Inceste Soeur Soeur ?

Témoignages Publié le 25.05.2010
ninasRelation sexuelle entre ma fille et ma belle fille....Bonjour, Je pense qu'il manque la catégorie "Inceste Soeur Soeur " sur Face à l'inceste . Voilà : je suis la maman d'une petite fille L. de 11 ans et il y a 4 ans j'ai rencontré F et sa fille M. qui a 12 ans aujourd'hui... Ma fille s'est confiée à moi en me disant qu'elle et ma belle fille ont eu des relations incestueuses. Je ne me suis pas trop inquiétée sur le moment, mettant ça su le compte de la découverte enfantine du corps de l'autre... Le problème est que ma fille est traumatisée par cette histoire et m'en reparle régulièrement. Nous avons eu une discussion L, M et moi et ma fille a dit à ma belle fille qu'elle lui avait pourri la vie et qu'elle ne la pardonnerait jamais... Ma fille se remet beaucoup en question et me demande, si elle est lesbienne, ou si elle est une p... Ce qui m'a beaucoup choquée... J'ai donc pris RDV pour les deux filles avec des psy pour enfants, ces séances doivent commencer en juin. J'ai découvert le tribadisme que je ne connaissais pas... mais je ne vois rien sur Internet sur les conséquences ... ou sur des histoires d'inceste entre sœurs... Une partie du problème est que je n'arrive pas à parler de cette histoire à mon compagnon F... En fait il avait déjà surpris sa fille M. en train de faire la même chose à une autre enfant quand elle était plus jeune, et m'a dit avoir voulu la tuer sur le coup... J'ai donc très peur de sa réaction, c'est un homme du type nounours, qui réagi très violemment sur le coup et réfléchis et évolue ensuite... J'envisage de le quitter, ne pouvant accepter de vivre avec l'enfant qui a "agressé " ma fille... j'ai de plus en plus de mal à supporter ma belle fille au quotidien... Bref c'est difficile, et compliqué comme souvent, et je me sens très seule et isolée dans cette situation... Sans parler de la culpabilité d'avoir exposé ma fille à des dangers en acceptant de vivre avec un homme...(et sa fille..) Apparemment il n'y a pas eu de violence, mais ma fille est perdue car aujourd'hui encore, elle ne comprend pas ce qui s'est passé... Merci d'avance de vos réponses....
Nous en parlons
F
FlaYed-Alive
Publié le 24.07.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

je me suis laissée gagner par l'émotion en lisant ces lignes qui me font tant penser à ma soeur...Je la vois jour après jour rongée par une culpabilité différente de la mienne, celle de ne pas avoir vu et de ne pas avoir vécu ce que pourtant personne ne souhaiterait... Malgré la mienne, je perçois sa souffrance et je voudrais lui faire entendre qu'elle n'est pas responsable ! Certes les années de silence et de solitude on ne les oublie pas, mais on n'oublie pas non plus quand cette soeur est là pour nous écouter et nous croire quand vient le moment où on possède la force nécessaire pour révéler l'inavouable et abominable vérité!

N
nat
Publié le 09.06.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Membre

Oui c'est malheureusement effectivement une agression sexuelle incestueuse de ta belle-fille sur ta fille :cry: Le fait qu'il n'y a pas eu de témoignage à ce sujet a plusieurs explication, entre autres l'invisibilité voire la négation de la sexualité homosexuelle dans notre société, et encore plus la sexualité lesbienne que gay, et encore plus si c'est entre jeunes. Comme tu le dis, il est courant de réduire les relations homo des jeunes à des relations de découverte de sexualité.

En revanche c'est ta belle-fille qui a fait preuve d'homosexualité, pas ta fille qui est victime et a subi.
Et le fait qu'il n'y ait pas eu de violence physique est, de ce que je connais de l'inceste, le cas le plus courant d'inceste. En général ya manipulation voire emprise sur l'enfant victime. (Dans la nouvelle loi sur l'inceste qui a été votée cette année, yavait une proposition pour que l'inceste avec violences physiques soient puni plus gravement que l'inceste, mais je sais plus si ça a été voté). Mais même sans violence physique, l'inceste est trauma d'une violence inouïe.

Dans ton histoire, ya deux grands sujets entremêlés et tout deux méconnus : l'inceste et l'homosexualité (l'homosexualité des femmes étant encore plus méconnue que celle des hommes). Déjà le terme de tribadisme, c'est le terme historique péjoratif pour le lesbianisme.
Les pratiques homo sont variées, quoiqu'il en soit fo garder à l'esprit que même chez les hétéros, la sexualité sans pénétration par un pénis est dévalorisée par notre société androcentrée mais n'en reste pas moins une sexualité à part entière.

Ce qui est super positif de la part de ta fille, c'est le fait qu'elle en a parlé et qu'elle est encore jeune. Elle a réussi à sortir du silence ! C'est une énorme chance. (Souvent l'enfant n'en parle pas, ça ronge de l'intérieur, parfois on refoule et on s'en souvient bien plus tard adulte…). Et en plus il paraît que pour récupérer du trauma, plus c'est pris en compte peu de tôt et plus ya de chances de le dépasser. Profites-en pour accueillir sa parole, reconnaitre la gravité de l'agression (au-delà des préjugés sociaux sur la sexualité des lesbiennes), dispatcher les responsabilités… Ta fille dit qu'elle a peur d'être une p… C'est le pb de culpabilité des victimes : elle a besoin de savoir qu'elle n'a rien fait de mal. Je suis impressionnée par la manière dont à son âge elle arrive à verbaliser tous ces aspects qui restent parfois enfouis des années après les faits. Et au sujet de son interrogation sur son homosexualité : elle n'a pas initié de relation homo, elle est jeune et a le temps pour connaître son orientation sexuelle.

Et oui : surtout protège-la de l'agresseuse, ta belle-fille, notamment ne pas la laisser seule avec (ou avec des personnes qui pourraient les laisser seules toutes les deux). Pour éviter de nouveaux traumas. Et par ailleurs ça lui signifie aussi que des adultes reconnaissent la gravité des faits et prennent en compte son vécu et sa parole.

Z
zaza
Publié le 08.06.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

bonjour
un petit mot pour vous soutenir et vous dire qu'il faut à tout prix que vous écoutiez votre fille et que vous la souteniez, elle vous a fait un appel à l'aide et de plus elle vous dit qu'elle ne se sent pas bien.
alors parlez en avec elle et si vous avez du mal faites le avec quelqu'un.
surtout vous devez protéger votre fille et si tout est venue de l'enfant de votre conjoint vous ne pouvez pas vous taire car vous ne savez pas ce que vit cette autre petite fille qui a en tout cas des problèmes. Car ce n'est pas normal!
ne culpabilisez pas car vous ne pouviez pas savoir mais par contre il faut réagir maintenant c'est important et protéger votre enfant, c'est la seule chose qui compte. Elle vous appelle à l'aidre écoutez là et parlez lui.
elle peut s'en sortir ne pas sombrer pour cela parler avec elle et rompez toute relation avec l'autre enfant. cette coupure lui permettra d'avancer.Discutez avec elle c'est important, et puis pourquoi pas si elle est d'accord en parlez à votrre pédiatre
je vous souhaite bon courage car tout demande du temps, et la culpabilité est le pire de votre ennemi, je vous assure c'est destructeur et votre enfant a besoin d'une maman forte très forte.Elle n'attend que ça.