Un cousin trop proche

Témoignages Publié le 08.08.2011

imagesBonjour à tous,j'ai moi aussi été victime d'inceste par mon cousin,s'est la première fois que j'en parle a des inconnus car seul ma famille est au courant,j'ai lue plusieurs témoignages et cela m'a bouleversé,j'avais 6ans lui 14,aujourd'hui j'en ai 17 j'aimerai porter plainte mais 11ans après est ce possible ne vaut il mieux pas oublier et tourner la page,je ne peux pas cela me hante et pourtant j'ai peur ou plutôt j'ai honte de raconter cela si quelqu'un pourrait me dire comment entamer se genre de procédure se serai gentil.

 A cause de cela pendant des années j'ai eu peur des hommes le fait qu'un homme me regarde me mettait mal a l'aise je l'ai croyait tous pervers,obsédés sexuel,j'avais surtout une peur bleu de leurs sexe le fait de voir un sexe d'homme me terrifié, mais aujourd'hui ce malaise est passer car j'ai compris que tout les hommes ne sont pas comme ça,j'ai commençais a prendre du poids,à me je ne voulais plus sortir,je croit que je suis même devenu antisociale,après cela pendant plusieurs années j'avais toujours des infections urinaire et des cystite je sais pas si c'était du à ça mais c'est après cet évènement que j'ai commençais a avoir ses problèmes,je vais vous raconter ce que ce salaud m'a fait subir


Ce jour la je devait dormir chez ma grand mère,nous sommes allé voir ma tante qui habiter a coté,ma tante ma proposé de dormir chez elle,j'ai accepté toute contente car j'adorai ma tante surtout mon cousin je le considérer comme le grand frère que je n'ai pas eu. C'était le soir,je me souvient avoir eu le dernier magnum au noisette ensuite je ne me souvient plus jusqu'au soir.

Je devait dormir avec mon cousin car manque de chambre,ma tante et son mari dormais dans une chambre a l'autre bout de l'appartement,mon cousin avait un canapé lit dans le salon qui se trouvait a l'opposé de la chambre ou dormait ma tante,après que ma tante et son mari se soit coucher moi et mon cousin en avons fait de même. A l'époque je ne sucer pas mon pousse mais j'avais une tétine de biberon qui m'aidait a dormir,il prit m'a tétine pour m'embêter,je lui ai demander de me la rendre mais il refusa,j'ai insister plusieurs fois sans résultat,je me souvient mettre levé du lit car j'étais en colère,il s'est assis sur le bord du lit,a abaissé son pantalon et à mit ma tétine sur son sexe et il m'a dit "si tu la veut il va falloir venir la chercher",je lui ai dit que je ne voulait pas mais il insista,voyant que je ne changer pas d'avis il posa ma tétine et me dit "touche",je lui dit que non,il me dit " mais si touche faut pas que t'ai peur",je me souvient qu'il était en érection,voyant que je ne toucher pas son sexe il se leva et alla se mettre a coté de la grande table de la salle a manger,il me dit"assie toi dessus on va le faire",je lui ai repondu que je ne voulait pas,il me dit "je l'ai fait avec ta soeur et elle a adorer"(j'ai appris par la suite que ma grande soeur avait elle aussi subit cela de la part de ce malade)je lui ai dit non,il se mit en colère mais laissa finalement tomber et nous nous somme coucher,je ne sais pas si pendant que je dormais il m'avait toucher car je ne me suis pas réveiller

.

Le lendemain je me réveil,mon cousin dormait encore,ma tante et son mari aussi,il se réveillas,je me souvient lui avoir enlever son oreiller pour l'embêter et il s'est cogner la tête contre le rebord du lit,il se mit en colère mais nous nous sommes mis a rire,je sais plus se qui s'est passer je me souvient qu'il m'a enlever ma culotte et m'a pénétrer avec son doigt il fit des mouvement de va et viens pendant 1 ou 2 minutes,je lui dit d'arrêter car il me faisait mal,mais il continua il me dit"avec un sexe d'homme ça ne fait pas mal mais avec le doigt ça fait mal car il y a l'ongle",pourquoi ne l'ai je pas empêcher,repousser je pense par peur,il s'arrêta il me dit de rester ici,il parti dans la cuisine,je l'ai suivi en cachette et je l'ai vu se masturber et ensuite uriner au dessus du lavabo.

 Ma tante s'est levé je ne lui ai rien dit,c'est une fois rentrer chez moi que j'ai tout dit à mes parent,j'avais tellement honte de dire cela non pas a ma maman mais a mon papa je n'ai jamais osez lui dire qu'il m'avait pénétrer avec son doigt les mots ne sortez pas mais ma maman le savait j'étais en pleur quand je leur ai annoncé,mes parents son monté chez ma tante avec moi,ma maman a frapper mon cousin,il avait le nez et l'arcade en sang,ensuite je ne me souvient plus,je sais que j'ai été chez mon médecin traitant pour tout lui raconter,ma soeur a ensuite dit a mes parents que elle aussi avait subi cela a mon âge,au début il ne l'on pas cru il disait qu'elle voulait qu'on s'intéresse a elle mais moi je savait que s'était vrai,voila vous savez mon histoire.

J'ai revu mon cousin et ma tante il n'y a pas longtemps en faisant des courses avec ma mère tout est revenu d'un coup,je l'ai ignorer,mon cousin a toujours nier pour ma soeur,depuis ce jour j'ai decider de portait plainte j'ai toujours vecu avec cette idée,ma soeur s'en ai voulu elle a dit que si elle l'avait dit il ne m'aurait rien fait(son calvaire a durer un peu plus d'un an)il lui disait que si elle le disait elle se ferai disputer et qu'elle ne le verrai plus jamais,il lui promettait des cadeaux s'y elle faisait ce qu'il disait,même si ma mère l'a frapper elle n'a pas porter plainte,pourquoi,quand j'ai dit a ma mère que je voulait porter plainte elle n'a rien dit elle a fait comme si elle n'avait rien entendu,ma soeur m'a dit de laisser tomber que 11 ans après c'etait trop tard,j'aimerai savoir si le fait qu'il met pénétrer non pas avec son sexe mais avec son doigt est ce un viol ou un abus sexuel,devrai je laisser tomber ou me battre,j'aimerai que vous me donniez votre avis quand je vois le nombres de personnes qui subit cela je pense qu'on ne devrait pas laisser passer un tel acte,aucune personne ne devrait subir cela,j'ai appris qu'il passer au tribunal car il a frapper une handicapé(sa petite amie schizophrène qui à fait un AVC).

Je sais que mon témoignage est long et je ne veut pas vous embêter avec mes problèmes,mais j'aimerai avoir votre avis,je tient a remercier les personnes qui ont crée ce blog il est merveilleux et a félicité toutes les personnes qui osez parlez de celaet qui se batte.

Nous en parlons
A
Anne_
Publié le 11.09.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

pour ce qui est des procédures, je n'en ai pas lancé (prescription depuis bien trop longtemps)
pour ce qui est d'oublier, c'est impossible. Par contre, apprendre à vivre avec ces souvenirs sans honte et avec une haine ciblée sur le seul coupable, ça c'est possible. Ca ne se fait pas du jour au lendemain, il faut se faire aider. Rencontrer un psycholoque, ou tout autre spécialiste "psy", se rapprocher d'associations d'aides aux victimes, participer à des groupes de parole, voici quelques pistes qui, pour mon compte, ont été précieuses.
Sans cela, je serais toujours terrée dans mon "mensonge", ou plutôt dans ma non communication de l'inceste vécu.
J'ai pu également écrire (faute de pouvoir le dire) à l'un de mes bourreaux, mon frère. Depuis, je l'ai croisé et j'ai été en capacité de lui tenir tête oralement, de ne pas courber l'échine devant sa pseudo autorité d'antant. Si je n'ai pas cherché à entendre la vérité de la part de mon cousin, c'est que je ne lui reconnais aucune circonstance atténuante. Il a été le premier, l'instigateur de tout ce que j'ai vécu : pour moi, c'est entendu.

Parler est la chose certainement la plus importante.
Réussir à ne plus porter le fardeau des autres, leur rendre leur cadeau empoisonné
Ensuite, la vie devient plus simple, plus logique, les gens qui nous entourent perdent de leur dangerosité, on peut à nouveau entreprendre de faire confiance

Courage pour la suite
Ne reste assurément pas ainsi