Dechirure d une mere

Témoignages Publié le 17.12.2006
oui je suis dechiree puisque le jour j je n ai pas crus mes petits anges ja sais aujoudh ui que je ne pouvais les croires vu que moi aussi je vivais une sexualite malsaine il ne me voyait pas comme une femme mais comme la grande soeur de mes enfants il abusais de moi de mon corp si jeune et meme de mon ame j etais tellement faible le soir de mes rentrees d hopital sois apres mes accouchement et plus tard operation il n y avait aucun respect il fallait que j ai peu d estime de moi du regret oui il y en a pas de careese pas de priliminaire il me prenait en dormant ect il fallai absolument que je decroche de cet homme pour refaire ma vie et croire mes enfants que j avais oublies dans ce tourment dans cette vie de terreur
comment j y suis arrivee a le tromper a etre infidele et ca je m en voulais au debut et je sais aujoud hui que c est ca qui ma sauve la vie je m apercevais que les relations sexuelle que je vivais avec l ex n etaient pas normales
je recherchais l amour le vrais j en avais besoin pour fonctionner j avais mes enfants mais ce n etait pas assezdes annees de souffrances je grandissait a petits pas et j ai rencontrer un homme lui avait subi la violence physique de sa mere divorcee nous avons partager beaucoup nous parlions des heures et des des heures il m ecoutait et m ecoute encore au bout de 25 ans que puisje demander de mieux et surtout il m a appris a me respecter et m a toujours respecter et pourtant il est dix ans plus jeune que moi mais c est tout un homme il adore mes enfants et les petits enfants ce sont les siens c est merveilleux ce n est pas toujours facile mais il est toujours present a m ecouter
si les personnes icestueux savaient les degats qu ils laissent derriere eux mais ce sont des etres sans coeur sans morale la justice seras jamais assez severe pour ces etres abjects ils n ont ni remords ni consciense
je puis vous dire que quand mon ex n a plus eu d emprise sur moi et que j ai crus mes enfants mon dieu toutes les idees qui me sont passees par la tetes j ai demade de l aide a dieu et j ai ete ecoutee car surement il ne serait plus mes enfants non plus la souffrance aurait ete finie mais rien n aurait ete regler et je sais qu il y beaucoup a faire et le temps arrange les choses
mon plus grand bonheur c est de voir mes enfants heureux c est sur que leur comportement me laisse le doute mais un jour a la fois nous y arriverons je sais qu ils m en veulent par ecrit de 12 pages je me suis a nue je leur est rien cacher en leur demandant pardon et me pardonner d avoir aimer un homme si diabolique
une de mes filles m a meme dit voila 2 ans mon pere ma toujours aimer plus que toi maman je n ai meme pas pu lui repondre j etais effondree c est celle qui communique avec
je ne sais plus comment l aborder
je sais qu il y a toujours la lumiere aubout du tunnel

je crois en la onte divine