Je n'en peux plus

Témoignages Publié le 06.10.2015

Je n'en peux plus

Je m'appelle Marianne.

Je viens récemment de me rappeler de quelque chose.

Mes parents a plusieurs reprises nous faisaient rater des jours d'école alors que je voulais aller à l'école pour m'amener chez mes cousines à 40km de chez nous.

Arrivé là-bas, tout était prêt, les pires pédophiles me faisait subir les pires sévices sexuelles, il n'y avait que du sexe et de la violence extrême (viols, attouchements, voyeurisme, exhibitionnisme de la part des agresseurs). Ce qui m’écœure et me détruit le plus dans cette histoire c'est que les gens qui nous faisait ça étaient censé nous aimer et nous protéger.

Aujourd'hui j'ai un grand manque d'amour, j'ai 24 ans et je remarque que je ne suis pas construite du tout et comme je ne veux plus me taire, je raconte tout à Face à l'inceste .

Mes cousins et ma soeur ont subit la même chose que moi étant donné que lorsque j'arrivais chez mes cousines, nous étions tous tout nus et il nous faisait monter à tour de rôle à l'étage selon le fantasme de l'agresseur. Nous étions de la vulgaire marchandise sexuelle, c'était un VRAI MAISON CLOSE pour enfants !!!!

Mes cousins et ma soeur refusent d'admettre, ils disent que tout est de ma faute et que je suis une menteuse du coup je suis seule à affirmer cette version, je ne sais pas comment ils font pour tenir !

J'aurais aimé faire des études de médecine pour devenir médecin, pneumologue plus exactement mais à cause de toutes ces atrocités je ne me sens pas le courage pourtant je suis vraiment motivée mais je ne fais que des blocages.

Je n'arrive même pas à aller travailler sereinement car quand j'étais petite mes parents me disaient tu vas aller travailler, c'était tu vas te faire violer. Et j'ai l'impression quand je me dits aujourd'hui que je vais travailler c'est comme si je le vivais au moment présent, je suis persuadée que tout va recommencer comme avant.

J'aimerais hurler de douleur pour qu'on m'entende !

Merci encore à Face à l'inceste de nous permettre d'avancer comme ça, je serais morte sans ça je crois :(

Nous en parlons
L
Louane
Publié le 26.10.2015
Inscrit il y a 6 ans / Nouveau / Membre

Bonjour Marianne, bravo à toi pour ton courage et merci pour ton témoignage. Cela témoigne que tu es prête à te construire, que ton coeur veut aller de l'avant. L'envie de te construire montre que tu as une grande force intérieure. La contradiction que tu ressens actuellement entre ton envie d'avancer et de t'épanouir, et la souffrance liée au traumatisme de l'inceste montre que tu es prête à faire face à tes souffrances vécues, et à les dépasser. Ayant personnellement fait ce chemin, je continue à me construire et c'est un parcours passionnant qui peut s'offrir à toi aussi. Je te conseille, pour en connaître personnellement les bienfaits étonnants, d'avoir recours aux services d'un psychothérapeute agréé, et d'essayer l'art-thérapie. Pour tes cousins qui n'ont pas atteint le même degré de maturité que toi, ne leur en veut pas. Chacun évolue à son rythme. Prends soin de toi et fais ce qui est en tes moyens pour concrétiser ton projet professionnel et t'épanouir personnellement.