Expression libre (public)
mais comment on fait?
J
jess17
Inscrit il y a 4 ans / Débutant / Membre
4
10
Bonjour à tous.
Voilà, je suis plutôt mal en ce moment et j'aurai un peu besoin de conseils.
J'ai accepté, il y a 3mois de parler ouvertement pour la première fois du viol que j'ai subi à l'âge de 5 ans par mon frère de 7 ans mon ainé. En vérité je n'en ai pour l'instant parlé qu'à mon mari et à une amie proche. J'ai un autre frère de 2 ans mon ainé et j'ai appris il y a peu que mon bourreau venait régulièrement chez lui alors qu'ils ne se supportaient pas depuis de nombreuses années et ne se parlaient plus. Il se trouve que mon frère (de 2 ans de plus) a un petit de 5 ans. Je ne comptais pas le lui annoncer mais je sens que je le dois car savoir mon bourreau à proximité de mon neveu ( qui a exactement l'âge auquel il m'a violée) me terrifie. Comment avez vous fait, vous, pour le dire à vos proches? Mon frère est assez malheureux depuis plusieurs années et il à tendance à être dur. J'ai vraiment peur de lui dire, je ne pense plus qu'à ça. Merci d'avance de vos réponses.
3 messages
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 12.01.2017 22:21
Jess17

Tes deux frères ne se supportent pas et ne se parlent pas. Tu as là éventuellement un signe potentiel. Il y a peut-être des raisons à cela.

Ensuite l'âge de ton neveu à enclencher tes systèmes d'alarmes personnelles.

Peut-être tu peux procéder avec tact. Même s'il y a pas de tact quand il s'agit d'incestes.

Commence la conversation banale. Aborder un peu mine de rien si il y a une raison les nombreuses visites de ton agresseur chez eux. Et peut-être lui demander ce qu'il a vécu dans son enfance pour avoir de tels ressentiments pour votre "agresseur".

Il se peut qu'il ait également été une de ses victimes ou non. Donc c'est sur des œufs frais dont il va falloir marcher.

Et/où tu peux lui faire part de tes inquiétudes envers ton neveu qui court peut-être un danger d'être mis en contact avec ton agresseur. Mais cela implique que tu vas devoir briser le silence et lui faire part de ce qu'il t'a fait subir. Pas besoin de détails.

Soit ton frère les connaîtra de lui-même de les avoir subis. Soit le cas inverse les détails précis ne sont pas conseillés.

Quoi qu'il en soit la démarche s'annonce ardues et avec des conséquences. Soit tu sera entendue de ton frère. Qu'il soit dans le déni ou non. Soit ça sera l'inverse de ne pas avoir lui-même été victime ou dans le déni.

Il n'y a pas de bonne façon de le dire d'après ma propre expérience personnelle. Il y a juste de moins pire que d'autres. Les conséquences par contre faut t'y préparer à toutes les éventualités qui suivront.

Tu pourrai aussi lors d'une conversation avec ton neveu en présence de ton frère ou belle-sœur. Aborder sous un des angles diffèrents, "tonton me faisait faire/jouer à un des jeux secrets qu'il fallait dire à personne quand j'avais ton âge. Mais c'est interdit il avait pas le droit de faire ça ...

Ou lui redonner le droit à la parole en étant prêts à entendre et à réagir immédiatement si tout à coup tes craintes s'avèrent fondées. Si je peux un conseil même si ne sera pas recevable en justice au cas-ou. C'est enregistré vocalement du moins la conversation échange qui doit être fait en privé (pas dans un lieu public) d'autant si tu viens à parler de ce que t'a fait ton agresseur.
A
abribus
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Membre
Publié le 15.01.2017 09:22
Cela n'est pas évident en effet.
Parce que dire les choses clairement c'est certes prevenir tout le monde des risques qu'il peut y avoir mais c'est aussi éclater la famille. qui de soit dit en passant est quand meme bordelique. mais pour ca il faut etre pret.

Pour ma part j'ai eu aussi un neveu qui allait souvent chez mes parents. Connaissant mes parents et leur déviance j'en était inquiet. J'ai donc tenté de lui poser des questions. Mais je n'ai rien eu de bien concret. tant mieux.

Cependant aujourd'hui je me pose la question sur mon frere, le pere de mon neveu, qui a surement aussi un role dans un inceste familial.

Cet inceste je l'ai denoncé a mes parents et a mon frere. Depuis je suis en rupture avec eux et ne les frequente plus mais cela ne les empeche pas de se reunir dans un esprit familial. Et ce qui me tue le plus c'est que mon ex compagne va aussi chez eux avec mon fils.
La consigne est que biensur en aucun il doit se retrouver seul en leur compagnie. Mais bon voila...

j'ai la sensation d'etre deposseder de quelque chose et de ne pas pouvoir maitriser.
Pas facile a vivre.
I
Isadora
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 16.01.2017 09:43
Bonjour Jess17,

Bienvenue!

si tu souhaites parler à ce frère-là, peut-être qu'une des façons de faire est de parler de toi, de cette terreur, de ce que tu crois important pour le petit, ce dont tu parles cela crée une parole vers lui. Peut-être la saisira-t-il pour te parler en retour... Je serais étonnée que cela ne crée pas du lien , un beau lien.
Tout mon courage, et au plaisir de te lire et tout tout tout mon courage

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 280 membres enregistrés
123 047 messages
6 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !