Echanges avec les non survivants
La confiance... l'estime de soi
I
I.AM
Inscrit il y a 3 ans / Nouveau / Membre
3
15
Bonjour,

Je me tourne vers vous pour essayer de voir plus claire sur ce que je vis. J’ai appris que j’ai été victime dans mon enfance il y a deux ans et demi grâce à ma copine.. J’ai toujours su ce qu’il m’était arrivée mais à cause des réactions de mes sœurs à cette époque-là, je ne pouvais qu’être coupable. J’ai donc grandi dans une atmosphère d’insécurité, de mal être et surtout une envie de disparaitre… Alors les conséquences sont apparues : cauchemars, timidité, ne pas savoir dire non, avoir des difficultés à choisir quoique ce soit, ne plus avoir confiance… ne plus exister.

J’ai essayé par tous les moyens d’oublier. Et par la même occasion m’oublier. J’ai donc vécu POUR les autres et par les autres…ce que je continue à faire. Je n’ai ni confiance en moi ni confiance aux autres et malgré ça, j’ai réussi à faire confiance à ma copine. Parce qu’elle m’a ouvert les yeux sur ce passé douloureux. Après cette découverte, j’ai été en plein déni, ne voulant croire à cette trahison. Et ma copine ne pouvant digérer cela, essayait à tout prix de me sortir de là. J’ai donc inconsciemment reproduit ce que je faisais déjà : vivre pour les autres. J’ai essayé tout ce qu’elle voulait mais ça n’était jamais assez pour elle.. de peur de la décevoir, de la perdre.. J’ai essayé de toutes mes forces sans grand résultat. Ce qui nous a éloigné petit à petit : l’incompréhension de l’autre.. Je ne pouvais pas donner ce qu’elle désirait le plus (sur le plan sexuel) et elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi rien ne fonctionnait (ses recherches, les psys que je ne voulais pas voir, les groupes de paroles&hellip. Inconsciemment, elle s’est petit à petit éloignée de moi et par manque de communication, de compréhension, nous ne voyons rien.. Elle désirait tellement la chose, que c’était devenu « vital »pour elle. Ce qui a enclenché des disputes, des erreurs, des non-dits, des mensonges.. 

J’écris aujourd’hui pour faire comprendre aux proches que la pression n’est pas la bonne solution. Il est vrai que c’est dur d’attendre mais parfois il suffit seulement de temps (ça peut être des mois ou des années&hellip  pour pouvoir avancer et de beaucoup, beaucoup de soutien. Je ne pourrai pas me mettre totalement à sa place mais je peux comprendre son attitude à vouloir agir.

Pour finir, je reviens sur la confiance que je ne peux plus donner pour l’instant… mais j’espère qu’avec vos témoignages pouvoir le lui rendre…  

 

Merci d’avoir lu.
2 messages
P
Phelenix
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
Publié le 15.05.2018 13:30
Merci à toi d'avoir témoigné.
C
C90
Inscrit il y a 3 ans / Habitué / Membre
Publié le 28.05.2018 13:50
Bonjour !

Le manque de confiance en soi et envers les autres est compréhensible..
Nous avons été trahie, abusé de corps et de confiance par notre agresseur que nous connaissions et à qui nous faisions confiance aveugle.. donc il est normal d'avoir du mal a faire confiance aux gens. C'est un travail à faire sur soi, avec l'aide d'un professionnel si l'on y arrive. A savoir que parfois il faut en essayer plusieurs pour enfin trouver celui qui nous fera du bien.

L'estime de soi est aussi quelque chose de normal je pense après ce qu'on a subi. On a été traité comme un objet. Comme si l'on était rien. une chose sans sentiments, sans mot a dire, sans opinion.. donc effectiment notre estime de nous est baffouée.
Malheureusement je en saurais t'indiquer comment y remedier, je ne l'ai pas trouvé moi meme..

Mais tu trouveras pas mal de réponses ici sur le forum en farfouillant dans les sujets..

Je te souhaite bien du courage, et surtout ne laisse personne te forcer, fais les choses à ton rythme, même si ca prend du temps.. il faut du temps au temps.. chaque chose en TON temps !

Chjara

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 323 membres enregistrés
123 050 messages
3 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !