Jack Lang Défenseur des Droits ou défenseur des pédophiles ?

Actualités Publié le 22.04.2011

1271825214A l’attention de Nicolas Sarkozy, Président de la république. Selon le Figaro, la nouvelle autorité du Défenseur des Droits pourrait être dirigée par Jack Lang. Ses attributions reprendront celles du Médiateur de la République, du Défenseur des enfants, celles de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) ainsi que de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE). Si Face à l'inceste a salué l’élargissement des pouvoirs octroyés au nouveau Défenseur des Enfants au sein de cette structure, elle s’oppose catégoriquement à la nomination de Jack Lang comme Défenseur des Droits. Comment un homme qui affiche depuis plus de trente ans ses idées et soutiens pro-pédophiles pourrait il défendre les droits des enfants ?



Récemment, c’est Roman Polanski qui a trouvé en Jack Lang un fervent avocat. Polanski a photographié la nudité d’une enfant de 13 ans, avant de la droguer et de la sodomiser, sans oublier de lui dire de garder ce petit secret pour elle et de ne rien dire à ses parents. A l’exception du monde artistique, peu de français étaient prêt à soutenir ce pauvre Polanski, enfermé dans son chalet Suisse. Mais Jack Lang, d’interviews en plateaux télés a défendu son ami. Alors, s’il doit choisir demain entre un ami et un enfant violé, qui l’emportera ? Il est légitime de se poser la question.


Comment Jack Lang qui déclarait le 31 janvier 1991 à Gay Pied : "La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages » peut-il avoir conscience du crime pédophile ? Comment fera-t-il tout simplement la différence entre le bien et le mal en la matière ?


Montons d’un cran : le capitaine Paul Barril, subordonné du Commandant Prouteau, créateur de la cellule anti-terroriste de l’Elysée, déclare en audience publique le 29 avril 1997 : « Je me rappelle qu’on nous avait alerté pour stopper l’enquête sur le réseau pédophile « Coral » à cause des personnalités mises en cause. » Parmi ces personnalités présumées : Jack Lang, le ministre de la culture, mais aussi le neveu du président Mitterrand. Ce réseau Coral impliquait plus de 340 personnalités dans le monde politique, artistique, judiciaire et journalistique qui auraient abusé d’enfants handicapés et autistes. Coïncidence, le comité de soutien de Roman Polanski comprend plusieurs personnalités mises en cause dans le réseau Coral.


Déjà en 1977, Jack Lang défendait ses amis pédophiles en signant une pétition publiée dans Le Monde appelant à libérer trois hommes ayant eu des 'relations sexuelles sans violence' avec des mineurs de moins de 15 ans, garçons et filles. En plus, ces trois hommes se sont amusés à photographier leurs 'jeux sexuels'. Tout cela n'était pas bien grave, selon les signataires... on y retrouve des politiciens (Jack Lang,), des médecins (Bernard Kouchner), des psychiatres et psychologues, des intellectuel-le-s (J-P Sartre, Simone De Beauvoir). Ces signataires défendaient alors un discours similaire à celui tenu aujourd'hui par des associations pro-pédophilie (NAMBLA aux USA, Paidika aux Pays Bas, ... en France ?) plaidant pour la décriminalisation de la pédophilie.

Voilà pourquoi nous demandons au Président de la République de ne pas nommer Jack Lang à la fonction de Défenseur des Droits. Face aux intérêts politiques en jeu, nos enfants sont bien plus importants.


Isabelle Aubry, Présidente Face à l'inceste

PS : toute personne concernée par la protection des enfants est invitée à écrire au Président de la république http://www.elysee.fr/ecrire/ . Ce communiqué peut être utilisé.

Nous en parlons
M
Matthieu18six
Publié le 02.06.2011
Inscrit il y a 10 ans / Nouveau / Membre

Dégoûté!
Si Jack Lang n'est pas retenu (probablement grâce aux courriers de protestation envoyés entre autre à la suite de l'initiative de l'AIVI)
La liste des reproches à faire à Jack Lang sont nombreux...
Hélas, je crains qu'à part Frédéric Mitterrand et Philippe Douste-Blazy aussi "tordus" en matière de pédomanie que Jack Lang, il ne manquait que Kouchner, Perben et Baudis...

Et c'est Baudis qui a été retenu...

Les prostituées de l'affaire Alègre, les enfants consommés en groupe doivent se retourner dans leur tombe...

[pas de lien svp]

F
faitsavérés
Publié le 26.05.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Membre

Depuis l'affaire DSK, et la phrase "il n'y a pas mort d'homme" en parlant d'une accusation de viol, ne pourrait-il pas être définitivement discrédité?

A
Anne
Publié le 24.04.2011
Inscrit il y a 10 ans / Actif / Membre

Un gros problème m'apparaît après lecture et relecture de ces articles. On nous ressort comme l'"homme de la situation" quelqu'un qui a les tempes aussi usées que les casseroles qui traînent derrière lui! En loccurence ces casseroles sont des marmites puisqu'ils ont à faire avec la pédophilie même. Est-ce parce que monsieur Lang est à gauche que la solution proposée par le président est recevable, lui, à droite, On est dans un cliché dangereux de politique politicienne. Le défenseur des enfants doit être absolument sans scandale à son passif, et son "charisme" médiatique ne l'en rendrait pas plus efficasse pour défendre cette cause nationale, qui dépasse les clivages droite /gauche, les classes sociales, et autres.

Mieux vaut un "cv" moins épais et un véritable engagement pour cette cause qu'une star des médias, politique, certes, mais dont l'ego me fait peur

I
Isabelle
Publié le 22.04.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

Bonjour, chacun peut faire comme il veut, copier le texte ou en écrire un. Ce qui compte, c'est d'être nombreux. A bientôt. Isabelle

M
madarikatua
Publié le 22.04.2011
Inscrit il y a 10 ans / Débutant / Membre

bonjour, est-il pertinent de "copier/coller" ce texte en masse et l'envoyer via le lien proposé ? cela serait comme n'utiliser que le nom d' AIVI pour faire passer le message....?

cette question n'est peut être pas pertinente non plus, mais qu'en pensez-vous ?