Ceci est mon histoire

Témoignages Publié le 02.06.2010

Fotolia_256497_XSBonjour, après longue réflexion, ou plutôt par manque de courage ou de volonté, je me décide à vous proposer mon témoignage. J’ai aujourd’hui 18 ans, aucune personne de ma famille n’est au courant, et je ne suis pas prêt à leur en parler, tout du moins tant que mon « grand-père » sera toujours de ce monde. Tout a commencé alors que j’étais encore à l’école primaire, j’avais alors 10 ans. Chaque midi ma grand-mère venait nous chercher, moi et ma sœur, à la sortie de l’école. Chaque midi je mangeais chez nos grands-parents. Chaque fin d’après-midi  je rentrais à nouveau chez eux au goûter pour attendre ma mère qui venait nous chercher vers 18h.

 

... une table de salle à manger rectangulaire ... j’ai cette table dans la tête ... Mon grand-père était toujours assis à un bout, et moi sur la longueur, à côté de lui ... Chaque midi on mangeait ensembles puis chaque midi ma grand-mère partait faire la vaisselle pendant que l’on jouait aux cartes, ma sœur, «  lui » et moi. C’est pendant ces parties de cartes que tout a commencé ... un jour mon grand-père a glissé sa main sous la table pour la poser sur ma cuisse. Il était toujours très gentil avec moi, il l’a d’ailleurs toujours été. Et puis ses grands sourires, j’avais 10 ans je me disais que c’était normal, que tous les grands-pères faisaient ça, une marque d’affection en quelque sorte. Cela s’est produit une première fois, puis une autre ... puis presque tous les midis. Il me caressait la cuisse et je continuais à me dire que c’était par preuve d’amour ... et au fond ce n’était pas si désagréable.  Je ne saurais dire combien de temps ça à durer, je dirais 2 mois. Et puis il y a eu un jour où sa main est remontée plus haut entre mes cuisses que les autres fois ... toujours alors qu’on jouait aux cartes comme chaque midi ... il a commencé à me caresser le sexe par-dessus mes vêtements ... et tout s’est enchaîné.  Le soir au goûter ... et même le midi, pendant que l’on mangeait. J’avais toujours ma grand-mère à moins d’un mètre, mais je n’ai jamais rien dit ... Ce n’était plus agréable ... plus du tout ... j’étais comme gelé, je n’osais pas bouger ... j’avais toujours cette sensation que c’était normal, je me disais que tous les grands-pères faisaient pareil, et que c’était peut-être à moi de prendre ça différemment. Assez rapidement il a réussi à me coincer dans différents endroits de la maison et me caressait, toujours par-dessus mes vêtements. Il me disait que c’était notre secret, que je ne devais rien dire à personne, et je lui promettais ... Il me demandait toujours si c’était bon, si j’aimais ça ... Je répondais toujours oui, je dirais de peur, peur de je ne sais quoi ... j’étais très timide à mon âge, et ceci n’a peut-être pas aidé à améliorer cela. Il commençait à me déshabiller dès qu’il le pouvait, me caressait et se caressait également. Je ne bougeais pas ... j’attendais. Le temps me semblait 20 fois plus long que la normale à chaque fois ... Puis je suis rentré au collège ... cantine le midi, bus le soir ... j’ai bien entendu continué à voir mes grands-parents durant les vacances ... toujours la même chose ... sans changements. Durant les semaines de cours j’étais relativement tranquille, je les voyais juste le mercredi ... souvent accompagné de ma mère, il arrivait encore à me coincer de temps à autre mais beaucoup moins qu’auparavant. Ceci pendant encore un an environ. Je m’étais bien rendu compte que ce n’était pas très normal ... mais j’avais encore confiance en lui ... je me disais «  c’est mon grand-père merde ! ». Alors j’ai subi, sans rien dire, sans rien faire ... J’avais 12 ans lorsque mes parents sont partis une semaine en voyage en Afrique du Nord. Bien sûr ce sont nos grands-parents qui nous ont accueilli pendant ce temps là ... C’est le souvenir le plus « fort » que j’ai de tous ... C’était un Mercredi (je m’en rappelle car après ça j’ai fait 3 nuits blanches, jusqu’au Samedi, retour de mes parents), ma grand-mère partait faire quelques courses et proposait à ma sœur et moi de l’accompagner. Mon grand-père est intervenu, prétextant qu’il avait besoin de moi pour l’aider ... A peine ma sœur et ma grand-mère parties qu’il