Expression libre (public)
Emission France Inter ce matin
M
manuela
Inscrit il y a 8 ans / Nouveau / Membre
7
0
Bonjour,
j'ai écouté ce matin l'émission sur France Inter dont le thème était comment parler de sexualité aux enfants qui d'ailleurs n'est pas encore terminée et j'ai été assez choquée d'entendre une des personnes présentes (l'animateur je crois) rappeler la théorie de Freud selon laquelle l'enfant est un pervers polymorphe, qu'en fait l'enfant est obsédé par la sexualité ... sans dire que la sexualité de l'enfant n'a rien à voir avec celle des adultes. Quelqu'un parmi vous l'a t-il entendu, qu'en pensez-vous ?
Bonne journée à toutes.
6 messages
M
Mary
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 19.06.2013 16:41
Bonjour Manuela,

Je n'ai pas entendu cette émission. J'ai cherché sur Internet et y ai trouvé ces documents :

La psychanalyse et les traumatismes des enfants violés

À une époque où des tabous (sexuels) tombent, où les langues se délient et où de plus en plus de personnes osent parler des sévices sexuels qu'ils ont subis de parents, de prêtres ou d'enseignants, on imagine mieux l'ampleur de ce qui était auparavant dissimulé.

Une expression de Sigmund Freud a été souvent reprise de façon tronquée, c'est celle de l'enfant comme « pervers polymorphe »; or si on cite l'affirmation de Freud dans les Trois Essais de 1905, dans le texte intitulé "La disposition perverse polymorphe", on comprend que c'est un effet de l'intrusion sexuelle de l'adulte, et l'accusation en est renversée :

« les influences extérieures de la séduction peuvent interrompre ou supprimer la phase de latence et la pulsion sexuelle de l'enfant se révèle alors perverse polymorphe » (Gallimard, 1987).

Redécouverte par Sandor Ferenczi

« J’ai pu, tout d’abord, confirmer l’hypothèse déjà énoncée qu’on ne pourra jamais insister assez sur l’importance du traumatisme et en particulier du traumatisme sexuel comme facteur pathogène. Même des enfants appartenant à des familles honorables et de tradition puritaine sont, plus souvent qu’on n’osait le penser, les victimes de violences et de viols. Ce sont, soit des parents eux-mêmes qui cherchent un substitut à leurs insatisfactions, de cette| façon pathologique, soit des personnes de confiance, membres de la même famille (oncles, tantes, grands-parents), les précepteurs ou le personnel domestique qui abusent de l’ignorance et de l’innocence des enfants. L’objection, à savoir qu’il s’agissait des fantasmes de l’enfant lui-même, c’est-à-dire de mensonges hystériques, perd malheureusement de sa force, par suite du nombre considérable de patients, en analyse, qui avouent eux-mêmes des voies de faits sur des enfants. » (Sandor Ferenczi, Confusion de langue entre les adultes et l'enfant, Petite Bibliothèque Payot, 2004, p. 41-42)



Témoignage d'une personne violée par son père, dans son rapport avec les dénis de la psychanalyse contemporaine:

C'est ce que vit la fondatrice de l'Association Internationale des Victimes de l'Inceste:

« Parallèlement à mon analyse, j'assiste à des conférences, des colloques et autres cours magistraux donnés par les disciples de Sigmund. Et je me rends compte qu'avec son complexe d'Œdipe à la noix, il est facile de rejeter la faute de l'inceste sur les gosses eux-mêmes. Exactement la défense de mon père... Les silences de mon psy, son côté «êtes-vous sûre de n'avoir pas fantasmé sur votre père?», tout cela finit par me dégoûter. Quand je quitte définitivement son cabinet, au bout de six ans d'analyse, je suis dans un état plus lamentable que lorsque j'y suis entrée. » [IA:190]
M
manuela
Inscrit il y a 8 ans / Nouveau / Membre
Publié le 19.06.2013 17:04
Mary écrit:
Bonjour Manuela,
Je n'ai pas entendu cette émission.


Bonjour,
pour juger par vous même, voici le lien vers l'émission :
www.franceinter.fr/emission-service-public-zizi-zezette-comment-parler-sexualite-aux-enfants
Après vérification c'est le psy qui parle de la théorie freudienne et explique que l'enfant est passionné par la sexualité ! Rien de plus, aucune explication sur le sens de l'expression "pervers polymorphe" alors que nous savons bien tous les ravages de ces théories qui ont conduit pendant longtemps à nier le statut de victimes aux enfants incestés.
A
ann
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre
Publié le 19.06.2013 17:08
bonjour Manuela

j'aimerais connaitre le nom du psy .....qui ose parler ainsi des enfants
M
manuela
Inscrit il y a 8 ans / Nouveau / Membre
Publié le 19.06.2013 17:20
Il s'agit de Serge Hefez.
M
Mary
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 19.06.2013 17:55
Qui fantasme ? Où est l'Humain dans cette vision des choses ?????

A entendre de tels propos, je finis par me demander si les Psys qui les emploient connaissent "un tant soit peu" l'inceste..... J'ai envie de dire que ce sont eux qui fantasment !!!! Qu'est-ce qu'ils s'imaginent ???


Effectivement Manuela !


"pervers polymorphe" alors que nous savons bien tous les ravages de ces théories qui ont conduit pendant longtemps à nier le statut de victimes aux enfants incestés.


Comment des enfants en si bas âge pourraient imaginer de telles horreurs !!! Comment des Psys peuvent-ils supposer que des petits aient l'esprit aussi tordu ? Il faudrait être maso+++ Or l'enfant subit, il n'a pas le choix - il n'en redemande pas lorsque ça dure des années !!!!

Pour que des adultes/psys en arrivent à inverser les rôles à ce point, il faut n'avoir (au minimum) rien compris à ce fléau !!!!

L'enfant ne demande rien ! Il ne comprend rien à ces horreurs qui lui sont imposées avec violence. Ce n'est pas non plus un grand masochiste - derrière tout cela il n'y a pour lui que désespoir et souffrances !

Oui, ces théories ont fait beaucoup de ravages et c'est dramatique ! Ce qui est encore plus dramatique, c'est qu'en 2013, malgré tous les témoignages de victimes adultes, ces tristes mots soient encore prononcés !

A vous les Psys qui y croyez encore : Quand accepterez-vous de respecter les souffrances de ces petits enfants martyrisés dès leur plus jeune âge ? Quand comprendrez-vous que, comme tous les enfants, nous ne demandions qu'à recevoir de l'affection, de l'Amour et à être respectés ? Quand cesserez-vous de nous mettre sur le dos ces étiquettes péjoratives pour enfin considérer les victimes d'inceste comme - ayant été ou étant actuellement - des ENFANTS MALTRAITES - victimes d'adultes pervers ????

Merci pour le lien vers l'émission Manuela.
M
Mary
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 20.06.2013 14:27
Bonjour,

Je voudrais ajouter ceci :

Je ne sais pas si c'est pareil pour vous, mais je suis fatiguée d'entendre ces discours (souvent rattachés aux théories Freudiennes)comme quoi tout serait "envahi" par la sexualité - toute notre vie serait guidée par ces pulsions ! Certes la sexualité tient une grande place dans la vie, elle fait partie de nous.

Par contre, faire ainsi de l'Humain "une sorte d'obsédé sexuel" à peine sorti du ventre de la mère, ça me gêne et c'est faux ! Dans cet univers de Psychanalyse, quelque soit le thème abordé tout est ramené au sexe (pour les psychanalystes, mettre au monde un enfant, chez certaines femmes, c'est un substitut phallique&hellip

On en arrive à des situations aberrantes : associer le mot "pervers" à l'enfant ! Aller jusqu'à imaginer que l'enfant incesté à 5 ou 6 ans ait simplement "fantasmé" sur son père !!! Oui, écoeurant et désespérant Isabelle !

Associer l'accouchement, la naissance d'un enfant à un "substitut phallique".... je rêve et, en tant que femme et mère, suis révoltée ! De tels propos ne peuvent venir que d'un homme (Freud en l'occurrence) !

Pourquoi l'univers Psy s'acharne t-il à salir de si beaux moments par des représentations sexuelles ?

Mais quelle obsession - quel univers étouffant, fermé, vide de sens et de beau !!!

Et l'Amour dans tout cela ! Tout simplement l'Amour !

Nous sommes bien autre chose que des "sexes ambulants" - heureusement pour l'Humanité !

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 527 membres enregistrés
123 201 messages
4 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !