Burnout conjugal

Témoignages Publié le 08.06.2017

Burnout conjugal

Je suis Jean Jacques, conjoint d'une victime. Nous sommes mariés depuis 35 ans je sais depuis le début de notre vie commune que ma femme été victime de son père pendant une bonne partie de son enfance (elle a l'impression que ça a duré toute son enfance) nous avons 3 enfants et 5 petits-enfants.

Notre relation est devenu difficile à la naissance de notre troisième enfant (une fille) cet événement à provoqué une crise chez mon épouse elle a alors engagé une psychothérapie qui a duré 4 ans pendant laquelle elle a fait un travail de re-mémorisation mais elle s'est arrêté là et n'a pas fait de travail de reconstruction trop dur pour elle.

30 ans plus tard je fais deux dépressions. Actuellement je suis dans la deuxième plus dure que la première.

J'ai compris grâce à mon travail psy que la cause de ces dépressions était due à comment j'avais vécu notre vie de couple pendant ces 30 ans. Nos difficultés de relation vont du simple dialogue à la vie affective et sexuelle (elle ne peut pas avoir confiance en moi et n'a pas de désir sexuel). J'ai dû gérer consciemment les conséquences de cette pauvreté relationnelle sur ma vie, mes besoins avec toutes mes ressources mentales  et physique (beaucoup de sport...) pendant toutes ces années. J'étais motivé par l'espoir de jours meilleurs... Aujourd'hui j'ai atteint les limites de mes ressources conscientes et la dépression prends le relais, en quelque sorte je suis en burn-out.

Mon épouse ne peux pas retravailler sur son traumatisme et moi (victime au 2nd degrés) je cherche de l'aide dans les associations.

Amitié.

Nous en parlons
L
Lilchan
Publié le 03.02.2019
Inscrit il y a 2 ans / Nouveau / Membre

Bjr,j'admire votre courage et j'espère que tout va mieux pr vs.Je vis 1 situation similaire.Je suis av mon conjoint dps 10 ans.Ns avions une vie de couple épanouie jusqu'à l'arrivée de notre 1er enfant.Son caractère a commencé à changer d'1 coup il devenait exigeant,irritable,il m'ignorait,il fuyait.Mes proches me reprochaient son comportement changeant,son emprise sur moi ms je laimais.Après les orages il redevenait attentionné,il me faisait rire, nous etions complices. Ms il y a 1an pdt 1orage + fort que les autres il m'a révélé avoir été victime d'abus sexuels enfant.Je comprenais enfin ms je men suis bcp voulu de n'avoir rien vu avt. Ns avons passé une année cauchemardesque de disputes et puis 6 mois d'accalmie et là ça recommence. Il suit une thérapie dps peu. Je comprends sa douleur,qu'il va falloir du tps ms il me parle peu. J'essaie de lui montrer mon soutien au quotidien ms j'ai limpression qu'il rejette sa colere sur moi.Je me sens impuissante.Je nen ai jms parlé.Bien à vous.

E
Elena
Publié le 08.01.2018
Inscrit il y a 3 ans / Nouveau / Membre

Bonjour à tous !
Je suis dans le même cas nous nous sommes rencontrés il y a 3 ans maintenant
Tres vite il s est mise à passée la majeur partie de son temps avec son ex cela a durer un an et demi .
Cela a créé beaucoup de tension dans notre couple
Puis elle est venu s installé chez moi et maintenant " me mets à nouveau de côté " et a pris son appartement car elle veut être seule
Elle est tres distante les gestes d affections se font rare et les relations sexuelles inexistante
J ai l impression que je la dégoutte ,je me sens exclu et totalement indésirable
Je tiens et crois en elle mais je craque et ne sais plus quoi faire pour que les choses rentrent dans l ordre
Elle va débuter les groupes de paroles mais souhaite y assister seule
Je suis preneur de conseil ou de témoignage
Merci d avance et courage aux survivants et à leurs conjoints

R
Randal
Publié le 07.01.2018
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Adhérent

Bravo pour ce témoignage, car il faut du courage pour témoigner et expliquer sa situation familiale aussi compliquée qu'elle soit. Nous sommes bien conscients que les conjoints sont souvent comme vous l'écrivez "victime au 2nd degrés" et qu'il faut une force certaine pour survivre dans traumatisme du conjoint, femme ou homme. Alors merci encore, votre témoignage vas aider d'autres proches. Courage à vous

P
Patrick.L
Publié le 07.01.2018
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent

Merci pour votre témoignage Jean-Jacques. Sachez que les proches de survivants d'inceste sont les bienvenus dans notre association ainsi que dans nos groupes de parole. Nous savons par expérience que le tribut payé par les proches de victimes d'inceste peut être très lourd à porter. Quoi qu'il arrive gardez courage ne restez pas isolé: ensemble nous sommes plus forts. Bien à vous