J'ai tué ma mère

Témoignages Publié le 13.11.2006

Bientôt 27 ans et je n'y arrive toujours pas.
Je l'entend encore, sa respiration, haletante,je le ressent encore, ce souffle chaud sur ma peau de petite fille de 5 ans. Et ma mère qui savait tout et qui me laissait souffrir. Pourquoi?
J'ai enduré pendant tant d'année, j'ai suporté la honte, la haine et l'horreur jusqu'à mes 17 ans.
J'en ai enfin parlé et on m'a écouté. Il m'avait dit que personne ne me croirais, que tout le monde allait me rejeter, mais on m'a aidé.

J'ai porté plainte. La procédure a duré 6 longues années.9 interrogatoires et 4 expertises psychiatrique c'était très éprouvant. Mon père essayait de gagner du temps en se servant de tout ce que le système judiciaire pouvait lui accorder. Le procès a quand même eu lieu malgré tous ces efforts. Mais il ne ma pas expliqué, il continuait à dire que j'étais une menteuse, et ma mére qui me disait je t'aime ne m'a pas donné plus d'explication.
La justice a tranché 13 ans pour mon père et 6 pour ma mère.
Ma mére n'a pas supporté et s'est suicidé 2 jours plus tard dans sa cellule. Pour moi tout s'est écroulé, je ne peux effacer ce sentiment de culpabilité, si je n'avais pas parlé, ma mére serait encore en vie. J'ai tué ma mère. Ce procés aurait du étre une libération et il n'a été qu'une destruction.
Aujourd'hui, je n'ai plus de famille car la situation est ingérable pour mes oncles et tantes.
Je survis grace à mes amis mais je sais que jamais, jamais, la vie sera "normal" pour moi

Nous en parlons
P
pascavie
Publié le 14.05.2014
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Membre

moi je veux te dire que tu n'as tuée personne!
j'ai 58 ans,j'ai porté plainte contre mon père qui c'est suicidé ,comme toi j'ai culpabilisé , ma mère n'a jamais été inquiétée, pourtant elle était partie prenante et intéressée . je n'ai qu'un regret celui de m'être laisser convaincre à 25ans en 1981, de ne pas porter plainte contre elle.
VU tout le mal qu'elle a fait en 30ansje préférerais avoir été forte et l'avoir également poursuivie pour les violences dont elle était complice .
les actes de barbaries commis par nos parents bourreaux sont irréparables ,ils faut que ce genre de criminels sachent les risques qu'ils encourent quand ils passent à l'acte, même celui du silence ,pour qu'il y est moins d 'enfants victimes.
je comprend ton désarroi ton sentiment de culpabilité.
C'est une dernière injustice que ta mère a commise envers toi en "s'évadant" !
AIME TOI, même un tout petit peu c'est de cet Amour que tu survivras et grandiras.
pascavie