un peu d'espoir

Témoignages Publié le 07.04.2006
Bientôt la trentaine avec un passé d'inceste et quelques notes d'espoir pour celles et ceux qui s'interrogent sur l'avenir, la résilience. Bien sûr on n'oublie pas, jamais... Je n'ai pas porté plainte, je ne me suis jamais autant posé de questions qu'avant le délai de prescription mais finalemnt une fois passé, j'ai eu l'esprit plus tranquile, et c'est un poids en moi pour moins : le choix est fait et passé, plus besoin de s'en soucier. Et c'est le seul argument que j'ai en faveur d'une prescription : certes le coupable peut dormir tranquile mais la victime aussi... Bien sûr, rien ne sera jamais comme ci rien n'était arrivé mais je vis, je revis.