Echanges avec les non survivants
une réponse coup de gueule à une députée
Y
yvesre
Inscrit il y a 5 ans / Débutant / Membre
6
21
lettre reçue d'une députée en réponse à l " APPEL " pour le rallongement du délai de prescription contre les abus sexuels

Le Jeudi 12 janvier 2017 11h33,

Madame, Monsieur,

Vous avez souhaité me saisir sur la proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir qui sera examinée jeudi 12 janvier prochain en séance publique et je vous en remercie. Je serai présente en séance jeudi prochain.
La protection des animaux, tout comme la préservation des conditions de travail des salariés des abattoirs sont deux sujets non seulement essentiels mais également complémentaires à mes yeux. C’est une question de dignité.
.............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Ainsi que nous l’avons indiqué à cette occasion, les députés socialistes sont particulièrement attentifs à prévenir autant que possible les actes de maltraitance animale.


MA RÉPONSE

13/01/2017

madame la députée,
merci pour cette réponse TRÈS INATTENDUE qui me permet de vous écrire de nouveau et de capter une seconde fois votre attention

Si la cruauté humaine est tant exercée contre l'homme , c'est trop souvent qu'elle s'est fait la main sur les animaux.

Une proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir est tout à fait louable. Effectivement la protection des animaux est une question de dignité. Il est vrai qu'un animal depuis 2014 est reconnu comme un "être vivant doué de sensibilité" et statut dans le Code civil et il est bien de souligner en reprenant vos mots que " les députés socialistes sont particulièrement attentifs à prévenir autant que possible les actes de maltraitance animale".
Cependant mon souhait était de vous saisir sur la date du 12 janvier 2017 pour une autre proposition qui elle, méritait tout autant et sinon plus d'être adoptée :

le PROLONGEMENT DU DELAI DE PRESCRIPTION CONTRE LES ABUS SEXUELS SUR MINEURS.

Comment proposer une loi relative au respect de l’animal, le jour même ou vous députés vous avez refusé ce rallongement de délai.

Les animaux aujourd'hui ne sont plus considérés comme des " meubles" .
L' honorabilité des enfants n'est elle pas tout aussi égale à l'animal ? Combien d'années faudra t'il pour que vous admettiez que nos enfants ne sont pas les jouets de pédocriminels.

Rallonger la prescription n'est pas une réponse “à une attente médiatique” comme le prétend M. Mézard.

Sur 4 millions d'enfants, ados, jeunes adultes et beaucoup plus âgés qui se sont confiés à des associations en 2015, combien ont parlé à leur famille, à des proches ou aux pouvoirs publics ? Le pourcentage est faible.
Un animal n'oublie pas son agresseur malgré les années. Il n'en est pas de même pour l'être humain qui lui peut avoir une amnésie de plusieurs décennies quand jeune enfant, il a été abusé sexuellement. Vous pouvez me croire le réveil est plus que douloureux pour lui, comme pour nous les proches.

Une bête qui a été torturée on l'affectionnera et son tortionnaire sera passible d'amende (qui bien évidemment n'ira pas dans la poche de l'animal) ou écopera d'une peine de prison...un homme ou une femme à l'enfance volée, on lui refuserait la RECONNAISSANCE par la justice pour ne pas l'exposer " à des espoirs illusoires de leur qualité de victime au risque d’aggraver leurs blessures et de les empêcher de soigner le traumatisme subi (propos de Jean Jacques Richard ministre de la justice)...!! La RECONNAISSANCE ne fait-elle pas partie de l'identité de chaque espèce ?

Comme je l'ai écrit dans mon premier courrier : " Nous sommes le reflet de nos parents et le miroir de nos enfants, ados ils seront eux aussi en recherche d’identité et ils n’iront pas consulter des “ marchands mercantiles de bien être“ mais des prédateurs beaucoup plus dangereux qui prétendront donner la reconnaissance qu’un parent ou grand parent n’a pas eu...les victimes seront alors bien visibles."

Voir son bourreau derrière le banc des accusés, l'entendre reconnaître le mal qu'il vous a fait à vous et à d'autres devant des jurés reconnaissant enfin le préjudice, voir une assistance qui se compose de votre famille qui pour certains, hier encore étaient dans le déni à ne pas vouloir vous écouter, et savoir que dans ce public il y aurait peut-être des futurs survivants qui seraient prêt à parler pour d'autres affaires, n' est-ce pas le commencement d'une nouvelle vie pour un " homme " dont une partie a été volée ... ( ce petit paragraphe est pour monsieur Richard).

Madame la députée, vous qui avez animé dans votre belle région une Journée de sensibilisation "Violences conjugales et parentalité" au côté de l'éminente et reconnue Docteur Muriel Salmona dont les livres sont dans le monde médicale spécialisé et pour les victimes une référence, vous avez été attentive et surement touchée dans l'âme par ses propos sur cette déviance sexuelle qui bloque l'évolution d'un enfant et des conséquences occasionnées à courts et à longs termes pour eux et leur famille.

Vous avez été élue en toute confiance au suffrage universelle dans votre circonscription par fondement à vos idées et à vouloir agir. Des hommes, des femmes , jeunes, matures des personnes d'un âge avancé, ont répondu à " L'APPEL " d'associations et de mouvements contre la maltraitance à l'enfant. Comme moi qui habite très loin de votre département des gens de votre région ont attiré votre bienveillance, par respect et politesse vous nous avez répondu et je vous en remercie même si ce n'est pas la réponse que nous attendions .

Nous sommes régis par un ordre établi, pour le préserver nous avons des valeurs acquises par l'éducation, ne fragilisons pas ce tout , à nous Madame la députée de le défendre. A nous Madame la députée, de véhiculer cet AMOUR VÉRITABLE qui devrait être en chacun de nous.

Comme on dit dans ma région Madame la députée,
à l'avantage, j'vous fais cinq sous au nom de toutes les victimes , survivants et proches

Yvesre
un proche qui a tout perdu
5 messages
I
Isabelle
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent
Publié le 16.01.2017 21:18
Bravo !
I
Isadora
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 17.01.2017 19:41
Excellentissime Yvesre! Un formidable sens de la répartie pour ce courrier sans doute mal lu par la députée.

Bravo, bravo, bravo, bravo.... :evil:
P
Patrick.L
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Adhérent
Publié le 18.02.2017 11:40
Bravo pour votre réponse ! Les deux causes ne sont pas incompatibles (et je défends les deux avec énergie) mais la boulette de la députée ou de son assitant(e) est énorme !!

Dans les deux cas il s'agit de défendre des êtres qui n'ont pas la capacité de le faire eux-mêmes (animaux ou enfants). La civilisation consiste précisément à refuser la loi du plus fort, et à respecter la vie.
S
sebwillow
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent
Publié le 22.06.2017 01:47
Et vous avez obtenu une réponse de la part de cette députée?
Y
yvesre
Inscrit il y a 5 ans / Débutant / Membre
Publié le 22.06.2017 23:38
J'ai eu pour réponse...un lien pour regarder et écouter le débat du 12 janvier, j'en ai pleuré et ma colère est encore plus grande avec l' envie de me battre encore plus à vos côtés, je place un acte pédophile ou un acte incestueux comme un homicide au même titre qu'un crime contre l'humanité, on ne modifie pas la vie d'un enfant.

Cette députée n'a pas été réélue comme de nombreux autres politiques aux réponses similaires ( tout partis confondus...malheureusement ).

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 540 membres enregistrés
123 221 messages
Personne en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !