Ce livre m'a aidé(e) (public)
Mon chemin de guérison, de Mathilde Desanges
P
Patrick.L
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Adhérent
2
6
Mathilde a trente ans, un mari qui l'aime et la soutient, des enfants, un bon métier... elle aurait "tout pour être heureuse" mais voilà ça ne va pas. Elle se contrôle à l'excès, se fait vomir lors les repas de famille pour ne pas grossir, se gratte jusqu'au sang puis prend des douches brûlantes ... pourquoi ces rituels d'autopunition ? ce mal-être envahissant ?

En travaillant avec une psy elle prend conscience des choses progressivement... Mathilde a été violée par son père. Elle l'a dit très tôt à sa mère qui ne l'a pas soutenue, se montrant même jalouse de sa fille. A 13 ans elle trouve enfin le courage de dire non à son père, qui sombre dans l'alcoolisme et mourra quelques années plus tard.

Comment faire la paix avec un passé aussi douloureux ? Comment faire son deuil d'une mère toxique et complice de l'inceste et couper les ponts avec elle, après avoir compris qu'il était définitivement impossible de lui faire entendre sa souffrance, et d'obtenir d'elle une demande de pardon ?

Mathilde nous raconte son chemin de guérison, jour après jour. Un chemin qui n'est pas de tout repos, c'est le moins qu'on puisse dire ! Mais avec l'accompagnement de sa psy, la présence fidèle de son mari, la patience de ses enfants (les enfants comprennent toujours beaucoup plus qu'on ne le pense, et malheureusement ils se sentent souvent obligés de porter les souffrances de leurs parents: c'est pourquoi prendre soin de soi-même quand on est parent n'est pas un luxe mais une nécessité. C'est une note personnelle que j'ajoute et non une réflexion du livre). Au bout du chemin ? La dignité retrouvée, l'apaisement. Un bonheur lucide qui se base sur la vérité des choses et non sur des illusions.

Il y a bon nombre de témoignages sur le viol et l'inceste; il y en a moins qui détaillent ce qui se passe après, et le chemin pour essayer de "s'en sortir", et c'est ce qui fait la valeur de celui-ci. On n'oublie pas l'inceste, on ne l'efface pas, mais on peut apprendre à vivre avec. Bonne nouvelle !
1 message
P
Phelenix
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 07.02.2018 23:28
Merci infiniment, Patrick L., pour le message où vous m'avez répondu et pour lequel je n'ai pas trouvé les mots de gratitude, alors je vous le dis ici, et puis pour cette référence parce qu'en effet dans mon histoire, ce que je cherche, c'est de l'espoir. A toujours revivre le viol et le milieu familial déjà au quotidien dans les flashs ou rappelés par un mot ou un objet sans prévenir, j'ai aussi besoin d'aspirer à autre chose que ce viol, cet inceste, cette violence psychologique et verbale qui me collent à la peau, hantent encore trop mes rêves et mes ressentis.

Alors merci encore d'ouvrir une fenêtre sur une belle vue, celle de la reconstruction.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 541 membres enregistrés
123 221 messages
6 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !