Quand on décide de ne plus avoir peur

Témoignages Publié le 23.07.2019

de ne plus avoir peur

Ma plus grande peur : ma mère, mon démon. Elle a hanté ma vie et je décide aujourd'hui que je vais arrêter d'avoir peur. C'est d'une famille incestueuse dont je vous parle. Jusque là parler ou m'exprimer me paraissait impossible pour ne pas blesser, puis je commence à comprendre qu'il est temps juste que je me soulage. J'ai oublié l'inceste. C'est mon corps qui a parlé et qui a fait le chemin. J'ai oublié en angoisse, oublié en ne voulant pas partir de la maison, oublié en ayant une peur bleue des hommes.  J'ai oublié. Les autres ont pris les rennes. Pris ce qui m'appartenait, envahis ma chambre, exploité mes idées, marché sur les plates bandes. Je n'avais que peu de marge pour dire.

Mon père a laissé couler, m'a laissé me débrouiller. Mes frères me cherchent plus que jamais pour que je les sauve. Et ma mère a décidé de me faire chier ! Elle ne cesse de me tenir en laisse. Pour surtout que rien ne sorte de moi. Je ne sais pas de quelle main de maitre ont été organisés les faits mais si je suis sure d'une chose c'est que tout le monde était dedans et que ma mère n'arrive pas à accepter de ne pas m'avoir protégée ou même d'avoir mis la main à la pâte, si je peux m'exprimer ainsi. Elle influe finalement encore plus que le reste aujourd'hui.

Je suis bien aise aujourd'hui d'avoir rencontré un homme riche en ressource à qui je dois ma vie. Reconstruire un passé chaotique a du bon pour avancer, on a juste besoin des bonnes personnes. J'ai eu la chance d'être bien guidée. Juste comme il faut. Je galère encore a lutter contre ma mère qui est la seule à encore ouvrir sa bouche pour dire des tonnes de conneries toxiques. Je me suis toujours retenue de parler bien, comme il faut, sans rien dire de travers. C'est fatiguant !

Enfin, j'avance, je les remercie d'avoir été si loin que j'ai été guidée vers l'inverse total. Le bonheur, la paix, la tranquillité. J'y arrive. J'ai survécu. J'ai vaincu. J'ai prié. Mes prières ont été entendu. Je continue sur la route. déterminée à ne plus avoir aucun contact toxique. Parceque ma vie sera heureuse. Sans eux... J'ai fais le deuil d'une famille unie, même si elle me poursuit. je veux juste la paix !

J'espère alors que vos prières et les miennes arriveront au bout. Pour nous pour eux et pour vivre, juste pour vivre. 

Qu'elle qu'en soit la finalité, merci de m'avoir lue, je sens déjà que mon coeur et mon corps se sentent entendu.