Expression libre (public)
Espoir
C
Chiro
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre
5
7
Bonsoir à Toutes et à Tous,

Il y à longtemps que je voulais réécrire sur ce forum. J'y étais venu témoigné il y à une quinzaine d'année. Le temps de faire...du chemin.

Victime de l'inceste vers mes 6 ans, d'un père qui ne porte ce qualificatif que pour être mon géniteur.

J'avais posté un bref aperçus de mon "histoire" on m'avais conseillé d'aller voir quelqu'un, un psy, de me faire aider.

Il m'a fallut longtemps pour y parvenir.

Accepter de se faire aider, c'est accepter d'être "malade" ou plutot d'être victime. Et il m'a fallut une éternité pour accepter ce fait. Victime, moi je voulais être guerrière. Ce n'est que maintenant que je m'aperçois qu'on peu être les deux. Les plus valeureux guerrier ne sont ils pas ceux qui se relève de leurs blessures, plus fort, mais en les reconnaissants.

J'aimerais dire à tous ceux parcourent le chemin de la "guérison" que c'est possible, possible de sourire en se regardant, de regarder la lumière sans ciller, de ne plus se craindre, de ne plus craindre les autres parce qu'on sais qui on est, qu'on connait ses forces et cette vie qui coule en nous.

Aujourd'hui, je me sens moi même, entière, je me reconnais et je m'aime tel que je suis, avec mon passé et surtout avec ma vie.

Il m'a fallut du temps, surtout pour me sentir entière. J'avais toujours l'impression d'avoir perdu une partie de moi même, arrachée, écorchée, une partie de mon enfance, une partie de mon ignorance, une partie de moi. Et je ne savais ou la trouver, ou la trouver.
Alors je suis partie, j'ai marché, sac au dos, cherchant peut être dans chaque kilomètre parcourus une réponse. Une réponse toute simple, mais il me fallait pur ça ouvrir les yeux et accepter. Accepter de m'accepter et du coup, de trouver cette partie de moi, qui était en moi.
Ca parait peut être...logique, mais j'avais les yeux embrouillé, le cœur égaré...

Bien sure, il y à eu les accrochage de parcoure, les expériences ou on se perd plus qu'on se retrouve. Ces rencontres qui nous font perdre pied alors qu'on tâtonne dans cette vie que l'on tante de se réapproprier.
J'appelle ça maintenant des "accident" de parcours, et préféré ne pas les regarder de trop prêt.

Après, il y a la sexualité...Et la évidemment. On ne comprend pas trop, enfin, je ne comprenait pas trop, la confusion de la peur, des sentiments normaux et...Enfin, le manque totale de repère.

J'ai mis sur pied une espèce de ruse pour duper mon gentil cerveau. Je me disais, qu'en passant par là j'arriverais à me prouver que j'en était capable. Capable de quoi ? Préfère peut être pas le savoir.

En regardant aujourd'hui derrière moi. Je me dis que c'était peut etre un mal pour un bien. Chacun cherche à tâtons sa voi...
Aujourd'hui, je me dis que ça m'a peut etre permis d'aborder les relations avec plus de recul.


J'ai donc finis par aller voir une psychiatre, pendant environ 6mois. Et je vous assure, j'ai eu du mal, a chaque fois que je pensais à commencer une """""thérapie""""" j'avais une migraine incroyable.
Moi ! Me faire "soigner", je n'avais besoin de personne, j'étais assez forte, que pourrait m’apporter un étranger. Non....

Enfin, en fait si. J'avais besoin d'aide, j'avais besoin qu'on m'explique que je m'étais enfermée dans un espèce de cercle vicieux. " Je suis nul, c'est ma faute, je l'ai mérité...." le seul point positif à la déprime c'est qu'il est "créatif" pour l'écriture et l'écriture c'est la vie ;=)

Ecrire m'a permis de voir plus loin, de sortir tous ce qu'il y avait en moi de le voir poser sur le papier.


En conclusion...

On peu se "sortir" de l'inceste, on peut devenir.

Ha oui, après une tentative de sortie de route (suicide) et une prise de conscience que je ne pourrais plus jamais tenter quelques chose d'aussi """stupide""" enfin plutôt quelques chose qui me ressemblais si peu. J'ai décider de m'accrocher. Il me faillait un Destin avec un grand D. Ce choisir un destin un but un rêve , ça ça aide !

Donc en conclusion.

Je suis en couple, depuis deux ans, j'aime cet homme et il m'aime en retour. Je suis heureuse. Je lui ai parlé de mon passé après notre première relation. Je voulais qu'il sache, pour ne pas qu'il culpabilise en cas de réaction bizarre de ma part.

J’espère que chacune, chacun d'entre vous trouvera son chemin et croira en elle (en lui), que vous trouverez la force qui est en vous et que vous croirez en vous.
Moi je crois en chacune (chacun ) de nous et en un monde meilleur, car c'est nous qui le ferrons.

Chiro/Iliths/solange
4 messages
T
takatitapakite
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 22.03.2015 08:43
Merci pour ce mot d'"espoir" et votre témoignage ... Il est émouvant et ressemble tellement au parcours difficile a mener pour essayer de vivre en paix si quelques uns se relèvent combien restent a terre ? et combien de tordus vivent en paix protégés par la sois disant justice ! a croire que les enfants abusés sont les coupables tout ceci me révolte ! a quand un tombeau des enfants inconnus tombés sous les actes salaces de salopards sans affect pour l'autre ..... Je m’égare .... Merci les mots ne guérissent pas vraiment mais parfois ils font du bien c'est le cas ce matin
C
Chiro
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre
Publié le 22.03.2015 13:29
Je te remercie.

Et non, les mots ne guérissent pas, ça ce saurait si non...Mais ils aident...
Je ne veux pas croire que nombres d'entre nous ne se "relèvent pas", chacun tente de se relever, de trouver son chemin, c'est une question de temps.
Et il est écœurant de voir comme il est "facile" de détruire une existence.
T
takatitapakite
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 23.03.2015 20:30
moi non plus je ne veux pas croire ... "eppure si muove"
S
soso
Inscrit il y a 6 ans / Nouveau / Membre
Publié le 24.03.2015 15:59
merci pour ce beau message d'espoir

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 341 membres enregistrés
123 050 messages
2 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !