Cauchemar ou réalité

Témoignages Publié le 22.06.2011

woman-imageJ'ai fait un cauchemar avant hier: où mon grand-père m'enlève et me met un bonbon à l'intérieur, et un autre rêve il y a 1 mois: où je suis petite je n'ai qu'une robe, assise par terre les jambes ouvertes devant un miroir derrière moi il y a mon grand-père qui regarde dans le miroir entre mes jambes et ma mère qui regarde mon grand-père faire. J'ai aussi fait un autre rêve, il y a 3 ans, où mon père me violait (sans pénétration). J'habitais seule dans un autre pays et après ce cauchemar je ne pouvais pas rester seule chez moi et je suis sortie à 4h du matin et j'ai pleuré pendant une heure.

Depuis ces deux rêves j'ai une grande angoisse de tout ce qu'il me font imaginer (?) je ne sais pas de quel membre de ma famille il s'agit, si il s'agit d'un membre de ma famille, car j'ai subit des attouchements plusieurs fois par d'autres. Dont un adolescent quand j'avais neuf ans, je l'ai dit tout de suite mais je n'ai été crue, que lorsque je l'ai dis à une autre personne un an plus tard! alors qu'il m'avais menacé de me tuer. Pourquoi ne l'ai-je pas dis à mes parents, est-ce normal ?

Dois-je prendre ces cauchemars en considération ?

Je vous remercie beaucoup de la patience que vous prendrez pour me lire et me répondre.


Nous en parlons
I
invisibilissime
Publié le 05.07.2011
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

Bonjour,
Votre témoignage est très court mais il est certain qu'il est tout transpirant de peur, de cette peur que vous avez ressentie entre neuf et dix ans lorsque vous avez eu réellement peur d'être tuée.
Peut-être n'avez-vous rien dit à vos parents parce que vous auriez eu peut-être encore plus peur d'être tuée du fait du lien affectif avec vos parents. Dans votre tête de gamine, plus ou moins consciemment, vous avez dû craindre que la réaction défensive de vos parents envers l'adolescent qui vous a agressée, vous projette encore plus sûrement sous la menace de mort de cet ado. Cet ado pouvait alors (scénario de votre peur) provoquer quasi aussitôt votre mort d'une manière ou d'une autre.
La peur qui vous a dominée, paralysée, est restée en vous : une psychanalyse ou un suivi avec une psychologue peut vous apporter des éclaircissements qui vous aideront à mieux comprendre les ravages et éventuellement d'autres facettes de votre vécu d'enfant en-deça de cette peur.
Les cauchemars traduisent une peur, une angoisse, et si réellement ils vous mettent très mal à l'aise, il serait sans doute bien d'essayer d'en parler à un médecin généraliste en relatant comme ici les faits d'attouchements. Vous verrez avec lui comment entrer en relation avec une psychologue.
Je vous souhaite une très bonne suite à votre courageuse intervention ici.