Attouchements par un oncle

Témoignages Publié le 20.01.2021

Pour faire avancer la cause, je souhaite témoigner en tant que victime. J'ai 63 ans et à l'âge de 12-13ans, je me suis retrouvé seule avec le mari de ma tante. Celui-ci, alors que j'étais assis à côté de lui, m'a posé des questions relatives à l'éducation sexuelle (c'est très flou dans ma tête)


et il a commencé à me toucher le sexe. J'ai tout de suite mis fin à ses attouchements et fuit la maison en me réfugiant chez un ami. Je ne voulais pas rentrer à la maison, mais sur la pression de mes parents, je suis revenu et en ai parlé à ma sœur. Celle-ci en a tout de suite parlé à mes parents qui n'ont pas voulu donner de suite à cet évènement. J'avais à l'époque une fracture du genou qui m'obligeait à me déplacer en béquilles. Je me servais de celles-ci pour bloquer l'accès de ma chambre avec la peur au ventre de le voir débarquer en pleine nuit.

Ce secret de polichinelle a perduré de nombreuses années. La peur de choquer ma tante, le tabou sexuel dans les familles catholiques .... J'apprendrai plus tard que cet évènement n'était pas le premier dans la famille et que le fait que mon oncle soit un prédateur sexuel était de notoriété publique. Les conséquences de cet acte me font penser que mes difficultés d'adolescence n'en sont peut-être pas étrangères. J'ai été longtemps un ado timide et timoré et j'ai subi jusqu'à mon service militaire des brimades auxquelles j'étais incapable de répondre. J'ai été suivi longtemps en psychanalyse et en psychothérapie suite à deux épisodes de dépression liées à un divorce qui paradoxalement m'a rendu plus autonome et épanoui dans ma nouvelle vie, entouré de mes enfants et petits enfants. Cet évènement médiatique ne me laisse pas indifférent. Merci encore de faire entendre la voix des victimes. JL