Echanges avec les non survivants

perdue

D
death
Inscrit il y a 2 ans / Nouveau / Membre
6
7
je ne sais pas si je suis au bon endroit pour ça je ne sais pas si j'arriverais a parler de ce qui m'est arrivé, je ne sais pas si je pourrais mettre les mots sur mes maux.

je sais se qu'ils m'ont fait même si je suis incapable de dire a quelle moments cela a commencé j'ai l'impression d'etre folle quand je les voient faire leurs vie comme si jamais rien ne s'était passé moi je n'y arrive pas je ne sais pas se que je leurs aient fait pour qu'ils soient comme ça, pour m'avoir fait subir tout cela.

je me dit que je ferais peut-être mieux d'essayer de tout oublier mais je n'y arrive pas sans cesse de nouveaux morceaux me reviennent et sa tourne en boucle dans ma tete.
5 messages
A
Adèle9
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 31.07.2021 17:03
Bonjour Death,

Bienvenue sur le forum. J espere que vous trouverez ici l aide et le soutien n nécessaire pour vous reconstruire!

Oui, je crois que nous cherchons les réponses à nos questions. Pourquoi  pourquoi moi, pourquoi nous?

J ai fait de longues années de psychothérapie   couper les ponts avec mes agresseurs et fais la Paix avec moi moi-même.  Je compatis et je peux vous dire que vous n oublierons jamais l Horreur!  Nous apprenons à vivre avec chacun à notre rythme. Nous ne sommes pas fous ou folles, nous avons juste survécu à l Impensable, a l Horreur, a la Terreur..... et nous portons les conséquences.....


J espere  que vous avez des personnes bienveillantes qui vous accompagnent dans ce parcours douloureux.

Je vous envoie tout plein d ondes positives.

Prenez soin de vous.

Chaleureusement 
Adèle.
D
death
Inscrit il y a 2 ans / Nouveau / Membre
Publié le 31.07.2021 17:35
Bonjour Adèle9

Merci pour votre message 

je n'ai encore jamais parlé de se qui m'est arrivé je ne sais pas si je le pourrais un jour tout cela m'angoisse enormement je garde le silence la peur la honte de tout ça et je n'ai personne a qui parler de tout ça je ne saurais meme pas par ou commencé ne m'y retrouvant meme pas moi même
A
Adèle9
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 01.08.2021 11:49
Bonjour Death,

J ai parlé a 42 ans chez ma thérapeute. Je l ai.peut être fait enfant sans que ma détresse de petite fille martyre est ete prise en compte. Mes bourreaux auraient été déchus de leurs droits parentaux.


Je comprends que ce soit compliqué pour vous d aborder le sujet et le mot  est faible. Avec quels mots auprès de qui?  ........
Ce que je peux dire de mon Chemin , c est que ce forum m a donné de l Espoir et j ai fait l experience de me raconter et petit a petit de me soulager d une histoire qui m a longtemps empêchée de me sentir vivante et de penser a moi.

Avez vous un (e) thérapeute? Vous n'êtes pas obligée de me répondre. L ecriture m a beaucoup aide à sortir ce que j ai cru ne jamais réussir a dire. Des pages d ecriture automatique qui m ont aide  à  sortir de la culpabilité , de la honte, a retrouver la petite fille en moi que j avais oublié et  qui m a permis de survivre avant de me sentir pleinement vivante, aujourd hui.
Réconcilier avec mon passé et fière de celle que je suis devenue.

Bon dimanche.
Prenez soin de vous.

Chaleureusement. 
Adele.
D
death
Inscrit il y a 2 ans / Nouveau / Membre
Publié le 01.08.2021 21:21
Bonsoir 
Non je n'ai pas de therapeute j'ai trop peur d'en parler. Devoir raconter ces choses qu'ils m'ont fait ou fait faire.
Rien que d'ecrire cela provoque des montés d'angoisse a l'idée que tout ça se sachent. J'ecris sur ça mais sa ne me sort pas de cette culpabilité et de cette honte plus j'ecris plus de nouvelles choses me reviennent ,j'ai encore plus honte et je m'en veux encore plus d'avoir été si faible.
A
agathe
Inscrit il y a 4 ans / Nouveau / Membre
Publié le 02.09.2021 13:38
bonjour Death,


je voudrais vous dire que la honte et la culpabilité sont des symptomes et que nous avons besoin et que nous avons le droit de les exprimer dans une relation d'aide professionnelle  respectueuese.  Cela nous demande une audace, un courage que seules connaissent les victimes d'inceste.
Mais au moins une ouverture se fait qui permet de respirer.  Bien sûr je ne vous cache pas qu'il y faut aussi une patience infinie.

Je voudrais vous iniviter à chercher de l'aide, un endroit où on puisse vous orienter vers un personne compétente qui vous convienne.
Je vous souhaite cela pour le moment,  et à propos de votre pseudo, je comprends votre choix ;  mais si je vous dis qu'il reste un désir de vivre en nous, qui nous donne entre autres le courage d'écrire...

Bien sincèrement
Agathe

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

8 967 membres enregistrés
124 427 messages
Personne en ligne

Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !