Maltraitance et inceste

Témoignages Publié le 05.10.2012

Fotolia_5239102_XS

Je suis un survivant..ayant était maltraiter par ma mére (ma mére ayant apprits pendant sa grossese que mon pére était déja marié) je fut  déplacer à l age de deux ans ,puis de foyer en famille d acceuil provisoire . A l age de cinq ans, malgré la difficulté du  à mes origines nords africaine ,  je finit au bout de plusieurs tentatives à étre  placer(le dernier d un lot dans une salle lugubre , je m en rapelle encore ...)  , là ou on voulu de moi pour servir de camarade à l un des enfants malade  d une famille .


Trés vite les coups, les brimades et d au si loin que je m en souvienent les injures de la part de celle qui exigea que je l apelle maman (mais seulement en privée)
Souffrant d eunurésie , j eut droit à des séances de flagellation , de coups (parfois proche du fatal) ....au fil du temps , les coups devinrent ambigus ... Puis ces punitions se transformérent en perversions sexuée...Et en déviation .

J eut quelque années plus-tard , devant ma peine à avancer dans la vie , et mes échecs répétées sur tous les plans à affronter , cette réalitée en face ... j ai survécu de justesse à ce tusnami , (je me savait fort , mais là j ai compris à qu elle point je l étais) Tentative de sucuide , internement en Hp ,depression , isolement , des heures de téléphones avec sos écoute, le tout dans un climat d exitation physique et mental proche de la folie ... mais au final , j ai trouver le bon psy et ouvert les bons livres...(là aussi ce ne fut pas facile ,ni le bon psy , ni les bons livres )

En parraléle à la redécouverte de ma propre histoire  j ai du affronter ,les services sociaux et la justice qui continuer à placer des enfants dans cette famille et notamment des enfants handicaper (Et je savais d expérience que le pére avec des jeunes filles était complétement détraqués, ayant eut lui aussi un parcours tordus )
Malgré les preuves accablantes dont je disposait , (rapport d assitante social, mes propres lettres d appel à l aide de l époque) j eut a vivre et a entendre des humiliations et une dénégations de ma propre histoire ... L inceste féminine étant un tabou fort, et qu il est lieux dans une famille d acceuil , innentendable.

Le chemin pour en sortir est longt , douloureux, usant , pénible et l introspection angoissante... Est méme si parfois il faut faire des pauses , pour retrouver de l énergie (ce furent les moments les plus dur en ce qui me concerne) le matin ou on se léve en se découvrant qu on est bien dans son corps est que la vie qui s ensuit et pleine d espoir , vaut vraiment la peine d 'y étre arrivées ...