Nos phrases, images, chansons... préférées (public)
La robe froisée
T
Thierry.G
Inscrit il y a 4 ans / Débutant / Membre
1
2
'' LA ROBE FROISSEE ''


Elle se sentait belle en cet après-midi
Le sourire aux lèvres, elle avançait dans la rue
La grâce dans sa démarche de fille du Paradis
Laissant virevolter sa jolie robe à son insu
Elle était amoureuse du garçon qu'elle allait épouser
Celui qui lui faisait l'amour avec tendresse
La rendait heureuse et la faisait vibrer
Comme si chaque jour était une caresse !
Elle se sentait forte et fragile à la fois
Parmi la foule elle n'était personne d'autre qu'elle
Les regards des gens souriant la mettaient en joie
Comment imaginer ce prédateur braqué sur ses dentelles !

Qui a fait croire à certains hommes ?
Qu'ils avaient tout les droits envers les femmes !
De prendre comme acquis les courbes de leurs formes
De détruire leurs corps et salir leurs âmes ?
Qui a donné aux hommes cette impression ?
Qu'ils étaient irrésistibles ou de toute puissance ?
Ayant le droit de prendre la voix qui crie à l'interdiction
Simplement pour un plaisir éphémère dans la violence ?


Elle allait passer dans une ruelle déserte
Où tant de fois elle avait coupé par raccourci
Pressé de rejoindre celui pour qui elle c'était offerte
Et qui avait su chaque jour enchanter sa vie
Elle marchait confiante, des rêves pleins la tête
Quand des mains se posèrent autour de son cou !
Puis la plaquèrent contre un mur comme une bête
Avant de relever sa robe sans respect et déchirer ses dessous
Elle sentait son odeur qui lui donnait la nausée
Essayant de lutter contre le passage forcé que refusait son corps
Mais dont elle sortie vaincue avec sa robe froissée
Remplie de souillure et dévastée de souffrance, avec un sentiment de mort.

En hommage à toutes les victimes de prédateur coupable de violences sexuelles

Écrit le mardi 21 juin 2011,à Lagny-sur-marne, par Hugo Gall (pseudo de T.G )

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 362 membres enregistrés
123 055 messages
2 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !