Conjoint de victime

Témoignages Publié le 17.10.2013

altConjoint de victime Je voulais témoigner pour me confier ou pour aussi appeler au secours. J'ai connu ma femme il y a 5 ans; très rapidement j'ai su qu'elle connaissait régulièrement des épisodes dépressifs très marqués. Un an après l'avoir connu, elle m'avouait avoir subi des attouchements sexuels par son père aux alentours de ses 10 ans. Elle est resté toujours en relation très proche avec ses parents qui ont toujours essayé de la "sortir" de ses épisodes dépressifs sans bien sur reparler du passé. Après avoir subi divers traitements anti dépressifs et séjour en maison de santé, son état ne s'est pas amélioré.

Nous nous sommes marié il y a 3 ans et nous avons eu 2 petits garcons l'année dernière (des jumeaux) mais malgré cela ses crises dépressives sont toujours présentes. Elle voit toujours très régulièrement ses parents. J'ai tenté de faire sortir ces mauvaises choses du passé il y a environ 2 ans et elle suit une thérapie pour cela. Ce qui me gène c'est cette relation étroite avec ses parents sachant ce qu'il s'est passé ; elle n'a aucun amour pour son père mais sa mère c'est ses 2 yeux alors que je considère qu'elle ne l'a jamais vraiment aidé par rapport à ce qu'elle a connu ( comme elle a toujours dit il ne faut pas ressortir les mauvaises choses du passé - alors que je suis persuadé du contraire).

Pour ma part, je n'ai jamais parlé de ca à ses parents, ils ne savent pas que je sais ce qu'a subi ma femme. Je ne leur ai pas dit pour protéger ma femme mais aujourd'hui j'ai de plus en plus mal j'ai de plus en plus de haine pour eux surtout depuis la naissance de nos enfants. Mes beaux parents aident souvent ma femme pour garder les enfants surtout lors de ses moments de crise ; je suis presque obligé de leur dire merci.

Quel situation ! je me sens même lache par moment. Je ne sais plus quoi faire. Quel attitude dois je adopter : dire à sa mêre que je suis au courant pour lui éclairer les yeux quant au mal être de sa fille, dois je parler à la soeur ou au frêre de ma femme qui ne sont pas au courant de ce qu'a subi ma femme et qui se demande bien pourquoi elle a toujours ce mal de vivre. Cette situation est vraiment très compliquée et il faut vraiment que j'aime ma femme et mes enfants pour résister à tout cela. Si vous pouvez m'aider par vos témoignages. Merci.

Nous en parlons
M
Mary
Publié le 20.10.2013
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre

Bonjour,

En te lisant, je vois deux problèmes importants :

* La première chose que je souhaite te dire c'est : "Attention à tes/vos enfants" ! La priorité étant de les protéger !!!!

Il me semble délicat que tu parles à la famille de ta femme sans son accord. Elle pourrait t'en vouloir. Par contre, la mettre "face à ses responsabilités de mère" qui - je l'imagine ne souhaite pas que ses petits garçons subissent ce qu'elle a subi - peut peut-être la faire accepter d'en parler elle-même - ou avec ton aide - à sa famille si elle ne se sent pas capable de le faire seule.

* La seconde situation concerne effectivement la dépression de ta femme. tous ces "non-dits" ne font qu'aggraver les tensions et le problème. Tu as raison les victimes d'inceste doivent parler et "évacuer" pour se reconstruire ! Là aussi c'est dans l'intérêt des enfants !

A
Amélie
Publié le 20.10.2013
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre

Hélas la sortie du déni peut prendre du temps et accepter d'abandonner l'image idéalisée de ses parents et sortir de leur emprise veut aussi dire accepter pleinement qu'on a vécu l'inacceptable. Cependant,sans vouloir être alarmiste,la priorité absolue pour moi est d'écarter vos enfants du père de votre femme. Nombreux sont les cas où les pères incestueux abusent + tard leurs petits enfants,dès leur + jeune age. Chaque heure passée avec lui peut être dangereuse pour eux et il ne faudra pas compter sur votre belle-mère pour les protéger puisqu'elle n'a pas su protéger votre femme (il est malheureusement fréquent que les conjointes des agresseurs ne veulent pas voir la réalité en face et préfèrent fermer les yeux). Selon moi,en + de protéger vos enfants,vous protégerez aussi votre femme qui ne pourrait jamais se pardonner de n'avoir pas su protéger vos enfants s'il leur arrivait qq chose. Vous pouvez aussi tel au 119 (num anonyme) pour trouver de l'aide.
Bon courage...