ce monstre (père) alors qu'elle avait 18 et 32 mois. Je me bats depuis 2012 pour faire entendre la vérité, mais je dois dire qu'actuellement c'est particulièrement dur pour moi car il faut que je gère les différents troubles du comportement de ma fille. J'ai l'AMEO (ordonnée par le juge pour enfants) qui doute de mes capacités a m'occuper de ma fille. J'ai les plaintes qui sont sur mon département pour faire leurs convocations... Je me demande pourquoi j'ai porté plainte puisque j'ai le sentiment que la police bâcle l'enquête. Des gens de ma famille qui n'ont jamais connu ce monstre ont été convoqués parce que celui-ci en parle pour se défendre. Ma fille a été entendue par le policier qui a interprété ses paroles. Le policier se demande pourquoi ma fille est comme cela. Il m'a dit que mes plaintes seraient sans suite et qu'il fallait que j'arrête de me battre. J'ai voulu parler de différents points qu'on avait oublié, il m'a répondu non sa suffit. Ma fille n'a pas été soutenue par une aide psychologique lors de son audition... J'ai demandé une confrontation avec ce monstre car je sais que je peux le déstabiliser. Il m'a dit que c'est le procureur d'Alençon qui s'en chargera... Je ne me sens pas écoutée ni épaulée par la justice, c'est le contraire, je suis la coupable. Je mens, je fais du mal à ma fille d'après ces gens.

Heureusement ma fille est suivie. Elle est reconnue handicapée suite à ces chocs, ce qui lui apporte d'autres aides. Pour ma part, j'écoute les conseils des professionnels qui l'entourent et de mon avocate... Je prends sur moi pour être calme. Je réfléchis à ce que je peux dire, mais c'est vraiment très dur d'être face à un homme qui ment, qui manipule, qui réinvente ma vie ou mon passé pour se défendre. Il a raison, cela lui montre la sympathie. Là j'ai la personne de l'aemo qui me dit qu'elle va lui proposer de faire valoir son autorité parentale, mais pourquoi lui donner des conseils si cela ne viens pas de lui même ? Comme elle me dit, il a des choses précises pour lesquelles il ne veut pas. Mais tout cela c'est du baratin puisque lorsque ma fille était petite et qu'il vivait avec nous, il ne prenait aucune initiative pour sa propre fille. Il n'en n'a d'ailleurs jamais fait. Mais quand j'ai voulu en parler, la personne de l'aemo m'a coupée en me disant que je n'étais pas la, je peux pas savoir. Ben qu'elle m'écoute alors ! sachant que je ne parles jamais de ce monstre devant ma fille et que je vois la dame de l'aemo sans ma fille une fois tout les 3 mois environ, comment peut elle avoir ma version si elle ne me laisse pas parler ?

S'il vous plait aider moi. Que puis je faire ? Comment puis-je réagir ?

Merci pour vos réponses.

Nous en parlons
M
mimi12
Publié le 02.07.2015
Inscrit il y a 11 ans / Débutant / Membre

Il ne faut pas paniquer et je suis heureuse que les victimes d'incestes peuvent porter plainte et ne pas garder au fond de soi ses horreurs. Toute procédure sera mis en place les intervenants (police, assistantes sociales et médecins, font ceux qu'ils peuvent il faudrait former véritablement ces personnes mais c'est un autre sujet. Je sais que ta petite aura des hauts et des bas dans malheureusement plus de bas. Il faut tenir jusqu'au procès et ne pas lâcher la garde car ce pédophile n'a pas qu'une victime il ne n'est pas à sa première victime et d'autres suivront.
Dans cette situation nous n'avons que notre courage pour suivre cette affaire.
Il faut garder tout ce qui lui rappelle des choses pendant cette période horrible.Il faut tout garder. C'est le Père le monstre ce n'est pas vous.
courage toutes les deux !
une victime de 63 ans. :sigh: