Violé par sa soeur

Témoignages Publié le 29.10.2010
Fotolia_17960_XSBonjour à tous, Pas facile de revivre quelque chose, de peu banal je crois pour un homme. J'ai 35 ans et je suis marié et père de 4 enfants. J'ai pris conscience que j'avais été victime d' inceste de la part de ma demi soeur lorsque que j'étais enfant, il y a moins de 6 mois. Tous ces événements ont été enfouis dans ma mémoire entachés par une honte permanente et un sentiment de culpabilité extrème. Ma demi soeur de 9 ans mon ainé s'est servi de moi comme d'un objet sexuel pour satisfaire ses désirs. Je ne me rappelle plus à quel âge que cela a commencé mais cela a duré jusqu'à mes 6 ans je crois, elle a ensuite quitté le domicile de mes parents. Je pensais avoir fait une impasse et avoir enfoui ces souvenirs au fond de moi, mes parents n'ont jamais été au courant,mais à 35 ans je sens un mal etre, j'ai envie de hurler, les images reviennent, les odeurs... J'ai entamé une psychothérapie, je pense que je suis sur le bon chemin. Ma soeur est décédée depuis 10 ans, je n'en ai jamais parlé avec elle. Je ressents maintenant de la rancune envers elle j'ai un peu honte de ces sentiments. Le plus dure est de prendre conscience que des sentiments et des attitudes (tendance à l'automutilation, colère, manque de confiance en soi) ont été dictés par ce traumatisme. Je viens tout juste de commencer des recherches sur le thème de l'inceste et je suis frappé par les conséquences communes sur le comportement, je me reconnais dans cela. Pas facile d'accepter. Mais je garde espoir, car j'ai enfin identifié la cause de mon mal être, et je veux être un père modèle pour mes enfants, et un mari aimant.
Nous en parlons
A
Anne_
Publié le 29.06.2016
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

[quote name="Samm"]je n arrêt pas de pensé à ma demi sœur qui m'a viole quand j étais petit ça me bouffe la vie je veux lui dire je n arrive pas j ai très honte je c pas pourquoi aider moi si vous lisez mon message merci[/quote]
Cher Samm,
Après avoir beaucoup écrit, répondu, déversé, échangé, sur ce site, après avoir en parallèle rencontré régulièrement une psychothérapeute, j'ai lâché beaucoup de culpabilité, beaucoup de honte, j'ai appris à prendre du recul et à composer "après l'inceste". Dire n'est pas le plus facile, alors soit c'est le moment, soit ça ne l'est pas, soit ce sera par la parole, soit ce sera par un écrit : l'essentiel est que tu dénonces cet inceste quand tu t'en sens la force. Il y a moyen d'évacuer auprès d'oreilles et yeux bienveillants avant d'affronter "la" personne concernée.
Ne te mets pas la pression, fais au fur et à mesure ce que tu te sens capable de faire, ce qui pourra te faire progresser sans te faire perdre ta stabilité.

A
Anne_
Publié le 05.11.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

poursuis ta psychothérapie, ça me semble le meilleur moyen d'avancer en te protégeant.
et n'oublie pas : la victime n'a pas à porter le fardeau de l'agresseur : ne porte pas sa culpabilité, ne sois pas honteux à sa place

courage sur le chemin
tu es à n'en pas douter un papa et un mari super !