Expression libre (public)
Le choc de la vérité
C
cocorosie
Inscrit il y a 1 an / Nouveau / Membre
4
13
Bonjour à tous,

Ma petite sœur s'est confiée à moi, son père a abusé d'elle lorsqu'elle avait 8 ans, après que notre mère l'ai quitté (il a été mon beau-père de mes 4 ans à mes 18 ans environ).
Gros séisme, mais qui a finalement expliqué beaucoup de choses.
Je pressentais qu'elle avait eu une agression mais pas du tout de cette ampleur. Je savais que c'était une ordure mais pas à ce point.
Je revois nos enfances différemment.
Je ne sais pas comment l'aider, j'ai contacté une association de défenses des femmes qui m'a donné des numéros d'associations et de psy spécialisé en victimologie dans sa région, je lui ai donné tout cela. Je n'ai pas le moindre doute sur ce qu'elle m'a dit, je lui répète,je suis là si elle veut parler, j'essaye de ne pas en faire trop. Elle a des soucis d'alcool, n'arrive pas à trouver une stabilité dans sa vie.
J'ai une rage folle contre lui, je voudrais qu'il paye, pour qu'elle se sente réparée, mais que puis-je faire ??
A cela s'ajoute malheureusement le déni de notre sœur (elles ont le même géniteur), elle refuse d'y croire et ça je ne sais pas comment y faire face... Auriez-vous des conseils ? Elle vient d'avoir un bébé, je peux comprendre que c'est peut-être trop dure pour elle, que si elle accepte elle s'effondrera. Mais voyez-vous c'est que notre sœur lui avait déjà fait part de l'inceste il y a deux/trois ans et qu'a ce moment là elle l'a cru, puis non, puis lui a demandé de ne pas m'en parler. Je n'ai pas brisé le lien avec elle car j'aimerais qu'elle apporte son soutien à notre sœur, que l'on soit soudé, mais est-ce la solution ?
C'est horrible, cette histoire est horrible. Comment un homme peut en arriver là, si ce n'est pour briser tout le monde, tous les membres de la famille par ricochets, c'est le mal incarné.
Auriez-vous des pistes de lecture ou des conseils, des expériences aussi bien pour être soutenante pour ma petite sœur que pour notre sœur ne soit plus dans le déni ?

Je vous remercie pour votre lecture bienveillante.

3 messages
M
Mrs.Susie
Inscrit il y a 2 ans / Débutant / Membre
Publié le 31.10.2019 12:59
Bonjour,

c'est énorme que tu l'aies crue et que tu la soutiennes, comme tu l'as constaté toi-même ça ne sera pas le cas de toute la famille. Tu peux épauler ta sœur mais tu ne peux pas te mettre à sa place, il faut qu'elle fasse son propre cheminement à son rythme. Peut être qu'elle voudra porter plainte, peut être pas. Tu es là en soutien, et ça c'est beaucoup.

Par rapport à ton autre sœur, elle aussi a peut être été abusée ? Elle dans un déni assez naturel, maintenant il ne faudrait pas qu'elle soit nocive pour vous deux. Tu peux peut être lui parler toi aussi ?

Je conseille très fortement la lecture "parents toxiques" de Susan Forward, qui explique comment se préparer à une "confrontation" (ça pourrait être bien pour ta sœur dans le déni), se positionner en victime d'agissements venant de la famille. C'est primordial de se dire qu'on y est pour rien, que c'est l'agresseur le SEUL coupable.

Tiens nous au courant
A
Adèle9
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 31.10.2019 18:28
Bonsoir Cocorosie,

Merçi pour ton témoignage, j'aurais aimé avoir une soeur qui soit présente quand j'ai dévoilé les faits. La mienne est restée dans le Déni et j'ai respecté son choix.


Je salue ta Présence auprès de ta soeur et il est aussi important que tu te protèges.

Je compatis, je comprends que ce soit difficile pour toi et comment à certains moments tu peux te sentir impuissante car tu ne peux pas faire à la place.

Je peux comprendre "rage folle" mon géniteur a abusé ses trois enfants et il n'a jamais été arrêté. Il y a prescription.J'ai coupé les ponts, il y a quatorze ans.

Il y a un site du Dr Salmona.

Je vous envoie tout plein d'ondes positives.

Chaleureusement.

Adèle.
C
cocorosie
Inscrit il y a 1 an / Nouveau / Membre
Publié le 08.02.2020 12:49
Bonjour,

Je vous remercie pour vos réponses que je n'avais pas vu. J'ai même un peu oublié que j'avais fais ce message...
Je vais me procurer le livre que vous me conseillez.
Justement, avec ma soeur dans le déni on a eu des échanges par mail, elle m'a dit des choses assez dures. Comme quoi je choisis de la mettre à l'ecart et me fais sentir coupable du fait que je ne vois pas mon neveu. J'essaye de prendre du recul sur ça car même si moi je fais ce choix elle aussi finalement, car elle voudrais qu'on soit encore en contact sans jamais parler de cette horreur et continuer à le voir lui.
Elle m'a dit qu'au moins lui il prenait des nouvelles de son petit-fils.
Donc voilà là je crois qu'on a coupé les ponts. Mon autre soeur a pris rdv chez une psy qu'elle a ensuite annulé mais elle fera le pas un jour quand elle sera prête.

Merci pour vos mots.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 344 membres enregistrés
123 050 messages
3 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !