Confidence

Témoignages Publié le 18.12.2016

Confidence

Note du webmaster : Marianne nous a envoyé cinq petits textes en trois jours. Je les ai compilés dans cette page.

J'ai besoin de vous confier. Pendant les incestes que mon père et J-R un grand cousin à mon père me font subir. Il y a une famille que je connais et que je redoute plus que tout, c'est la famille N.... . Les N.... sont des amis de ma famille malheureusement et ils sont complices des viols que j'endure. Ils m'ont fait subir pendant des années des humiliations terribles, ils m'ont rabaissée tant qu'ils ont pu (la grand-mère, les parents, le fils et les filles).

Leurs filles sont plus belles que moi et beaucoup plus intelligentes bien sûr, elles sont capables de faire la fac de médecine elles! Voilà ceux qui ressort pour pendant les repas pour moi. Je me sens complètement dévalorisée... Ils n'encouragent que ma sœur oui toi Delphine tu es capable de faire des grandes études, ta sœur elle est pas capable d'y arriver :( horreur pour moi je me sens si seule et si triste... Le père est prof de sport, sa femme est médecin anesthésiste : "alors tu comprends Marianne, elle est intelligente Françoise (sa femme) elle a fait l'une des plus grandes études de médecine" alors qu'ils sont aussi très bon ami avec mon oncle qui est plombier... Sa soeur aussi est médecin anesthésiste. Moi je veux faire aide-soignante ou infirmière alors je suis broyée, ce n'est pas assez bien pour eux. Ils nous ont trahi quand je pense que mon arrière grand-mère a essayé de sauver cette famille pendant la guerre de 40, voilà comment on est remercié, ils s'en prennent à moi !

J'ai besoin aujourd'hui d'en parler car cette maltraitance psychologique a des conséquences graves sur mon psychisme. A partir de ça, je n'ai plus eu envie de travailler à l'école, je me suis dit de toute façon t'es nulle ça sert à rien d'avoir des bonnes notes, t'es pas capable de faire de grandes écoles comme ils te l'ont dit. Lui, le père guy m'a volé mes compos de mon équipe de rugby préférée. Il s'en sert toujours d'ailleurs sinon il est pas capable d'en faire.... ! Ses filles et sa femme me disent : "toi quand tu seras grande, tu ne seras pas belle et tu ne pourra pas te marier" même si cela me blesse j'arrive à répondre : "Mais je m'en fiche d'être belle moi ce que je veux c'est bien jouer au rugby ! ". Ils m'énervent tous avec leurs airs hautains! Ils ont profité de mon oncle qui est gentil avec moi. Il a eu une aventure avec la femme et la sœur de Guy. Je leur en veux beaucoup. Maintenant je me sens dévalorisée par tout ce que j'entreprends à cause de ces gens je ne veux plus avoir à faire à eux, ils m'ont suffisamment fait de mal. Aujourd'hui ils se font passer pour des gens biens, ils se vantent de tout. Malheureusement beaucoup les admires encore. AUJOURD'HUI au moins je ne suis plus obligée de les supporter ! Allez au diable !

La grande honte

Je m'appelle Marianne, je reviens ici déposer un autre témoignage. A ce moment là j'ai 13 ans, mon père m'oblige à prendre l'avion pour m'amener dans un pays africain. Il me dit : "tant que tu n'as pas tes règles je peux te vendre". Horreur ! Je me rappelle maintenant pourquoi il me tardait de les avoirs, vite qu'on en finisse je ne veux plus écarter les jambes, me donner à n'importe qui :( ...

J'arrive dans une maison, des maisons de là-bas. Un homme noir parlant français m'amène dans une pièce, une chambre et me menace si tu ne fais tout ce que le maître dit il te fera tuer, tu ne pourras plus revoir ta famille et je dits d'accord j'obéirais. Un grand homme de couleur noire arrive, il est très impressionnant, il m'a payé pour ses besoins. Il n'a aucuns respects pour mon corps... Il m'oblige tout d’abord à l'exciter en lui faisant une fellation, je sens dans ma bouche que son sexe grossit et se durcit de plus en plus ça m'effraie et je suis pétrifié. Je me dits ça y est c'est enfer recommence ! Après l'homme qui parle français me dit "le maître veut que vous alliez vous allonger sur le lit". J'y vais sans discuter en me déshabillant complètement, je pense que si il voit que je suis obéissante et que je lui facilite la tâche il sera plus doux avec moi. Mais pas du tout. Il m'attache les poignets, un de chaque côtés du lit, serre fort, m'oblige avec ses cuisses énormes d'écarter mes jambes en se mettant sur moi. J'ai peur, j'ai très peur, il me tarde déjà que ça se finisse. Et il met son sexe en érection violemment dans mon petit vagin. Je me demande même comment ça peut rentrer tout ça... J'ai mal, j'ai très mal. A un moment il a terminé? J'ai un orgasme que je n'apprécie pas du tout et sa coule sur mon sexe, je me demande ce qui se passe. Je ne sais plus comment je suis rentrée après.

J'ai vraiment honte de ce qui s'est passé, je me sens responsable, je me dits que si c'est arrivé c'est que je l'ai forcément cherché quelque part, je le mérite. Je me sens tellement sale de m'être prostitué comme ça (même si c'est mon père qui m'a obligé je reste responsable). Merci à Face à l'inceste pour son soutient !!!!! Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans ça.

Adolescentes prostituées

Un autre souvenir atroce me revient peu de temps après avoir témoigné hier. Ce qui explique beaucoup de mes pensées et des peurs que j'ai, que je n'aurais sûrement plus après avoir libéré ma parole. J'ai 13 ans et mon père me prostitue dans une maison close en plein centre ville de T.... dans des quartiers malfamés, je pense que les filles de mon âge sont dispensées de ce genre de pratique sexuelle vis à vis de ses parents et bien même pas, je tombe de haut de très haut.

Je n'ai pas le droit à un minimum de protection de la part de mes parents. Je suis tout simplement pour eux un pitoyable objet sexuel qu'il faut vendre à des infâmes ! Je suis dans la Laguna de mon père et on arrive devant là où je dois travailler. Une maison close mais ce n'est pas la première fois qu'il m'y amène. Une vraie torture pour moi. Mon corps s'y sent tellement dégradé... Je rentre dans ce truc, mon père m'abandonne. La maîtresse de maison dit à mon père : "elle est beaucoup trop jeune" mais mon père répond : "vous savez qui je suis, elle fera l'affaire" il parle de moi comme une misérable marchandise aucun respect pour mon corps meurtri ni pour mon âme... La femme me fait diriger vers une chambre sur la gauche tandis que mon père part sur la droite. Elle m'explique comment me comporter devant les clients, qu'il faut bien écarter les cuisses pour que leurs sexes passent, qu'il faut attendre que l'homme termine complètement ce qu'il a à faire jusqu'à ce qu'il éjacule.

De vrais porcs! Beaucoup connaissent mon âge exact amis ça les excite encore plus. Je me rappelle d'un homme noir qui a un pénis plus gros que les autres et il m'a fait hyper mal alors ce qu'on dit sur les noirs est vrai quand j'entends des personnes faire des blagues sur ça, cela me ramène à ce terrible souvenir. Plusieurs agresseurs me sont passés dessus j'ai mal, j'en ai mare et je ne peux rien dire car mon père et ceux qui dirigent ce réseau veulent me tuer si je parle. Soit je subis, soit c'est la mort. Mais maintenant je n'ai plus peur, je dis ! Il m'arrive aujourd'hui de recroiser certains des agresseurs dans des bars, des pubs. Ceux qui passent du temps sur des enfants mineurs, ils sont répugnants et vicieux j'ai besoin de les insulter et de me venger mais je laisse faire les choses et je me demande comment ça va tourner tout ça. Merci à Face à l'inceste pour son écoute !

Vie brisée

Après avoir passé toute une semaine à vomir tout ce que je pouvais, j'ai enfin trouver la cause de cet immense destruction, je ne peux pas parler de malaise car le mot n'équivaut pas les souffrances que j'ai ressenties. J'ai 12 ans à ce moment là, mon corps est déjà pas mal formé, je suis grande pour mon âge, fine et je parais plutôt 17 que 12. Ce jour-là, ma mère m'oblige à me maquiller correctement et à m'habiller sexy, il faut pouvoir exciter les hommes. Déjà je suis un objet avec toutes les agressions qu'elle m'a fait subir (inceste). Une fois prête, mes parents m'obligent à monter dans un taxi, je dois allée travailler comme ils l'expliquent enfin "allée faire la PUTE quoi" comme dit tout simplement mon père tel est son habitude de me prostituer. Durant le trajet (mon père monte dans le taxi avec moi, nous nous rendons en centre-ville), il me fait comprendre avec un ton très autoritaire et pervers : "soit tu écartes les cuisses, soit tu crèves et cette fois-ci je vais tout faire pour ne pas te louper". Donc soit je donne mon corps soit c'est la mort voilà en quoi mon père me réduit...

Je suis désespérée, il explique que c'est à cause de moi si l'entreprise familiale a coulé et que c'est à moi de réparer, de payer le découvert. C'est injuste car je n'étais même pas née quand elle a été créée ! Nous arrivons devant le palace où une suite luxueuse a été réservée, je suis au dernier étage et mon père m'y enferme, je suis punie et tout le monde va me passer dessus. Ces hommes abuseurs ne sont que des rugbymen connus et célèbres que je vois régulièrement (par le biais de mon père et de J-R un grand cousin à mon père qui dirige un club de rugby et c'est lui qui leur a proposé d'abuser de moi). Ces hommes abuseurs sont en réalité des tortueurs d'enfants et des profiteurs d'adolescentes; ils disent souvent pendant le viol : "t'es une fille t'es que d'la pute c'est tout, on a tout les droits sur ton corps miss".

Lorsqu'ils arrivent dans la suite de l'hôtel où je suis enfermée, ils commencent à se déshabiller. Ils sont environ une dizaine d'hommes forts et costauds. Je ne peux pas me défendre ils sont trop fort puis de toute façon si je me défends où que je crie mon père me tue donc je dois me soumettre à leurs pulsions sordides alors que je n'en ai aucunes envie : (panique à bord !!! Ils veulent tous commencer par une fellation pour que je les excite, le premier qui abuse de moi s'appelle P....., ils utilisent un lubrifiant fantaisie pour que ça pénètrent plus facilement, ils m'obligent à écarter les jambes, ils me violent ainsi à tour de rôle et ça les fait rire à ces EN..... ! Je souffre pendant ce temps j'ai Très Honte ! Il y en a un qui utilise un écarteur afin de m'écarter l'anus et il me dit à l'oreille : "comme ça ma bite pourra passer dans ton cul salope" entre eux ils se moquent. Un m'oblige à aller dans un bain froid où je suis obligée de lui faire une fellation dans l'eau, j'ai peur qu'il me noie et il met son sexe dans mon vagin et me dit "y'en tellement qui te sont rentrés dedans qu'il y a tout qui rentre maintenant". "T'es vraiment faite pour ça" un autre me dit. Cela dure des heures et des heures c'est interminable. On m'oblige je ne choisis rien. Moi qui voulait faire du rugby ma carrière ça m'a bloquée et échoeurée pour le restant de mes jours, je m'en rends compte maintenant. Merci à Face à l'inceste pour son écoute et son attention.

A peine survivante

Mon père m'oblige à monter dans sa voiture, je ne veux pas je hurle de terreur il a une arme à feu à la main je sais qu'il veut me tuer maintenant ce n'est pas une idée que je m'étais mise en tête par paranoïa. Dans cette voiture dans laquelle il m'enrôle de force, se trouve J-R un grand cousin à mon père que je connais et qui dirige un club de rugby. La voiture commence à démarrer durant tout le trajet j'ai la plus grande peur de ma vie, mon père laisse son arme braquée sur moi. Après m'avoir violée violemment il me fait subir ce nouveau supplice, une vraie torture gagnante pour lui, je suis tétanisée. J-R lui dit on ira à S.... c'est le nom du stade dans lequel ils comptent m'abattre (je sais qu'il en est capable car devant mes yeux, mon père a déjà commit un meurtre d'une fillette après l'avoir battue et violé bien sûr en rase campagne, à ce moment là je devais avoir dans les 3 ans j'étais une toute petite fille).

Arrivés à ce stade, il n'y a personne, je cite donc dans ma tête les dernières prières peut-être me disais-je reste-t-il un autre espoir pour croire en ma misérable vie ? Ou vais-je dans le mensonge ou noblement rejoindre mes ancêtres au ciel? J-r et mon père me tiennent chacun par un bras et me jettent sur le terrain, je les supplie de me laissé en vie!!!! Ils m'insultent et rejettent catégoriquement cette utopie :( Le temps que mon père charge son arme à feu, je tente de m'échapper, je commence à courir tout en essayant de maintenir ma tête vers le bas afin qu'il m'évite la tête. Il tire un coup de feu et touche le dessus de ma tête puis ils partent tout les deux en courant, me laissant mourir là...

Je me réveille quelques jours plus tard dans une chambre d'une clinique avec des points de sutures, on m'explique que j'ai été en réanimation puis en service de neurochirurgie opéré par le dr B. J'ai survécu, mes prières auront été exaucé ! Mon père a fait ça pour ne pas que j'hérite d'un gros héritage que mon arrière grand-mère et mon arrière grand-père m'ont légué en lien avec le rugby bien sûr. Merci à Face à l'inceste pour toute son écoute et son attention envers les victimes. Ce témoignage est la suite de l'inceste que j'ai dut subir pendant plus de dix ans.

Nous en parlons
G
GYPSI
Publié le 04.04.2017
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre

Marianne,
Il a fallu beaucoup de courage pour écrire votre témoignage,j'en suis bouleversée.
Le minimum que l'on puisse faire pour vous est de vous dire que je l'ai lu et que je vous remercie.
Bon courage pour la suite
GYPSI

G
gilrab
Publié le 03.02.2017
Inscrit il y a 6 ans / Actif / Membre

Marianne, je suis extrêmement touché par votre témoignage. Merci du plus profond du coeur d'avoir réussi à poser ces mots sur ce site.