Expression libre (public)
DFT et inceste
L
Lateignouse
Inscrit il y a 5 mois / Nouveau / Membre
2
1
Bonjour à toustes,

Merci de m'acceuillir.

J'ai pris conscience des violences dont j'ai été victime il y a quelques mois... 21 ans après les faits les plus anciens dont j'arrive à me souvenir aujourd'hui (j'avais dix ans à l'époque, j'en ai aujourd'hui 31). Comme un abîme qui s'est ouvert devant moi... 

Mon père est atteint de dégénérescence fronto-temporale (DFT), d'origine génétique. Concrètement ça se traduit par des troubles du comportement (manque d'empathie, déshinibition, apathie, répétition...) et des troubles du langage (une aphasie primaire progressive). D'aussi loin que je me souvienne mon père a toujours été "bizarre", et tous ceux qui le connaissent (y compris ma mère) sont d'accord pour dire qu'il a toujours été quelqu'un de "spécial". Tout laisse à penser que la maladie était déjà à l'oeuvre lorsqu'il m'a fait du mal. En tout cas, je ne peux pas m'empêcher de le penser. Ai-je vraiment connu mon père sans la DFT ?

Je ne peux pas m'empêcher de me demander si c'est lui, fondamentalement, qui est mauvais, pourri de l'intérieur, pour avoir pu me faire autant de mal, ou si la maladie a pu causer ça ? Qui m'a fait du mal ? Lui, ou la DFT ? Penser qu'un père puisse faire ça à son enfant m'est tellement intolérable j'en viens même à lui chercher une excuse (la DFT?!).

Je crois quelque part au destin, à présent que j'ai retrouvé la mémoire de ce qu'il m'a fait, que je suis capable de mettre des mots sur tout ça, lui, à cause de la maladie, n'est plus capable de parler, est muré dans le silence (la DFT atteint la zone du cerveau responsable du langage, il en est à un stade ou il ne peut plus du tout parler). Je suis condamnée par sa maladie à ne pouvoir jamais obtenir aucun semblant d'explication, d'excuse, de remord. 

S'il n'était pas dans un tel état de dépendance actuellement j'aurais déjà porté plainte. Il me prive de cela aussi. J'ai peur d'en parler à ma famille et qu'on me reproche d'accuser quelqu'un qui ne soit pas capable de se défendre.

J'ai aussi appris la semaine dernière que j'avais 50% de chance d'avoir cette maladie aussi... Ironie finale de l'histoire: il me détruit dès l'enfance, et me refile son gène pathogène pour me pourrir la vie jusqu'au bout., et me réduire comme lui au silence. La boucle est bouclée.

Je me demandais si parmi vous il y avait comme moi des victimes d'inceste dont l'agresseur avait des troubles neurologiques comme mon père ? J'ai beau me dire que ce n'est pas une excuse, j'ai tellement de mal à digérer cette information, je continue de lui en chercher, des excuses... 

Merci de me lire.

- R
1 message
C
Colyne05
Inscrit il y a 1 an / Actif / Adhérent
Publié le 03.06.2021 08:30
Bonjour
Selon moi pour la plupart des parents maltraitants et notamment les parents incestueux, l explication de leur comportement se trouve dans leur propre enfance ( c est souvent des personnes qui ont subi des violences petits et qui n'ont pas reçu le soutien et l aide nécessaire au point de vouloir se venger sur la generation suivante un fois qu ils se retrouvent en position de force à  l âge adulte )
Je ne connais pas cette maladie mais si certaines conséquences sont l absence d'empathie et la désinhibition , je me dis que ça a peut-être  joué un rôle dans ce comportement  de ton agresseur.

Je ne pense pas ( mais ce n est que mon avis personnel) que les gens soient fondamentalement mauvais dès leur naissance mais que les violences subies dans l enfance et surtout l absence de bienveillance et de soutien par la suite peuvent clairement créer de toute pièce des peres incestueux sans aucune compassion ,incapables d aimer,de chérir et de proteger leur propre enfant. 

Amicalement
Colyne05

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 614 membres enregistrés
123 292 messages
2 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !