VIVRE après l'inceste, c'est incroyable mais c'est possible

Témoignages Publié le 17.12.2006
Je ne me souviens plus quand çà a commencé, j'étais encore toute petite, un bébé, dans mon premier souvenir, je suis dans un petit lit et mon père vient "s'amuser". Cela a duré jusqu'à ma puberté, après c'était toujours malsain, il m e touchait les seins mais c'est tout! je me suis tue jusqu'à 35 ans. A cette époque ma fille allait mal et je ne comprenais pas, je savais que j'avais un problème et me souvenais de certaines scènes mais ne faisait pas le lien. J'ai démarré une thérapie, le chemin a été difficile. Mais j'ai 40 ans aujourd'hui et je vais bien, ma fille aussi; j'ai pu dire à mes enfants ce qui m'était arrivé. il y a 6 mois maintenant j'ai pu affronter mon père, sans peur, sans haine. Juste pour le regarder en face et lui dire qu'il avait beau me faire passer pour folle, je serai toujours là pour que la vérité soit dite. il a essayé son système habituel pour me faire peur et là j'ai vécu un moment incroyable, il ne m'a pas impressionnée, j'étais libérée, je ne croyais pas que ce soit possible. Je reste sensible bien sûr; j'ai une belle cicatrice sur laquelle il ne faut pas appuyer trop fort mais je peux dire enfin que c'est du passé, je l'ai transformé. Je peux me battre maintenant pour les autres et en particulier pour les enfants. J'aime la vie; j'ai même appris à aimer l'homme, j'ai totalement changé de vie, ou plutôt j'ai cessé de SUR vivre. Toutes mes peurs sont parties; la thérapie n'a pas été une partie de plaisir mais çà valait la peine, J'en valais la peine.