Pétition pour abolir la prescription des agressions sexuelles sur enfant

Actualités Publié le 01.12.2014

 

Monsieur le Président de la République française,

Monsieur le ministre de la justice,
Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs,
 
En tant que votre électeur(trice) et citoyen(ne) victime de l'inceste, proche de victime, professionnel(le)..., je signe pour que mon pays considère la protection des enfants victimes de violences sexuelles comme une priorité en abolissant la prescription des crimes et délits sexuels sur mineur.

La prescription est un frein énorme à la protection de l’enfance en danger car elle empêche les victimes devenues adultes sortant du déni traumatique d'être reconnues en tant que telles et permet à l'agresseur de faire de nouvelles victimes. La prévention est la PREMIÈRE motivation à légiférer pour l’imprescriptibilité comme l’ont fait d’autres pays (Canada, Suisse...).

Le viol d'enfant est un crime grave, il peut tuer même 50 ans après les faits comme le prouvent maintenant les études scientifiques menées à l’étranger (ACE Study – Felliti et Anda).

Opposer l’inceste (ou toutes les agressions sexuelles sur mineur) à un crime contre l’humanité est un argument offensant. L’inceste est un crime contre l’humanisation (Pr Viaud), aussi grave que le crime contre l’humanité car exercé sur les plus faibles d’entre nous, les enfants, l’avenir de notre espèce.

Nous refusons que notre pays continue à donner un passeport légal pour le viol d'enfant en prescrivant ce crime.

Abolissez la prescription pour tous les crimes et délits sexuels commis sur les enfants.