Expression libre (public)
poème prémonitoire
L
lulamae
Inscrit il y a 3 ans / Débutant / Membre
1
2
J'ai retrouvé, il y a peu, des poèmes, écrits avant mes 20 ans, dont l'un me paraît étonnamment prémonitoire sur le rôle que je joue à présent dans ma famille, quelques 30 ans plus tard !

Apatride

Le crépuscule de plein jour se forme sur moi. Ma vision danse comme le soleil dans l'arène, à l'heure où les clameurs s'éteignent. Je suis la fille de personne, je n'appartiens à nulle part. Je suis l'apatride sans bagage, qui n'a qu'un délice et un délire : partir, n'importe où, tout laisser derrière moi.

Je suis dans ma famille une bombe à retardement ; il se peut que par moi tout éclate un jour, tous les griefs souterrains, et les désirs refoulés, par la seule influence de mon seul cri, inhumain, propre à déchirer les murs. Je suis l'Alien, l'Autre, le monstre qui, par son aliénation aux forces d'ici-bas, force la peur dans les consciences et le remords des actes oubliés.

La nuit tombe et voile ma vue, et pourtant il fait jour. Je suis l'apatride sans voix, sans valeur autre que la fraternité avec mes semblables sans voix, sans possessions, sinon le ciel infini qui rôde encore dans leurs regards. Si peu soient-ils, ils sont là, et c'est suffisant pour continuer à vivre, à errer. Je partirai, je bannirai cette identité cent fois honnie, je survivrai entre deux eaux, deux mondes prêts à s'affronter. Ma volonté a la force d'un torrent, et je ne me reconnais que des frères et des soeurs de lutte assidue et de quête désespérée, qui recherchent comme moi la réponse à l'énigme évanouie, l'énigme suprême de la vie et du monde.

LE MONDE ENTIER EST MON TERRAIN DE JEUX !

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 544 membres enregistrés
123 223 messages
1 personne en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !