La Commission Inceste lance son appel à témoins

Dossiers Publié le 08.10.2021

La commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites sur mineurs, dont l’association Face à l’inceste fait partie, lance un appel à témoins pour toutes les victimes et leurs proches. Nous vous invitons à y répondre massivement pour faire entendre notre voix. Les survivantes et survivants ont enfin la parole.

Qui peut témoigner ?

Tous les adultes ayant subi l’inceste ou d’autres violences sexuelles pendant l’enfance peuvent témoigner. Ainsi que les proches des victimes (parents, enfants, conjoints).

Comment témoigner ?

  1. Répondre au questionnaire en ligne sur le site ciivise.fr

  2. Appeler le 0 805 802 804 (anonyme et gratuit) de 10 h à 19 h du lundi au vendredi

  3. Appeler le 0 800 100 811 (anonyme et gratuit) 24h sur 24

Préparer votre témoignage

Attention la ligne téléphonique risque d’être saturée dans les premiers jours.

Au téléphone, n’oubliez pas de mentionner que vous êtes membre sympathisant ou adhérent de Face à l’inceste.

Si vous avez déjà rédigé un témoignage écrit, vous pouvez l’imprimer.

Si c’est émotionnellement difficile pour vous de témoigner, prenez votre temps, ne vous mettez pas la pression (personne n’est obligé de témoigner), préparez ce moment avec votre thérapeute et vos proches.

Les personnes écoutantes sont des spécialistes formées et expérimentées. 

Encore un appel à témoins… pour quoi faire ?

Isabelle Aubry, notre présidente, est une des 20 membres permanents de cette Commission instaurée par Adrien Taquet en mars 2021, et codirigée par Edouard Durand (juge des enfants) Nathalie Mathieu (directrice de la maison du Docteur Bru à Agen).

Cette commission va durer deux ans et réunit des professionnels (santé, police, justice, travailleurs sociaux), des victimes et des personnalités du monde associatif. Dotée de moyens importants, cette commission va orienter les politiques publiques de prévention. On ne peut pas encore prédire l’impact qu’elle aura en termes de résultats concrets. Mais c’est une occasion privilégiée, historique, de faire entendre notre voix.

Aussi nous vous invitons à témoigner massivement et à transmettre cet appel à témoins autour de vous.

Pour l'enfance, combattons le silence !