Je me relève, j'affronte la réalité

Témoignages Publié le 24.10.2010

Fotolia_5419770_XSBonjour à tous, J'étais victime d'un attouchement sexuel à l'âge de 4 ans. Je l'ai annoncé à mes 24 ans à mon mari et j'ai confronté mon oncle. Je lui ai dit ce que je pensais de lui, de cet acte (sans prendre encore pleinement conscience des dégâts causés) J'ai 32 ans. Mariée sans enfant. Cela fait 8 ans que je vois différents thérapeutes, psychologues et que je me renseigne sur différentes thérapies pouvant m'aider à m'extérioriser et me sentir mieux dans mes baskets. J'ai commencé par voir une psychologue pour parler de mes problèmes familiaux. Elle m'a ensuite dirigé vers des thérapies douces (sophrologie, musicothérapie, art thérapie).

J'ai un grave problème d'asthme et je dois avouer que la sophrologie m'a permis d'apprendre à respirer un peu mieux. J'ai toujours était trés volontaire...au fond de moi quelque chose me disait d'avancer et de me battre. Jusqu'à aujourd'hui et grâce à l'aide d'une psychothérapeute formée en Gestat (travail sur les émotions à l'instant T et ce à quoi cela amène comme évenement), je commence à ressentir des choses, à mettre des mots sur des émotions et à comprendre que la raison pour laquelle j'ai avancé était moi-même.

Que le combat  et le mal-être intérieur que je sens sont liés à l'inceste. Je commence à accepter la douleur, la tristesse, je comprend mieux. j'ai arrêté de bosser et je prend un traitement anti-dépresseur. J'ai toujours été réfractaire à ce genre de traitement. Là aussi...il fallait que je comprenne...un rhume ça se voit, on accepte de le soigner. Une émotion, une rupture avec soi-même ne se voient pas forcement (jusqu'au jour où l'on craque), se soigner est plus qu'important. C'est vital ;). Pour le moment j'en suis là.

Nous en parlons
M
miina-restaa
Publié le 02.11.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

Tu as attendue beaucoup de temp pour en parler, mais tu as eu du courage de le faire et j'espère que cela t'aideras a t'en sortir .

A
Anne_
Publié le 26.10.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

tu affrontes ton passé avec énormément de courage, pas à pas.
le chemin est long, les avancées variables en intensité, en fréquence, mais malgré toute la souffrance mise en mouvement, je suis persuadée que tout cela en vaut la peine, pour aller mieux, pour vivre mieux, vivre enfin.
les médicaments, tu l'analyses bien : ils peuvent soigner un rhume et aussi les blessures de l'âme, alors pourquoi mas !

courage, beaucoup de courage à toi