Justice injuste

Témoignages Publié le 24.03.2016

Justice injuste

Je suis actuellement âgée de 40 ans et ai vécu l'inceste de la part de mon oncle avec la complicité de sa femme. Mes bourreaux me droguaient avant d'assouvir leur désirs pervers. Comme ils me droguaient souvent, je ne me souvenais pas de leurs actes. C'est à l'âge de 32 ans que tous les faits me sont revenus à la conscience, de là, j'ai décidé de porter plainte car j'ai aussi été témoins d'enlevement et de crimes perpétrés par ces personnes.

Mon témoignage n'a aboutit à rien. Je pense même qu'aucune investigations n'a eu lieu. Je suis dégoutée de ne pas être entendue. J'ai tenté de me faire entendre par des personnes compétentes mais personne ne me répond et j'ai le sentiment de ne pas être prise au sérieux. C'est écoeurant de vivre dans cette injustice... Les faits sont réels mais personne ne se risque à me prendre au sérieux tellement ce que je raconte est "gros".

Après m'être dirigée vers la justice, les associations, je me tourne vers ce forum pour dénoncer les crimes de ces personnes qui ont fait tant de mal. Mon oncle est un malade sexuel qui prend plaisir auprès de fillettes. Pour ma part, il me sodomisait pour ne pas que l'on s'aperçoive que j'avais perdu ma virginité. Les personnes que j'accuse sont toujours en liberté et continuent, je ne peux plus vivre avec ce "secret". J'ai même alerté les médias pour que quelque chose se fasse.

De par ce message, j'espère avoir des réponses, du soutien, ou des témoignages d'autres victimes. J'ai réussi à me reconstruire, je suis bien dans ma vie de famille mais j'ai besoin que l'on ouvre les yeux sur ce qui m'est arrivé. Plusieurs disparitions d'enfants pourraient avoir un lien avec mes bourreaux mais la justice est aveugle.... Que de tristesse dans mon enfance violé. Que de frustration de ne pas être entendue. J'espère que par ce message, des personnes censés voudront bien m'éclairer. La justice a classé mon affaire sans suite.

Aidez-moi tant que je suis décidée à parler, peut-être demain sera-t-il trop tard et mes bourreaux continuerons leurs sévices sans être punis.

Merci de m'avoir lu

Nous en parlons
N
nevertolate
Publié le 14.06.2016
Inscrit il y a 5 ans / Nouveau / Membre

je ne sais pas comment t'aider mais je voulais te faire savoir que tu n'es pas seule. Courage et continue de parler meme si on te crois pas - la verite finir toujours par etre su.