Ce livre m'a aidé(e) (public)
La Consolation - Flavie Flament
M
Melina
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
4
17

Présentation de l'éditeur
« Je m’appelle Flavie, j’ai quarante-deux ans. Beaucoup pensent me connaître mais jusqu’à hier encore, j’ignorais moi-même qui j’étais. J’étais Poupette. Personne ne l’a aidée. Même pas moi. Il est temps que nous fassions connaissance. Et puisque personne ne l’a fait pour moi, il est temps que je me console. »

Dans ce récit sensible et poignant, porté par une plume magnifique, Flavie Flament brise le silence et évoque la trahison des adultes qui lui ont ravi son innocence. C’est aussi l’histoire d’une renaissance.
Un livre rare, où la force de l’écriture est au service d’un combat. Un combat citoyen, car « faire du mal à un enfant, c’est faire du mal au monde de demain ».

Un texte fort, écrit pour se retrouver, mais aussi pour s’engager afin que les infractions sexuelles sur mineurs deviennent imprescriptibles. Christilla Pellé-Douël, Psychologies.
Biographie de l'auteur
Flavie Flament, née Flavie Lecanu le 2 juillet 1974 à Valognes dans la Manche, est une animatrice de télévision et de radio française.

________________________________________________________________

Victime d'un pédophile, pas d'inceste cependant une relation malsaine avec sa mère.
Un livre sur l'amnésie traumatique très intéressant et je me suis retrouvée dans les situations de répétition d'abus dont elle s'est retrouvé par la suite et ce besoin de consoler la petite fille qu'elle était que personne n'a protégé.
C'est grâce notamment à elle que je sors du déni car avant cela malgré un début de souvenir revenu en pleine nuit je pensais que ce n'était pas possible d'avoir oublié tout ça tout ce temps.
Puis une nuit un mauvais pressentiment en laissant ma fille chez mon père, envahit par des sensations de moi enfant, et le début de sortie du déni pour moi (qui suit encore dans l'amnésie). A cette même période je tombe sur son témoignage à la TV et je commence à percuter que je suis peut être amnésique.
Je sens un tel chaos intérieur, cette bombe à l'intérieur de moi qu'il faut absolument que je parle, que ces horreurs sortent de moi sinon je vais continuer vers l'auto-destruction et je dois découvrir la vérité pour protéger mes propres enfants
3 messages
P
Patrick.L
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
Publié le 31.03.2018 17:03
Merci Melina de partager ça avec nous. Oui la parole libère et guérit, surtout quand elle rencontre des oreilles bienveillantes prêtes à écouter sans juger.

Ce n'est pas une histoire d'inceste ... à voir ! La mère qui livre sa fille de 13 ans à un homme qui est tout nu lorsqu'il ouvre la porte commet une sorte d'inceste par procuration... faute de pouvoir elle-même séduire cet homme qui lui plaît, ne serait-ce que par son prestige d'artiste, elle délègue à sa fille le soin de lui faire plaisir...

Si je me rappelle bien la mère et le frère de Flavie Flament on publiquement pris la parole après la sortie du livre pour dire que c'était une folle et une menteuse. Ce genre de réactions est malheureusement typique des familles incestueuses: le déni dans toute son horreur...

Merci et bonne route sur ton parcours de soins, de libération, de guérison et de réconciliation.
M
Melina
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
Publié le 31.03.2018 19:09
Merci patrick, effectivement elle se sert de sa fille comme d'un objet sexuel, c'est hallucinant et puis elle a aussi le contrôle du corps de sa fille (obsession du poids, manière de marcher, s'habiller etc : incestuel ? )fréquentations (il y a ce pédophile mais aussi quand elle l'envoie -mineure- passer des week-end avec un vieux type pour vivre ce qu'elle vit par procuration alors qu'elle doit bien savoir qu'elle couche avec juste pour faire plaisir à sa mère) pas étonnant qu'elle soit tombé dans les griffes de pervers
c'est bien qu'elle ait pu parler de tout cela, ça contribue à ouvrir les yeux sur les familles toxiques

je suis aussi choquée des réactions de sa famille, quel déni ! surtout qu'elle n'est pas la seule victime et la manière de faire était toujours la même !
P
Phelenix
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 31.03.2018 20:54
Je suis d'accord qu'il y a un rapport incestuel de la mère vers la fille.

En visionnant le film il y a quelques mois, j'ai eu l'impression de revivre le rapport incestueux de ma mère avec moi. Notamment ma mère qui me forçait à faire la bise à tout le monde et en particulier à mes deux agresseurs. Ce rituel de bise qui me dégoutait.

Ce type de mère vit par procuration de son enfant et se défoule dessus aussi dans les humiliations et l'invasion de toute intimité de sa fille.

Ma mère était une mère ogresse. Vorace des moindres détails de ma vie. Ce genre de mère tue à petit feu et comme la mère de Flavie, ma mère avait ce cafard existentiel que Flavie mentionne en interview à propos de sa mère.

Ça m'avait fait du bien de voir le téléfilm parce que par transfert sur pas mal d'éléments comme ceux ci dessus, je m'étais rendue compte que je ne suis pas seule à avoir une mère ogresse. Et plus important qu'on peut enfin avoir sa vie de femme à soi comme Flavie parlait en interview de son présent, sa reconstruction, quelques unes de ses envies de femme pour le futur. Bref des envies pour elle-même par elle-même.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 527 membres enregistrés
123 201 messages
4 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !