J'exagère ou pas ?

Témoignages Publié le 11.05.2010

103bisPeut être trouverais-je une réponse ici... Je ne sais pas si ce que j'ai vécu s'appelle véritablement de l'inceste. En tout cas, je l'ai vécu comme tel. Je ne sais plus trop quel âge j'avais. 7 ou 8 ans je pense. Mon père a voulu "m'aider" en m'enlevant des vers que j'avais soit-disant dans les fesses. Je me rappelle être allongée sur le ventre, me sentant terriblement humiliée, lui répêtant d'arrêter parce que là, non, cela m'était vraiment impossible de me faire toucher comme cela...Et lui continu pendant très, trop longtemps, de me toucher les fesses... Ma mère, à coté, sûrement qu'elle comprenait que pour moi, c'était intenable, lui demandant d'arrêter, mais il ne s'est pas arrêter avant un bon moment...

J'étais une petite fille extrêmement pudique (et je suis devenue une femme coincée). L'a-t-il fait par gentillesse? Je ne sais plus. Je l'ai terriblement mal vecu. Bizarrement, j'ai oublié cet épisode. C'est vers mes 18ans que ce souvenir m'a sauté à la figure, comme ça ! Au début, je me suis même dit que c'était faux, que je m'inventais un épisode de ma vie...

Et puis je me suis dit que cela pouvait expliquer un grand malaise que j'ai vécu pendant mon adolescence(et que je continue à vivre un peu aujourd'hui) : grosse dépression, tentative de suicide, anorexie puis boulimie, et puis cette peur des gens....

Ce souvenir fait désormais partie de moi. Et puis maintenant, il y a ce nouvel épisode :

Il y a quelques mois, je sortais des toilettes et lui d'une pièce juste à coté, on s'est croisé dans le couloir, et, très vite, il a écarté mon tee-shirt de manière à voir mes seins. Peut être pour blaguer, mais de la part d'un papa, je trouve cela déplacé... Ce second épisode m'a encore plus choquée que le premier!

Je ne sais plus quoi penser.Pourtant, on se parle, on s'entend bien.On se voit régulièrement. Est-il possible que je me fasse des idées, que "j'exagère"?

Nous en parlons
K
knut007
Publié le 12.07.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

J'ai vécu des choses semblables dans ma famille. C'était toujours limite mais à chaque fois j'étais extrêmement mal à l'aise, mais on me disait que j'étais trop pudique, trop coincé. Quand j'étais adolescent, lorsque l'occasion se présentait, ma mère me donnait une claque sur les fesses de façon amusée, comme un patron sexiste donnerait une tape sur les fesses de sa secrétaire. Ça me faisait enrager à chaque fois, mais ça n'était pas clair que ce qu'elle faisait s'appelait du harcèlement sexuel, parce qu'à la limite, des petites tapes d'encouragement chez les parents, ça existe aussi. Il y a aussi eu des fois où ma mère "examinait" mon corps de jeune adolescent en frolant mes parties génitales, pour "m'osculter" lors de séances obligatoires de médecine douce... Ça et plein d'autres incidents.

Alors non, je ne crois pas que vous vous faites des idées sur vos souvenirs, on ne "s'invente" pas des malaises dans ses souvenirs d'enfance. Je vous encourage à poursuivre vos démarches et surtout, à vous croire jusqu'au bout !

A
Anne_
Publié le 09.07.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

je ne connais pas la méthode pour ne pas l'avoir testée, mais l'EMDR pourrait t'aider à remonter dans des souvenirs refoulés.
un père n'a pas à retrousser les vêtements de sa fille.

l'aide d'un psychothérapeute me paraît nécessaire : on n'invente pas des souvenirs de la sorte
courage pour la suite

n'hésite pas à venir échanger sur le forum déposer ta détresse et partager avec empathie
bien à toi