Après 17 ans, je voudrais qu'il paie

Témoignages Publié le 03.11.2010

Fotolia_3001916_SBonjour, j'ai 22 ans et je viens de finir de lire le livre d'Isabelle Aubry, La première fois j'avais 6 ans, et cela m'a ouvert les yeux sur mon comportement et mon mal être incessant, jusqu'ici je rejettais la faute sur mes parents trop distants et pas affectueux... mais aujourd'hui je sais qui est responsable de mon malheur, de mon incapacité à aller de l'avant... on m'a volé mon innocence de petite fille lorsque j'avais 5 ans, durant en été en Bretagne.

Ma mère venait alors de quitter mon père pour se mettre avec un homme très riche et beaucoup plus âgé qu'elle. Cette homme a un fils de 16 ans environ et une fille aussi. Ils ne vivent pas avec nous mais je les vois chaque vacances...

Un soir ce fils en question entre dans ma chambre, nous sommes plusieurs mais tout le monde dort à point fermé... Il me réveille alors en baissant mon pyjama sous mes fesses, il caresse mes fesses avec ses mains... au départ je ne trouve pas ça très bizarre, même plutôt agréable, ce ne sont que des fesses après tout ! Rien de d'anormal ou de sexuel quand on a 5 ans, et puis il se perd ailleurs, sur mon sexe, il me fait mal avec ses doigts mais je ne dis rien car il ne faut surtout réveiller personne...

Je ne sais plus si il a fais ça tous les soirs durant tout l'été car je n'ai que des flashs mais je sais que c'est arrivé plusieurs fois, je ne sais pas si j'ai vu, senti ou toucher son sexe il me semble que oui mais c'est vague... ensuite le dernier souvenir que j'ai, je devais avoir 6 ou 7 ans, nous étions chez nous dans l'Essonne, je dormais dans ma grande chambre de princesse lorsque je sentis quelque chose d'humide entre les jambes... quelqu'un est là et me lèche le sexe ! J'hurle, je saute de mon lit, je suis dans le noir complet, c'est la panique,j'entends mon bourreau s'enfuir en courant vers la porte et là quelques minutes plus tard, sa soeur et ma gouvernante arrive, mais je ne trouve pas les mots pour expliquer ce qui vient de se passer, qui sait ce que c'est un cunnilingus à 7 ans ???!!! Alors elles mettent ça sur le compte d'un mauvais rêve et je dois tenter seule de nouveau dans le noir de me rendormir...

Ceux sont les seuls souvenirs qui me reviennent mais j'ai l'intime conviction que d'autres choses se sont passées... je me rappelle que j'avais souvent mal au vagin, je me réveillai le sexe tout rouge et j'étais obligé d'appeler ma nounou pour qu'elle me passe un coton imbibé d'eau froide pour soulager mes brûlures.

Aujourd'jui je me demande comment personne n'a pu avoir de soupçons...

Je pourrai parler des heures durant de ce qui s'est passé, de mon déni, du jour où j'ai explosé  au collège, de la réaction de ma mère qui me fait vomir, de mon problème avec mon corps, mon poids, mes griffures, mes crises d'angoisses, mes colères violentes, la façon dont j'ai balancé le seul qui m'aime vraiment un jour alors qu'il me faisait l'amour... parce que je me suis trop tu, j'explose, tout reviens depuis cette année, il n'y a pas un jour où je vais bien ! Je veux qu'il paie car aujourd'hui je sais que c'est mal, que ce n'est pas ma faute !

Mais je ne sais pas comment m'y prendre, porter plainte ou simplement le contacter et vider mon sac ou les deux ? 

Si pouvez m'aider merci d'avance

Nous en parlons
L
Lore
Publié le 09.11.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

J'ai 21ans et j'ai vécu l'inceste avec mon grand frère et plusieurs fois je me suis retrouvé dans ton témoignage. Il faut que tu fasses ce que tu sembles le mieux pour toi et uniquement pour toi, je sais c'est facile à dire et difficile à faire. J'ai entamer une procédure judiciaire contre mon frère contre l'avis de mon père. C'est pas facile mais quand j'ai reçu un courrier du procureur me reconnaissant comme victime, j'ai revécu, c'est impossible à décrire mais c'est une des plus belles choses qui mesoient arrivés depuis que j'ai révélé l'inceste. Courage et si tu veux parler n'hésites pas. Bisous

A
Anne_
Publié le 05.11.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

Tu parles avec beaucoup de justesse de ce que tu as vécu.
Tu parles aussi avec beaucoup de justesse de comment tu as survécu, comment ton être a réagi et réagit aujourd'hui.

Se sentir vraiment bien : pas simple. Il faut d'abord "faire le ménage", redonner à chaque moment de sa vie sa juste valeur, déculpabiliser là où il n'y a pas de raison d'être coupable, se donner le droit de ressentir quand on reçoit ou donne du bonheur, de la douceur, de la tendresse.

Les jours où tu iras bien viendront, c'est certain.

Si tu veux qu'il paie, il me semble que seule la plainte peut y aboutir.
Des discussions entre "adultes" mènent rarement à quelque chose : le coupable est trop habile pour détourner le regard de nos proches vers eux en nous faisant passer pour les affabulateurs/trices.
Donc vider ton sac, oui, mais pas seulement, et probablement plutôt en présente de professionnels (psy, avocat, ou les deux)
Je ne suis pas la mieux placée pour te parler des procédures judiciaires.
Ce que je sais, c'est que sortir de la peau de la coupable est bien long. Mais tu me sembles lucide, aux propos assurés : la bataille sera dure mais c'est tout à fait à ta portée. Garde confiance en toi, reste droite dans tes bottes : c'est une très bonne arme face aux bourreaux

Enormément de courage pour la suite
N'hésite pas à venir sur le forum, tu y trouveras écoute et souvent réponses à tes questions

Bien à toi
Anne_