commença à se diriger vers moi ... j’ai couru à l’opposé, à vrai dire pas bien loin ... je me suis retrouvé coincé dans leur chambre. Il a fermé la porte, j’étais à l’autre bout de la pièce ... c’est la première fois (et même la seule) qu’il s’est montré violent ... j’ai essayé de lui échapper mais il me plaqua brusquement contre le mur ... Il m’a déshabillé entièrement, puis s’est mis à genou ... je crois que j’ai perdu une partie de moi ce jour là ... ça a duré une éternité ... j’étais choqué, carrément tétanisé ... après avoir fini il m’a laissé là ... j’ai attendu le retour de ma grand-mère, ne l’ai plus quittée de la semaine ... je ne dormais pas la nuit, à chaque bruit j’avais peur, peur qu’il vienne pendant la nuit ... Avant ce jour chaque visite était très désagréable ... Après celui-ci ce devint une torture ... Je me suis renfermé sur moi-même, de plus en plus ... A partir de là ça a été la même chose à chaque fois que je le voyais ... il me coinçait seul dans un coin ... fellation pendant qu’il se caressait ... je fermais les yeux et je voulais que ça se termine vite ... ce n’était pas vraiment la bonne solution, je me bloquais tellement c’était horrible, je luttais pour ne pas me relâcher ... et lui il était à chaque fois déçu de ne pas me faire jouir ... alors il «  insistait » ... ça a duré terriblement longtemps, plus d’1 ans, et je n’ai jamais lâché ... j’attendais qu’il se lasse à chaque fois ... Puis petit à petit, en grandissant, j’ai réussi à m’imposer un peu, j’arrivais a le repousser ou à l’éviter ... Il arrivait encore parfois à me coincer, mais de moins en moins ... Pour faire simple sur la suite, ma grand-mère à fait un AVC, lui a carrément pété un plomb. Après sa rééducation elle s’est séparée de lui et depuis il s’est mis tout le monde à dos. Il essaya de me retrouver 2 ou 3 fois ... de me téléphoner ... mais aujourd’hui il est sorti de ma vie. J’ai appris par ma mère, après leur séparation, qu’il avait déjà fait de la prison étant jeune pour viol sur mineure, puis violences conjugales répétées ... et cette ordure a abusé de moi ... des fois je n’y crois toujours pas ... c’était mon grand-père ... Si je publie ce témoignage aujourd’hui, c’est parce qu’il y a maintenant plus de 10 mois que j’ai rencontré une fille, une fille extraordinaire dont je suis toujours fou amoureux et en qui j’ai pu déverser toute ma confiance, avec qui j’ai pu en parler. C’est elle qui m’a parlé de cette association et de son site, et à travers ce texte je la remercie encore pour tout ce qu’elle m’apporte. Ils étaient deux à savoir ceci, avec également un ami, qui m’a avoué un jour avoir vécu des choses similaires aux miennes, je me suis alors confier à lui ... Personne d’autre ne sait, en tout cas à l’heure où j’écris ces lignes. Ce que je ressens aujourd’hui, c’est avant tout de la haine ... D’avoir fait confiance à cet homme ... J’ai lu pas mal de témoignages avant de me décider à écrire le mien, et je ne pense pas vivre ce que beaucoup vivent ... je ne me sens pas coupable, aujourd’hui je ne le vis pas mal, tout du moins relativement ... Je sais que ça laisse des traces, je sais que j’intériorise sûrement, j’ai toujours tout intériorisé ... mais aujourd’hui je me libère encore un peu, à chaque fois un peu plus quand j’en parle. Mon but est avant tout d’aider ceux qui en ont encore besoin ... ceux qui se taisent et gardent un fardeau si lourd à porter ... j’ai été choqué de voir le nombre de témoignages ici, mais je réalise que il y en a encore tellement d’autres ... mon témoignage s’adresse à tous ces gens-là. Merci à ceux qui ont pris la peine de me lire, et courage à tous les gens dans notre cas. Je reste à disposition si quelqu’un en a besoin. Ceci est mon histoire ...
Nous en parlons
L
Lore
Publié le 06.06.2010
Inscrit il y a 11 ans / Nouveau / Membre

Ton histoire m'a beaucoup touché, j'ai 20 ans et j'ai moi aussi subi l'inceste mais par mon frère. Bravo pour ton courage, je sais combien c'est dur de garder un secret de famille aussi lourd. Bon courage par la suite et beaucoup de bonheur avec ta copine :-)

A
Anne_
Publié le 06.06.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

beaucoup de dignité dans tes propos
repose toi sur ton amie, oui
bon chemin