L'enfant bafoué

Témoignages Publié le 15.09.2020

L'enfance bafouée 26/03/2020.

Quand c'est le bordel, quand il n'y a pas d'amour. On s'accroche à rien on s'accroche à tout, on attend rien et on attend tout. On a tellement faim. On bafoue nos besoins, qui se résument à rien. On les oublie on les ignore, en espérant secrètement, sans faire de bruit, sans déranger, que l'autre va peut être nous aimer. On réplique ce que l'on voit, et on en fait soi. De part ces aventures on se construit, on devient ce que l'on nous dit. Pour trouver sa dignité, il faut tout démolir, tout casser. C'est dur, c'est douloureux mais il n'y a que ça pour aller mieux. Sans artifice, sans drogue légale ou illégale, sans filet. Plonger dans son enfer pour s'en libérer. Le chemin est escarpé, les tempêtes sont là, on se sent ravagé, mise à terre et secoué. En passer par là pour se sentir exister, légitime. Gonfler son ego, et se dire que l'on mérite 10 fois mieux que ce que jusqu'à présent on est allé chercher. Se contenter de rien, se contenter de tout. Affronter ses angoisses, c'est un combat qui frôle la mort parfois, la mort de ce que l'on était. C'est une guerre avec soi même, dont on ressort entier, avec tous nos morceaux du « moi » assemblé. Ainsi on peut trouver notre vérité et vers quoi on veut aller

Nous en parlons
L
Lisbeth
Publié le 04.10.2020
Inscrit il y a 2 mois / Nouveau / Membre

bonjour c'est avec plaisir que je partage ma vision, mon vécu, la sérénité, la confiance en la vie je l'apprend tous les jours un peu, et même si parfois mon humeur peut être sombre, je me dirige vers le grand le meilleur, chose à laquelle je n'aurais pas pensé avant vu l'estime que je m'adresser, maintenant j'y crois et
petit à petit j'ouvre mon cœur et j' essayé de ne plus me masquer. (en ces temps de Covid c'est drôle de dire qu'on tombe le masque, lol)

O
Olivier7.1
Publié le 02.10.2020
Inscrit il y a 1 mois / Habitué / Adhérent

Merci pur votre témoignage, votre partage.
Ces guerres intérieures qui nous amènent à la sinusoïde des états incertains, le dépassement, l’enfoncement, une recherche permanente peu aisée, souvent éprouvante, mais qui peut nous permettre de trouver la sérénité, espérons le et croyons le. Sérénité que je ne peux que vous souhaiter.