Juste dire

Témoignages Publié le 20.01.2007
"parce que tout être porte en lui plus grand que soi"

Je me suis raccrochée a cette carte postale affichée sur les murs de ma chambre d'ado que je n'ai jamais pu être...

Quel autre refuge face a tant d'ignomies que celui de l' imaginaire ?
Sunday bloody sunday ! "ce monde je n'en suis pas je ne suis qu'une enfant qui a peur de grandir pour devenir néant, néant dans le mot vivre
...
Leur amour n'est que bourreau
...
et ils pensent que ce n'est que le destin s'ils gardent leur masque de fausseté et s'obstinent a l'incruster "

J'avais 12 ans, je commence a écrire et garde caché derrière mon sourire...

tout ce qu'on m'interdisait de dire !


Aujourd'hui je peux dire sans trop souffrir:

Voyez cette enfant cette enfant, si sage, si souriante, si discrète, sans trop l'être, si...


Si seulement quelqu'un avait su vraiment regarder, il aurait vu :

Son père, pervers, pédophile, zoophile et dépressif

sa mère, sotte, incestuelle, violente et sadique

son frère, mélange subtile, pédophile, violent, sadique et pervers



Derrière les sourires se cachent des choses parfois :

Des viols, des violences, des humiliations, des coups...

Autant de meutres qui, pourtant, font résister...

Sur-exister hors de la réalité...en des rêves dés-abusés

"oh comme elle est sage, comme elle est souriante, comme elle a de jolis yeux..."

Oh comme ils ont de grandes dents !!!!!!!!

Oh Comme ils sont foncièrement mauvais !!!!!!


Sunday bloody sunday

"Mes parents "?

Des gens "ordinaires "

de ceux que l'on croise chaque jour, au travail, a la boulangerie...

de ceux qui font bonne figure en société...Des " gens bien comme il faut "

Moi ?

Le vilain petit canard, a qui on dit "tais toi "

Celui qu'on tue sans le moindre émoi

Dans la plus grande indifférence


Finalement, c'est une chance que d'être le vilain petit canard d'une telle" famille"...

Dire que j'aurai pu être comme eux !

C'est une vraie chance, la différence



Sunday bloody sunday

Ils n'ont niée, j'ai déniée

Ils m'ont trahie, j'ai enfoui

Ils m'ont abusée, me suis dés-abusée

Ils m'ont violentée, me suis soignée

Ils m'ont voulue tuée, à la vie je me suis redonnée

Ils m'ont dit "tais toi "... aujourd'hui je suis Moi !

en toute lucidité...!


En toute lucidité ?

Alors...

Ou est la vraie folie ?

La mienne ? Celle dont on m'a si longtemps affublée

Ou ne serait-ce plutôt la leur et leur apparente "normalité" ?


Mu ( tisme )