Expression libre (public)
Aide psychologique
C
cocorosie
Inscrit il y a 1 an / Nouveau / Membre
3
5
Bonjour à toutes et tous,

Je n'ai pas été victime d'inceste mais ma petite soeur l'a été (voir l'histoire dans un précédent message).
Je n'arrive pas lui venir en aide, je pense que d'avoir un appui psychologique lui serait d'une grande aide, moi je m'en rends compte je n'ai pas les capacités pour cela, pour qu'elle se sente mieux dans sa vie.
Elle me dit que oui, qu'elle en aurait besoin, qu'elle a envie de consulter, m'a dit même une fois qu'elle avait pris un rendez-vous mais finalement ne s'y est pas rendu.
J'entends bien qu'elle doit aller à son rythme, moi même ayant vu une psychologue suite au décès de notre mère, je l'ai rassuré sur comment se déroulait une séance, que l'on y va à son rythme.

Elle s'enfonce une nouvelle fois dans l'alcool et je me sens démunie.

Comment est-ce que je peux l'encourager à vraiment passer le cap ?

Est-ce que je suis trop insistante à lui dire que ça lui ferait du bien ?

Je vous remercie.
2 messages
A
analisa
Inscrit il y a 1 an / Débutant / Membre
Publié le 09.03.2020 07:28
Si ta soeur est en difficulté (alcool par exemple) suite à l'inceste qu'elle a subi, et les autres bouleversements et évènements dramatiques (mort de votre mère), tu n'es pas trop insistante, non. Mais il faut que la démarche de consulter vienne d'elle et qu'elle soit en demande et prête. Il peut y avoir des résistances de son côté. L'alcool doit être un anti-douleur face à l'angoisse qu'elle doit éprouver. Elle tente aussi peut-être d'oublier par ce moyen. Mais ce n'est pas une solution, c'est un symptôme si elle en souffre...

Bon courage et bien à toi.

Analisa.
C
cocorosie
Inscrit il y a 1 an / Nouveau / Membre
Publié le 09.03.2020 15:24
Merci, je vais donc continuer à en discuter avec elle.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 324 membres enregistrés
123 050 messages
3 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !