Ne laissez pas votre passé voler votre présent

Témoignages Publié le 24.02.2013

Fotolia_26545122_XSVotre meilleure arme la parole il ne faut pas avoir honte,nous sommes des victimes et non des coupables. On nous a violé, volé, notre enfance notre adolescence, nous avons le droit de vivre une vie d'adultes heureuse. Pour cela commencé déjà à vider votre fardeau, plus tôt vous parlerai, plus votre fardeau s'allegera.Bien sur ils y aura toujours des personnes qui vous croiront et d'autre pas mais cela ne fait rien (il a fallu 33 ans pour que ma mére me crois).

il faut le dire tout au long de votre vie ,pas seulement a un psy(moi même je n'en n'ai jamais côtoyer)  un ou une ami la famille votre partenaire vos enfants ou une simple connaissance et aussi l'écrire.

                               si il a fallu une personne pour nous detruire

      ils nous faudra des centaines de personnes pour nous reconstruire

Ne le cachez surtout pas à votre partenaire comment voulais vous qui vous comprenne lorsqu'il aura des gestes qui vous blesses ou un objet, un lieu, un souvenirs qui vous fera pleurer. si vous décidé de vivre une vie de couple il faut en parlé le plus tôt possible. Si cette personne vous aime vraiment elle vous comprendra et ensemble votre fardeau se videra. 

Ne le cachez pas non plus à vos enfants. Il faut les informer aussi, a un âge ou ils pourront le comprendre un moment qui si apprête, pour que eux aussi vous comprenne.

Reprendre jour après jour confiance en nous même s'il faut des années et des années ça en vaut la peine.  

Nous ne sommes pas coupable mais victime. Nous pouvons nous rendre compte que nous sommes pas seule en venant sur ce site.

                        Ne laissez pas votre passé voler votre présent.

J'ai à présent bientot 45 ans .

Victime à l'age de 3 ans d'une tempête d'hommes pédophile (le patron de mes parents un oncle et aussi un cousin) qui commença le premier mes souvenirs son vague, puis de l'âge de 5 ans jusqu'à mes 12 ans se fut le géniteur (comment l'appellé autrement voir aussi lettre d'avertissement au (pére) incestueux que j'ai aussi écris).

Ma mére a étè mise au courant mais le géniteur la convaincu que cela n'étais pas vrai, bien sur elle l'a cru,plus jamais il recommença mais pour se venger il me frapper sens raison comme il me l'avait toujours dit (-Si tu le dit,  je dirai que se n'ai pas vrai et ensuite le te frapperais).

Avant mes 17 ans j'ai fuis  j'ai trouvé des boulots ou j'etais nourri loger blanchi.

A 19 ans mariage imposé par la fratrie avec un homme manipulateur cocufier réciproquement et j'en passe....

L'alcool et les déboire sexuel on fait parti de ma vie jusqu'à mes 23 ans mis j'ai aussi rencontré des personnes formidables qui mon écoutè et mon permis d'avancer et de croire que tous les homme ne sont pas pareil.

J'ai rencontré mon mari (le vrai) à mes 23 ans je lui ai parlé de mon passé aussi tôt après et ensemble il ma permis de rendre mon fardeau plus léger. Nous avons deux enfants une fille et un garçon, ils connaissent mon passé(ils ont su ils avaient  11 ou 12 ans).

Je ne sais pas de quoi sera fait demain mais pour aujourd'hui je ne veux plus pleuré pour mon passé (même s'il fait parti de ma vie) et pouvoir profité des belles chose de la vie.

A vous de vous libérez nous sommes pas seules.

                   Parler c'est guérir se taire c'est mourir

                                                                                                    lucaina b

Nous en parlons
S
sayoma
Publié le 22.07.2014
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Membre

Cela fait qqles mois que je dis ce qui m'a été fait par mon géniteur (des attouchements de 4 ans à 16 ans),beaucoup mon tourner le dos mais cela ne m'empêche pas d'avancer car ce qui me soutienne on toujours été là pour moi , tout a fait d'accord avec toi parler est le secret de la guérison , et oui les victimes c'est nous !!! :-)